pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Opapatika

OPAPATIKA

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (14) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Opapatika
Réalisé par Thanakorn Pongsuwan
Année : 2007
Pays : Thaïland
Durée : 110 min
Note du rédacteur : 2 / 10

L'HISTOIRE

Suite à un événement tragique survenu dans sa vie d'alors, le jeune Jirat est devenu un Opapatika. Désormais immortel, il va tout faire pour mettre fin à cette errance éternelle trop lourde à porter.

LA CRITIQUE

Sous ses atours prometteurs, le seul film fantastique de la compétition nous vient de Thaïlande, pays dont le cinéma trouve enfin grâce aux yeux du monde occidental. Et de tous les prétendants au titre Action Asia de ce festival de Deauville 2008, "OPAPATIKA" reste sans nul doute le plus stupéfiant... !

Dès les premières minutes, le spectateur est littéralement assommé par une introduction aussi barbante qu'incompréhensible, monologue interminable sur l'histoire des Opapatikas, ces êtres immortels dont le pouvoir surnaturel se déclenche par leur suicide en tant que mortels.
La suite du film se révélera aussi confuse et ennuyeuse que ses débuts, malgré tous les efforts déployés pour développer une esthétique séduisante...

Entre un "X-MEN" de mauvais goût et un "HIGHLANDER" à la sauce thaï, le film tourne autour des rivalités entre cinq Opapatikas, le tout orchestré par le mystérieux Sadok, un vieil Opapatika machiavélique dont les desseins restent finalement assez flous (tout comme ceux des autres personnages d'ailleurs !), puisqu'il cherche à devenir immortel (avec le concours d'un humain du nom de Thuwachit) en mangeant la chair de ses semblables... bien qu'ils soient tous sensés être – déjà – immortels !
Chaque créature possède donc un pouvoir bien spécifique dont il doit malheureusement payer le prix, comme dans le cas de Techit, qui obtient le don de lire dans les pensées en contrepartie de la perte progressive de ses cinq sens.
Tout ce beau monde s'affronte pour des raisons que l'on peine à saisir... Quoiqu'il en soit, ces conflits représentent les instants les moins soporifiques, puisque riches en effets spéciaux, gunfights, et scènes sanglantes relativement réussis. Pourtant, l'atmosphère y est tellement sombre que la plupart du temps on ne voit strictement rien !

L'autre aspect marquant de "OPAPATIKA" demeure son pseudo caractère religieux, avec une morale bouddhiste qui sert d'alibi à un film au scénario complètement bancal et décousu.
Le pouvoir surhumain est présenté comme une malédiction, une punition réservée aux suicidés. Les Opapatikas, eux, sont présentés comme des êtres torturés, souffrant de leur condition. Un aspect malheureusement peu exploité par le scénariste/réalisateur Thanakorn Pongsuwan, qui préférera faire de son troisième long-métrage une grosse production plus légère, desservie de surcroît par de piètres acteurs ...

Navrant !
Note de : 2 sur 10
Publiée le
Opapatika
OpapatikaOpapatikaOpapatikaOpapatika

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Zozo - 30/10/2009 à 01:20
# 3

Moi j'ai trouvé ce film sombre et intéressant. Je suis surpris par toutes ces mauvaises notes... peut être ce n'est pas très compréhensible pour le publique occidental.

Sa note: 7/10
Oh My Gore !Oh My Gore ! - 05/10/2008 à 11:11
# 2

Film assez mauvais, on ne comprend rien et l'ennui est constant...

Sa note: 2/10
simon - 02/10/2008 à 12:49
# 1

g pa lu ^^

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 2 = ?

Cette page a été vue 2395 fois.