pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Open Water : En Eaux Profondes

OPEN WATER : EN EAUX PROFONDES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (9) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Open Water
Réalisé par Chris Kentis
Ecrit par Chris Kentis
Année : 2004
Pays : USA
Durée : 80 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Pour oublier le travail et se retrouver enfin, Susan et Daniel décident de partir en vacances aux Bahamas. Excellents plongeurs, ils s'inscrivent pour une sortie au large, sur la barrière de corail. Le site est remarquable et le temps magnifique. Mais parce qu'il y a beaucoup de plongeurs, parce que l'équipage ne fait pas vraiment attention, le bateau repart sans eux. Susan et Daniel se retrouvent seuls, perdus en plein océan, dans des eaux infestées de requins...

LA CRITIQUE

"OPEN WATER" est le fruit de la collaboration de Chris Kentis - scénariste, réalisateur, directeur de la photographie et monteur - et de sa femme Laura Lau, productrice et codirectrice de la photographie. Le réalisateur en est à son deuxième jet, ayant auparavant dirigé Billy Crudup, Adrienne Shelly et Amanda Peet sur "GRIND", film sur lequel sa femme était déjà présente en tant que productrice et co-scénariste.
Plongeurs certifiés dans la vraie vie, le couple réalise ce film qui leur tenait vraiment à coeur, en donnant leur chance à deux jeunes acteurs, Blanchard Ryan (déjà remarqué dans quelques films indépendants et dans "SEX IN THE CITY") et Daniel Travis (également présent dans "SEX IN THE CITY") dont c'est le premier long métrage.

"OPEN WATER" s'inspire de l'histoire vraie d'un couple de plongeurs abandonnés par erreur au beau milieu de l'océan sur la grande Barrière de Corail en Australie. Le scénario peut paraître un peu simpliste au premier coup d'oeil, mais lorsque l'on rentre dans le film et que l'on se met à la place du couple, le tensiomètre grimpe assez rapidement.
Grâce à une mise en scène réaliste ne nécessitant aucun effets spéciaux ni images de synthèse, ce long métrage nous renvoie à nos phobies les plus instinctives. L'humain, sommet de la chaîne alimentaire, n'est plus rien lorsqu'il se retrouve seul au milieu de l'océan grouillant de créatures.
Instable, omniprésent, oppressant, terrifiant mais aussi magnifique par ses mouvements et ses jeux de lumières remarquablement mis en scène, l'océan s'impose comme le vrai héros du film, laissant les personnages principaux au second plan.
Tout comme pour nos deux tourtereaux, la tension du film progresse doucement : alors que pendant les premières heures le couple reste calme en pensant que le bateau reviendra rapidement, ils deviennent vite nerveux et commencent véritablement à se déchirer avant de se prouver à nouveau leur amour.
De plus, l'utilisation de vrais requins dans leur milieu naturel (les scènes n'ont pas été tournées en aquarium mais bel et bien dans l'océan, à plus de dix kilomètres des côtes) renforce ce coté réaliste et terrifiant comme le souligne Chris Kentis "Filmer de vrais requins, tout près, voir leurs nageoires et leurs queues pointer et frapper la surface, ça n'a rien à voir avec l'habituelle nageoire Hollywoodienne glissant sans à-coups à la surface...".

Le film devient toutefois assez répétitif malgré la brièveté du métrage (80 minutes seulement). "OPEN WATER" reste cependant un très bon film, comportant certaines scènes bien frissonnantes.
Après "LES DENTS DE LA MER", "OPEN WATER" vous fera voir la mer sous un autre angle.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Open Water : En Eaux Profondes
Open Water : En Eaux ProfondesOpen Water : En Eaux ProfondesOpen Water : En Eaux ProfondesOpen Water : En Eaux ProfondesOpen Water : En Eaux Profondes

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
woody - 20/06/2007 à 01:07
# 1

Un film réelement oppressant!! Chris Kentis joue avec la peur des profondeurs et des créatures sous-marines. La terreur est vraiment palpable.

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 3 = ?

Cette page a été vue 13604 fois.