pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Metropia

METROPIA

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (29) | NEWS | DVDS | VIDEOS (4)
Titre original : Metropia
Réalisé par Tarik Saleh
Ecrit par Fredrik Edin
Année : 2009
Pays : Suede/Danemark
Durée : 86 min
Note du rédacteur : 5.5 / 10

L'HISTOIRE

Dans une Europe pas si éloignée de la nôtre, les réserves mondiales de pétrole se tarissent. Les réseaux de tous les métros européens ont été reliés, créant une gigantesque toile d'araignée sous terre. Roger vit dans une banlieue de Stockholm et évite de prendre le métro. Il n'aime pas se trouver sous terre et il a parfois l'impression d'y entendre des voix étranges. Un jour, il découvre que sa vie est contrôlée, jusque dans les moindres détails.

LA CRITIQUE

Il suffit de jeter un œil au visuel du film sur son site ou par l'intermédiaire des diverses photos publiées ici et là, pour être aussitôt intrigué par ce film d'animation pour adulte à l'ambiance bien "Dark" loin des canons habituels. En effet sur le pur plan visuel, ce film est une réussite. En effet, cette histoire futuriste et ses personnages aux têtes disproportionnées affichant des mines perpétuellement tristes dans un univers glauque, gris et sombre où un métro géant est devenu le seul moyen de transport, y compris pour traverser l'Europe, est vraiment attirante. Mais force est de constater que le résultat est lui, bien plus décevant.

Tout d'abord le film est long, bien trop long et son rythme extrêmement lent, voulu comme tel, en rajoute une couche. Le fameux métro du titre ne constitue hélas qu'un élément du décor, ce qui est bien dommage au vu d'un tel potentiel, et la véritable histoire de complot, elle, est bien trop mince et déjà vue pour susciter l'intérêt pendant une heure et demie.
Si on veut être tatillon on relève également un bon paquet d'incohérences tout du long, ce qui ne manque pas d'achever une histoire bien simple (voire simpliste) qui se révèle n'être qu'un prétexte et ne dénonce finalement pas grand chose, en se contentant de grappiller dans les vieux classiques de l'Anticipation à la "Big Brother" d'Orwell.

On ne peut néanmoins pas parler de ratage complet, puisque quelques idées ici là, ainsi que l'univers visuel réussi, sauvent un peu l'ensemble et il ravira sans doutes les fans d'Animation à la recherche d'un peu de changement. C'est tout de même un peu triste que le scénario ne suive pas et on reste sur sa faim avec un final prévisible en diable et fort peu réaliste en opposition avec le reste du métrage.
Si vous aimez vos films lents et esthétiques, jetez y un œil au moins une fois, mais pour les fans d'action, passez votre chemin.

Note: Pour ceux qui se demandent pourquoi je mets souvent les notes les plus basses du site, la réponse est simple: Étant passablement insomniaque, je suis le seul de Oh My Gore à parfois ne pas dormir pendant les projections devant les films chiants, du coup c'est moi qui m'y colle.
Notez que je ne cite aucun nom, on n'est pas à Mad Movies ici, on ne balance pas sur les collègues (surtout par peur de représailles).
Note de : 5.5 sur 10
Publiée le
Metropia
MetropiaMetropiaMetropiaMetropiaMetropia

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 2 = ?

Cette page a été vue 2740 fois.