pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Mutant Girls Squad

MUTANT GIRLS SQUAD

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (12) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (7)
Titre original : Sentô Shôjo: Chi No Tekkamen Densetsu
Année : 2010
Pays : Japon
Durée : 85 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

A l'âge de seize ans, Rin commence à ressentir une violente douleur au bras droit. Lorsque s'en extrait une arme redoutable, la jeune fille se rend compte qu'elle n'est pas réellement humaine. Rin est alors poursuivie par les forces spéciales qui assassinent ses parents sous ses yeux. Avide de vengeance, la mutante utilise ses nouveaux pouvoirs pour exterminer un à un les agents du gouvernements...

LA CRITIQUE

Attention, si vous n'aimez pas le gore nippon déjanté à la "MACHINE GIRL", passez votre chemin! "MUTANT GIRLS SQUAD" est une des premières productions de Sushi Typhoon, département spécial de Nikkatsu réservé aux films où le sang gicle et les membres volent. Quand on regarde qui est derrière la caméra, on imagine tout de suite quel genre de spectacle nous attend. En effet, trois grands noms réalisent chacun une partie du film. Il y a Yoshihiro Nishimura, réalisateur du moyen "VAMPIRE GIRL VS FRANKENSTEIN GIRL" et du cultissime "TOKYO GORE POLICE", Noboru Iguchi , Monsieur "MACHINE GIRL" donc, et... Tak Sakaguchi, acteur de "VERSUS" passé récemment derrière la caméra.

On a donc trois segments qui forment un tout bien cohérent de loufoquerie sanglante qui risque de vous faire mourir de rire si vous adhérez au style. Le contrat est rempli dès le début : gore à gogo et situations bien débiles s'enchaînent à un rythme d'enfer. Le plus étonnant dans l'affaire est que l'on ne s'en lasse pas : grâce à des gags ingénieux, on arrive à ne pas se dire que l'on matte un énième rejeton de la vague "MACHINE GIRL". Certes il n'y a rien d'original à ce que notre héroïne découvre une “patte griffue” au bout de son bras, mais ceci va entraîner des situations d'une absurdité particulièrement hilarante. Ainsi, une pauvre boulangère se retrouve transformée en pain géant - vive les dommages collatéraux - et les parents de la jeune Rin ne seront pas épargnés - on pense à la tête parlante du père malencontreusement échouée sur le gâteau d'anniversaire...

Tout est prétexte à la bagarre et on assiste à une scène jouissive où la naïve Rin, aux abois, teste son arme sur tout ce qui se trouve sur son chemin, sur fond de grosse musique rock of course. Elle rejoint ensuite une académie de jolies mutantes qui comporte des spécimens plutôt colorés, à l'image de la jolie Yoshie et de ses tentacules -aux bras, au visage - et d'une autre recrue qui possède une tronçonneuse sortant de son popotin - autant dire qu'elle ne peut littéralement pas faire face à son adversaire... Le spectateur suit donc l'initiation de l'héroïne, qui découvre peu à peu ses pouvoirs de mutante et ceux de ses copines avant de dézinguer les vilains humains du gouvernement.

En bref, ça part dans tous les sens, on a notre quota de sang et notre dose de nipponeries débiles pendant 1h30 et on est même étonnés de se prendre encore une fois au jeu. On pensait avoir tout vu en matière de gore déjanté, eh bien non, les 3 réalisateurs japonais on su faire preuve d'une inventivité folle dans leur genre. Sérieux s'abstenir.
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Mutant Girls Squad
Mutant Girls SquadMutant Girls SquadMutant Girls SquadMutant Girls SquadMutant Girls Squad

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
ottoriversottorivers - 22/09/2010 à 10:27
# 1

Entièrement d'accord, à classer dans les meilleurs "Extreme Gore Made in Japan". Ils ne sont pas tous aussi généreux et rythmé, donc pour les amateurs du genre, à ne pas rater.

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 5 = ?

Cette page a été vue 4441 fois.