Version Anglaise Flux RSS d'Oh My Gore  Suivez Oh My Gore ! sur Facebook Suivez Oh My Gore ! sur Twitter Suivez Oh My Gore ! sur Google Plus Suivez Oh My Gore ! sur Dailymotion 
pixel
Retour à l'accueil FlecheCritiquesFleche

Critique du film Nuit de Tous les Mystères, La

NUIT DE TOUS LES MYSTERES, LA

FICHE  |  CRITIQUE(S)  |  PHOTOS (16)  |  NEWS (1)  |  DVDS  |  VIDEOS
  •  
  • Share
Nuit de Tous les Mystères, La
Titre original : House On Haunted Hill
Réalisé par
Ecrit par Robb White
Année : 1959
Pays : USA
Durée : 95 min
Note du rédacteur : 7 / 10

 

L'HISTOIRE

Le millionnaire Frédérick Loren organise, suivant une idée de sa femme Annabelle, un jeu où il offrira 10000 $ à chacun des participants sélectionné qui acceptera de passer la nuit dans sa maison hantée. Les invités à peine arrivés, d'étranges phénomènes se produisent.



LA CRITIQUE

Habile. C'est le premier mot qui vient à l'esprit après le visionnage de "LA NUIT DE TOUS LES MYSTERES".
Et en effet, le spectateur ne s'ennuie pas grâce à un scénario très bien mené, même si on a déjà connu de meilleurs dénouements.

Tout est fait pour créer un climat mystérieux, fantastique. Du titre original en lui-même ("HOUSE ON HAUNTED HILL"), jusqu'à l'architecture si particulière de la maison, en passant par la musique, bien caractéristique de ce style de film. Le réalisateur, William Castle, ne lésine pas sur les évènements étranges : main velue, apparition, absence progressive de lumière... Le spectateur est d'abord persuadé d'assister à des manifestations surnaturelles, jusqu'à ce que cette conviction s'estompe... pour réapparaitre quelques instants plus tard. Castle s'amuse donc à maintenir le doute jusqu'au bout: fantômes ou hystérie collective ?
Le doute persiste par le biais des personnages : entre les sceptiques qui croient à des interventions humaines et les autres, apeurés à l'idée que des fantômes puissent déambuler dans la maison, on n'est jamais sûr de rien...
La maison participe également à ce climat d'incertitude, avec ses passages secrets et les mystères qui se cachent derrière chaque porte, chaque rideau... Ici, les décors sont utilisés intelligemment, de sorte que le spectateur se sente perdu (à l'image des petits motifs muraux évoquant des labyrinthes), en sécurité nulle part.

Cependant, le jeu des acteurs est parfois trop théâtral, notamment en ce qui concerne le personnage de Watson Pritchard, joué par Elisha Cook Jr. (qui, comme par miracle sait qu'un couteau se trouve caché dans l'accoudoir du fauteuil !).
Les caractéristiques des différents protagonistes, forcément tous très stéréotypés (le courageux, la pleurnicharde, l'ivrogne...), pourront également en agacer certains. Mais ces quelques petits défauts ne sont rien devant le statut culte de "LA NUIT DE TOUS LES MYSTERES", qui a vraisemblablement inspiré de nombreux autres réalisateurs si l'on en juge par les petits clins d'œil fréquents dans le cinéma ou la télévision fantastique contemporains.

Pour conclure, voilà un film qui mise tout sur le spectateur et son incertitude face aux évènements étranges. Les acteurs, les personnages, la plupart des décors, ne présentent que peu d'intérêts pour les plus aguerris... Néanmoins "LA NUIT DE TOUS LES MYSTERES" reste amusant à suivre.
Nuit de Tous les Mystères, La Le millionnaire Frédérick Loren organise, suivant une idée de sa femme Annabelle, un jeu où il offrira 10000 $ à chacun des participants sélectionné qui acceptera de passer la nuit dans sa maison hantée. Les invités à peine arrivés, d'étranges phénomènes se produisent.
Note de Cannibalor : 7 sur 10
Publiée le




- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
# 1
ottoriversottorivers - 18/08/2011 à 07:56
Devenu un petit classique comme pas mal des films de William Castle, le roi du gimmick qui inventa plus d'une façon de terrifier son auditoire: des fauteuils électrifiés dans la salle de ciné jusqu'au ambulance attendant les spectateurs à la sortie des salles.
Le film fut l'objet d'un remake au titre identique en anglais mais appelé chez nous "La maison de l'horreur" en 1999 et d'une suite en 2007 encore moins nécessaire: "Return to House on Haunted Hill".
Sa note: 7/10
.:..:..:.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 2 = ?

Cette page a été vue 1986 fois.




© 2001-2013 Oh My Gore ! - Mentions Légales
Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs et ne sont diffusés que dans un but informatif.

- Liens - Contacts - OMG Army -

SciFi-Universe.com | Halluciner.fr


Oh My Gore !
Cinéma / Films Gore, Horreur, Trash, Splatter & Fantastique

-|- In Gore We Trust -|-

Visitez le site de Ear Visitez le site de Peta France