pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Peur Sur La Ville

PEUR SUR LA VILLE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (18) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Peur Sur La Ville
Réalisé par Henri Verneuil
Année : 1974
Pays : France
Durée : 105 min
Note du rédacteur : 9.5 / 10

L'HISTOIRE

Une jeune femme nommée Nora Elmer se défénestre de son immeuble après avoir reçu des appels téléphoniques d'un détraqué sexuel, qui la menaçait de venir chez elle...
L'inspecteur Tellier et son coéquipier sont chargés de l'affaire, très vite ils vont faire la corrélation avec des lettres envoyées par un corbeau, qui veut « nettoyer » le pays de l'opprobre et de la pornographie !
Il se fait appeler « Minos », en référence à un personnage de la mythologie grecque...
En parallèle, Tellier essaye à plusieurs reprises de coincer un dangereux truand qui a été responsable d'un bain de sang dont Tellier a été en partie responsable et qui lui ait resté en travers de la gorge...
C'est alors qu'une poursuite en plein Paris lui permet de retrouver sa trace !
Pendant ce temps, Minos, continue d'accomplir ses sinistres forfaits avec un sadisme rare...
Puis il prend en otage Pamela Sweet, une actrice de films X, chez elle et menace de faire sauter son appartement...
Tellier réussira t-il à mettre hors d'état de nuire ce psychopathe ?
Sa hiérarchie va-t-elle le réhabiliter ?

LA CRITIQUE

France, 1974.
On est en plein dans l'âge d'or du polar français et niveau qualité et efficacité, on peut aisément constater que "PEUR SUR LA VILLE" ne déroge pas à la règle...
Un métrage bourré d'énergie et sans un seul temps mort, calibré à la perfection avec des policiers intègres mais freinés par leur hiérarchie, un méchant TRES méchant et des seconds rôles bien trempés...
Belmondo tient une forme olympique et fait preuve d'un grand professionnalisme, notamment dans des cascades qu'il exécute lui-même et où il joue gros...
Le paysage urbain avec ses tours parisiennes est, quant à lui, très bien restitué et fait partie intégrante de l'intrigue...
Une course contre la montre hallucinante dans le métro demeure le point d'orgue du film et c'est avec un réel plaisir que le spectateur s'y engouffre, médusé par le rythme effréné et la mise en scène jubilatoire, offerte par un Henri Verneuil au firmament de son talent.

"PEUR SUR LA VILLE" dévoile des passages ultra-réalistes comme la découverte d'une cache de travailleurs clandestins dans un bar sordide, une strangulation de nymphomane, des fusillades où des innocents périssent sans ménagement, un passage sur les toits de la capitale où Belmondo risque le « tout pour le tout » et un duel entre deux personnages au beau milieu de poupées mannequins, il y a une véritable anthologie de plans cultes qui s'imprime dans la rétine du spectateur, complètement pris dans le film !

Maîtrisé de bout en bout et bénéficiant d'un budget énorme, "PEUR SUR LA VILLE" est sans nul doute un film génial, véritable témoignage du savoir faire de son époque, un polar urbain qui privilégie moins le côté tragique que l'action survoltée dont il fait preuve, un des rares métrages « grand public » avec comme « méchant » un névrosé sexuel !

A voir et à revoir, le plaisir reste le même à chaque visionnage !
Note de : 9.5 sur 10
Publiée le
Peur Sur La Ville
Peur Sur La VillePeur Sur La VillePeur Sur La Ville

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
lirandellirandel - 16/10/2009 à 23:09
# 3

un incontournable du polar français,Verneuil ,Belmando,Morricone,tiécé gagnant voilà tout,otto à soulevé les imperfections au montage,d'ou ma note sur 8/10,l'impartialité
fait parfois des ravages,mais ce 8 est un convaicu ,car encore aujourd'hui ce film dispose de tous les atouts pour durer dans le temps,...sacré Minos!

Sa note: 8/10
ottoriversottorivers - 26/04/2009 à 14:31
# 2

Un Giallo à la française matiné d'action, c'était l'époque après tout et la musique excellente d'Ennio Morricone ne fait que renforcer ce sentiment. L'une des rares tentatives tricolore du genre avec le foiré "Le couteau sous la Gorge" avec Brigitte Lahaie et Françoise Guérin. Par contre un paquet de faux raccords c'est bien dommage, et Belmondo est beaucoup moins mis en valeur que dans ses films suivants, mais ça n'est pas plus mal. Un putain de classique. Par contre attention de bien choisir le DVD remasterisé de Studio Canal et pas l'ancienne édition.

Sa note: 8/10
SUSPIRIA - 19/03/2009 à 11:09
# 1

Un chef-d'oeuvre du polar populaire à la française comme on n'en fait plus de nos jours. Il est incroyable encore aujourd'hui de se rendre compte de l'incroyable efficacité d'Henri Verneuil dans sa mise en scène qui n'a pas pris une ride !
Ah ce névrosé sexuel à l'oeil de verre et le début angoissant du 1er meurtre de Rosy Varte dans l'immeuble avec ce plan génial sur la cafetière qui explose ces grains de café !
L'un des meilleurs Belmondo également au meilleur de sa forme.
Spectaculaire, nerveux, intense, rythmé, vif et endiablé.

Sa note: 9/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 4 = ?

Cette page a été vue 6113 fois.