pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Possessed

POSSESSED

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (31) | NEWS | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : Bulshin Jiok
Réalisé par Lee Yong-ju
Ecrit par Lee Je-yong
Année : 2009
Pays : South Korea
Durée : 106 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

L'HISTOIRE

Hee-jin, une jeune étudiante, reçoit un appel de sa mère lui apprenant la disparition soudaine de sa soeur cadette So-jin. Un inspecteur se rend à leur domicile et conclut à une banale fugue. Mais Hee-jin est convaincue que la disparition de sa soeur est liée à la recrudescence des décès dans le quartier. Elle décide alors de mener sa propre enquête.

LA CRITIQUE

Lorsque que sa petite sœur disparaît, Hee-jin retourne au domicile familial pour soutenir sa mère, une femme au comportement particulièrement étrange, guidée par une foi excessive, presque irraisonnée...
Si le détective en charge de l'enquête penche pour la thèse de la fugue, Hee-jin, en revanche, commence à douter, surtout après avoir été témoin de la mort d'une autre habitante d'un appartement voisin... Les décès suspects se multiplient au sein de l'immeuble, considérés par la police comme de simples suicides, toujours avec les mêmes mystérieux talismans retrouvés sur les lieux des drames.
Alors que la jeune femme est sans cesse en proie à d'étranges cauchemars depuis la disparition de sa soeur, elle découvrira plus tard que So-jin, qui portait les séquelles d'un accident de voiture qui coûta la vie à leur père, fut l'objet des convoitises de voisins peu scrupuleux, pour ses supposés pouvoirs de guérison miraculeux...

"POSSESSED" n'est pas très original, "POSSESSED" est molasson et confus... Pourtant ce film possède un certain charme typiquement coréen, dont on oubliera bien vite les vertus tant le scénario s'enlise dans un récit au final indigeste, qui part dans tous les sens sans jamais vraiment susciter l'enthousiasme chez le spectateur.
L'ensemble des personnages manque de crédibilité, entre la shaman aux mimiques extrêmement pénibles et ridicules, le gardien d'immeuble vétéran de guerre et la maman dévote complètement cinglée. Si le comportement du voisinage paraît plus que suspect, le détective Tae-hwan, lui-même désespéré par l'état de santé préoccupant de sa petite fille, tarde à se réveiller, pour finalement adhérer aux superstitions qu'il jugeait complètement fantasques au départ.

Christianisme contre Shamanisme, chaque religion ses rituels et ses pratiquants fanatiques. Une foi inébranlable qui ne justifie pas les actes pratiqués aveuglément pour un bien-être finalement illusoire. Si So-jin est possédée par un fantôme, son entourage, égoïste et bien mal intentionné, est avide de miracles quel qu'en soit le prix à payer...

Ne vous fiez donc pas au cv du réalisateur, qui a travaillé aux côtés de Bong Joon-ho sur l'excellent "MEMORIES OF MURDER", ne vous fiez pas non plus aux intentions mises en avant, à savoir un pseudo message contre le fanatisme religieux qui par désespoir conduit aux pires dérives, ce premier long métrage de Lee Yong-ju n'est pas franchement une réussite...
Note de : 4.5 sur 10
Publiée le
Possessed
PossessedPossessedPossessedPossessed

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 2 = ?

Cette page a été vue 1851 fois.