Version Anglaise Flux RSS d'Oh My Gore  Suivez Oh My Gore ! sur Facebook Suivez Oh My Gore ! sur Twitter Suivez Oh My Gore ! sur Google Plus Suivez Oh My Gore ! sur Dailymotion 
pixel
Retour à l'accueil FlecheCritiquesFleche

Critique du film Maison De La Sorcière, La

MAISON DE LA SORCIERE, LA

FICHE  |  CRITIQUE(S)  |  PHOTOS (13)  |  NEWS  |  DVDS  |  VIDEOS
  •  
  • Share
Maison De La Sorcière, La
Titre original : Superstition
Réalisé par
Année : 1982
Pays : Canada
Durée : 86 min
Note du rédacteur : 5 / 10

 

L'HISTOIRE

L'inspecteur Sturgess enquête sur la mort violente de deux jeunes filles retrouvées dans une demeure abandonnée appartenant à l'église. Sturgess apprend à travers les témoignages du révérend Maier et de son jeune collègue, le révérend Thompson, que cette maison a un passé mouvementé hanté notamment par un spectre satanique. Les soupçons du policier se portent sur Arlen, le fils handicapé mental de la vieille Elvira Shadrack, dont la propriété jouxte le lieu du crime...



LA CRITIQUE

Diable, les années 80... Nous n'avons pas connu pire comme décennie où le plagiat d'idées à ressasser se faisait ressentir dans chaque film. Combien de films sur des maisons hantées sont-ils sortis pendant ces années ? Rappelez-vous à quel point il était fort agréable de voir des explosions de membres humains en tout genre sur notre beau téléviseur.... Nostalgie quand tu nous tiens. "LA MAISON DE LA SORCIERE" connu aussi sous son titre original "SUPERSTITION", c'est un peu le rubik's cube de cette décennie. C'est vrai, le film enchaîne un nombre incalculable de clichés et autres plagiats sur toute sa durée. Le résultat n'est certes pas des plus originaux mais néanmoins pourvu de quelques scènes attrayantes.

Il y a 300 ans, une vilaine sorcière à deux doigts de se faire brûler vive, jurait être l'une des filles de Satan. Malencontreusement, elle fut noyée dans un petit lac près d'une vieille bâtisse. En 1982, la vieille bâtisse est rénovée puis louée à une famille. Toutefois dès leur arrivée, des événements plus ou moins étranges interviennent. Rires moqueurs, murmures, bruits de pas à l'étage supérieur, fenêtre qui claque... et meurtres. Un jeune prêtre finit même par se poser des questions sur ces manifestations. Après quelques recherches rapides, il apprend donc qu'une sorcière a vécu en ces lieux il y a fort longtemps. Serait-ce la vieille sorcière, jalouse de voir que sa demeure a été retapée à neuf, qui commet ces crimes effroyables ? Ou est-ce le gamin un peu perturbé de la voisine d'à côté, pas très nette non plus, qui s'amuse à faire peur ?

"LA MAISON DE LA SORCIERE", c'est la synthèse à demi réussie de tous les genres populaires de son époque. Il n'hésite pas à s'inspirer, limite calquer, des films comme "POLTERGEIST", "AMITYVILLE", "LA MAISON PRES DU CIMETIERRE" ou encore de "PHANTASM", le puritanisme en moins.
James W. Roberson, le réalisateur, semble être un fan ardu de cinéma fantastique. L'influence d'oeuvres aussi populaires pèse inévitablement sur son long métrage et ce, sur toute sa durée. Le film démarre avec la fameuse séquence du « bécotement» dans une voiture, propre à tout bon slasher, bien évidemment garée sous un arbre. Les deux jeunes gens vont très vite en sortir pour explorer les lieux qui les entourent. Surprise... Une bâtisse abandonnée. Après les avoir évincés, dans le plan suivant, on retrouve deux autres jeunes plaisantins dans une demeure environnante. Enfin pour pas très longtemps non plus car dès leur entrée dans les lieux (il semblerait qu'un courant d'air les traque), ils seront maudits. Le premier finira décapité avant que le second ne découvre sa tête dans un micro-onde qui va littéralement l'exploser. Soulignons à juste titre que l'effet est fort réussi. Après une séquence dans des escaliers, la seconde victime se fait trancher en deux aux abords d'une redoutable fenêtre, probablement maudite... elle aussi. Passé le discours qui fait apparaître les futurs personnages dont l'arrivée d'une famille en ces lieux, on a le droit à l'une des séquences les plus spectaculaires du film. Un prêtre se fait littéralement éventrer par un disque circulaire à la manière de la boule hargneuse de "PHANTASM". Cette séquence vaut pour le coup et à elle seule, la vision de "LA MAISON DE LA SORCIERE". L'effet est tellement bien maîtrisé qu'on en vient à se cacher avec les deux mains le regard.
S'ensuivent des discours interminables et une narration lente. On s'ennuie. On ne frémit plus, et ce jusqu'à la dernière ligne droite du film. Là, la vilaine sorcière encapuchonnée fait son come back et décime toute une famille en moins de 5 minutes. Petite pensée aux deux jeunes filles de la famille. La première se fait littéralement défoncer la boîte crânienne par un pieu (PELLISSIER, on sait où tu as tiré ton inspiration pour l'une de tes séquences cultes de "MALEFICIA") et la seconde est retrouvée morte à l'arrière d'un véhicule. Cela permet ainsi au film de divertir quelque peu le spectateur en mal de sensation depuis au moins 50 minutes. Avec cette fin surprenante (pour l'époque), "LA MAISON DE LA SORCIERE" évite le cliché des films populaires auxquels il tente de rendre hommage. Et c'est également mais surtout l'occasion pour le film d'enfin se détacher de ces mêmes modèles.

