pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Millénium : Les Hommes Qui N'Aimaient Pas Les Femmes

MILLENIUM : LES HOMMES QUI N'AIMAIENT PAS LES FEMMES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (94) | NEWS (7) | DVDS | VIDEOS (19)
Titre original : The Girl With The Dragon Tattoo
Réalisé par David Fincher
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 158 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Mikael Blomkvist, brillant journaliste d'investigation, est engagé par un des plus puissants industriels de Suède, Henrik Vanger, pour enquêter sur la disparition de sa nièce, Harriet, survenue des années auparavant. Vanger est convaincu qu'elle a été assassinée par un membre de sa propre famille.
Lisbeth Salander, jeune femme rebelle mais enquêtrice exceptionnelle, est chargée de se renseigner sur Blomkvist, ce qui va finalement la conduire à travailler avec lui.
Entre la jeune femme perturbée qui se méfie de tout le monde et le journaliste tenace, un lien de confiance fragile va se nouer tandis qu'ils suivent la piste de plusieurs meurtres. Ils se retrouvent bientôt plongés au cœur des secrets et des haines familiales, des scandales financiers et des crimes les plus barbares...

LA CRITIQUE

Seconde adaptation du premier volume de la désormais célèbre trilogie littéraire de Stieg Larsson, "MILLENIUM : LES HOMMES QUI N'AIMAIENT PAS LES FEMMES" sort à peine 2 ans après la version du danois Niels Arden Oplev, qui, à priori, se suffisait amplement à elle-même. Seulement avec cette insupportable mode des remakes, et fort du succès des trois films qui ont précédé, les américains ne pouvaient décemment pas passer à côté d'un tel potentiel commercial !
Avec David Fincher aux commandes (et Trent Reznor de Nine Inch Nails à la musique), on était cependant en droit d'espérer un peu plus qu'une simple relecture du roman, au vu de ses antécédents cinématographiques qui ont marqué toute une génération. Mais qu'est-ce que cette nouvelle mouture pourra réellement apporter au spectateur fan des aventures de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist ?

Pour remplacer le couple complètement improbable que formaient Michael Nyqvist et Noomi Rapace, ce sont Daniel Craig et Rooney Mara (déjà au casting du précédent long-métrage de David Fincher, "THE SOCIAL NETWORK") qui ont été choisis par le réalisateur. Bien que le nouveau James Bond ait en commun avec l'acteur suédois un visage marqué, son style beaucoup plus glamour ne renvoie pas tout à fait la même image rugueuse à l'écran, mais colle pourtant davantage au personnage d'homme à femmes imaginé par l'auteur. Rooney Mara, quant à elle, parvient à incarner l'héroïne anticonformiste comme on se l'imagine, mais n'est, au final, pas spécialement plus convaincante que son homologue suédoise, déjà parfaitement crédible dans le rôle de la hackeuse trash.

Malgré tout l'agacement qu'inspire cette façon de refaire des films à la sauce américaine, avec un budget certainement plus conséquent (et surtout quand on sait que Fincher aurait vraisemblablement déjà refusé de réaliser le film, peu convaincu par l'histoire), il faut bien avouer que cette nouvelle version est bien plus fidèle au matériau littéraire que son prédécesseur.
Malgré quelques libertés (parfois incompréhensibles) et raccourcis obligatoires pris devant le pavé de presque 600 pages que constituent l'ouvrage, l'enquête est développée en détail et les faits correspondent davantage aux descriptions du roman, tout en restant fidèle à ses dialogues, Néanmoins, le film se concentre tellement sur la partie consacrée à la disparition d'Harriet Vanger, qu'il finit presque par occulter quelques uns des thèmes les plus récurrents : la haine des femmes, l'antisémitisme, la perversité, les singularités et les secrets de la famille Vanger, les enjeux relatifs à la revue Millénium, le monde impitoyable des affaires...

Si David Fincher parvient à s'approprier l'œuvre de Stieg Larsson avec une certaine classe (le générique de début est particulièrement époustouflant), les inconditionnels trouveront toujours à redire, d'autant que "MILLENIUM : LES HOMMES QUI N'AIMAIENT PAS LES FEMMES" est tourné en langue anglaise, ce qui dénature quelque peu l'ambiance typiquement suédoise du roman...
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Millénium : Les Hommes Qui N'Aimaient Pas Les Femmes
Millénium : Les Hommes Qui N'Aimaient Pas Les FemmesMillénium : Les Hommes Qui N'Aimaient Pas Les FemmesMillénium : Les Hommes Qui N'Aimaient Pas Les FemmesMillénium : Les Hommes Qui N'Aimaient Pas Les Femmes

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
samael666 - 07/03/2012 à 19:52
# 2

Vu hier j'ai vraiment pas détesté, mieux aimé que l'original c'est pour dire hein, et je me rétracte un gros coup de coeur pour cette version 2.0 de Lisbeth et Trent a la musique un gros oui..

Sa note: 8/10
samael666 - 19/01/2012 à 15:04
# 1

Je pense que Lisbeth reste pour moi Noomi Rapace, quand même hâte de le voir celui-là ,étant un aficionados de David Fincher...

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 5 = ?

Cette page a été vue 2376 fois.