Côté casting, seul un nom plus ou moins connu ayant œuvré dans le cinéma de genre sort de cette distribution, Billy Jayne qui avait notamment participé à d'autres métrage comme "MASSACRE HOSPITAL" (1981), "LES TUEURS DE L'ECLIPSE" (1980) ou encore l'adaptation de Stephen King, "CUJO" (1983).
Doté de séquences plaisantes et d'une bande originale appréciable, le score est signé par David Gibney, "LA MAISON DE LA SORCIERE" remplit convenablement le thème dans lequel elle tente de s'affilier « le film de sorcière dans une maison hantée ». Pour cela, le réalisateur ne lésine pas sur les clichés propres à ce genre de film : Flash-back sur la sorcière, ombres furtives, claquements de portes, pleine lune, brumes, et vieille demeure bien flippante.
"LA MAISON DE LA SORCIERE" est un film agréable pour ses quelques séquences de meurtres plutôt gores, mention spéciale à l'éventration de la cage thoracique. Toutefois, comme beaucoup d'autres, le film s'oublie très vite une fois visionné. Un film des années 80 devenu rare et oublié, il est vrai. "LA MAISON DE LA SORCIERE" est réjouissant mais en même temps poreux par son histoire.
Maison De La Sorcière, La L'inspecteur Sturgess enquête sur la mort violente de deux jeunes filles retrouvées dans une demeure abandonnée appartenant à l'église. Sturgess apprend à travers les témoignages du révérend Maier et de son jeune collègue, le révérend Thompson, que cette maison a un passé mouvementé hanté notamment par un spectre satanique. Les soupçons du policier se portent sur Arlen, le fils handicapé mental de la vieille Elvira Shadrack, dont la propriété jouxte le lieu du crime...
Note de Cosmocats : 5 sur 10
Publiée le




- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
# 7
cherifi - 10/01/2011 à 14:31
merdikkkkkk!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!
Sa note: 10/10
.:..:..:.
# 6
ryback - 27/07/2009 à 01:19
j'adore ce film je l'ai connu petit et j'aimerai bien le revoir
Sa note: 10/10
.:..:..:.
# 5
Frank Einstein - 29/04/2009 à 23:15
C'est sans doute un des meilleurs exemples de ce qu'a pu produire le cinéma fantastique 80's : 'Superstition" est un excellente série B, un digne croisement entre le slasher, le film de maison hantée et l'horreur classique à la Hammer !
Certes l'histoire est loin d'être originale (toutes les références majeures y sont citées et seul Dario Argento a fait mieux avec ses magnifique "Suspiria" et "Inferno"), mais le charme opère encore notamment grâce à de très bonnes séquences sanglantes, une mise en scène soignée et des effets spéciaux efficaces.
Vraiment, c'est une très bonne surprise qui surpasse sans mal toute la série des "Vendredi 13" qui a terriblement mal vieilli en comparaison.
Sa note: 7/10
.:..:..:.
# 4
jerem80 - 06/06/2008 à 20:12
hey linn42 tu saurai pas toi par hasard ou je pourrai avoir ce film parceque vla la galere je sais qu'il existe en VHS chez l'editeur Sherzo et en dvd (anglais) :( si jamais tu sais previens moi gothamdestroythis@hotmail.fr
.:..:..:.
# 3
linn42 - 04/06/2008 à 00:49
j'aime ce film
.:..:..:.
# 2
linn42 - 04/06/2008 à 00:48
j'aprecie ce film
.:..:..:.
# 1
jerem80 - 26/05/2008 à 18:46
ca pour etre introuvable il es vraiment introuvable et c'est bien dommage je trouve car certes l'histoire n'est pas ce qui es de mieux mais les effets surprise et gore sont digne d'un bonne serie b bien flippantevdes annees 80 SUPERSTITION serait bon a revoir de nos jours !!! si quelqu'un sait ou l'avoir en Francais prevenez moi par mail gothamdestroythis@hotmail.fr
.:..:..:.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 1 = ?

Cette page a été vue 7041 fois.




© 2001-2013 Oh My Gore ! - Mentions Légales
Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs et ne sont diffusés que dans un but informatif.

- Liens - Contacts - OMG Army -

SciFi-Universe.com | Halluciner.fr


Oh My Gore !
Cinéma / Films Gore, Horreur, Trash, Splatter & Fantastique

-|- In Gore We Trust -|-

Visitez le site de Ear Visitez le site de Peta France