pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Mad Max

MAD MAX

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (38) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Mad Max
Réalisé par George Miller
Ecrit par George Miller
Année : 1979
Pays : Australia
Durée : 89 min
Note du rédacteur : 10 / 10

L'HISTOIRE

Dans un futur proche, les grandes nations sont entrées en guerre pour le pétrole ; exaspérées par la situation de crise, les populations se sont révoltées, les nations essaient de maintenir un semblant d'ordre tandis que des bandes de délinquants sillonnent les routes (note : ces éléments ne sont connus que dans Mad Max II).

Max Rockatansky (Mel Gibson) est un policier de la route,.À bord de son Interceptor (une Ford Falcon XB sedan australienne), il est chargé de faire régner la sécurité et de combattre les bandes de pirates de la route ; il fait équipe avec le motard Jim "Le Gorille" .Sa meilleure arme est son sang-froid, qui lui permet de faire « craquer » ses adversaires lors d'impressionnants face à face routiers.

Lors d'un affrontement (au début), il tue un membre des Aigles de la Route un fou dangereux du volant et apprend plus tard que le reste de la bande est à sa recherche. Quand son associé Jim le Gorille se retrouve gravement brûlé par les Aigles de la route, il prend peur et décide de quitter son poste de policier intercepteur. Il part alors vers le Nord avec sa femme et son bébé, loin de la violence routière. Mais les Aigles de la route parviennent à le retrouver et tentent de tuer sa femme et son bébé qui finissent à l'hôpital dans un état extrêmement critique. Max, fou de rage, réendosse son uniforme et part à la poursuite des motards dans le seul but de les tuer...

LA CRITIQUE

Si il y avait un seul mot ce serait "Radical". Car "MAD MAX" est réellement radical. Le film se passe dans un futur proche où la violence commence à prendre le dessus et devenir reine. La police des routes australiennes lutte beaucoup contre la violence mais leur échec arrive petit à petit. Max est un policier de la route en question, un homme à priori normal, sympathique et qui fait bien son boulot mais qui reste néanmoins stressé (avec ce qu'il fait à la voiture qu'il poursuit au début on ne peut qu'applaudir son travail, c'est le roi pour faire stressé les méchants !). Quand son ami et collègue de travail se fera brûlé vivant dans sa voiture par une bande de motards cinglés et dégénérés, Max va commencer peu à peu à perdre les pédales. Et ces derniers s'en prendront à la famille de Max...(SPOILER) celle ci succombera sous leurs roue sous les yeux de Max.(FIN SPOILER). Ce dernier va devenir fou et se transformé en guerrier (de la route). Voilà en gros l'histoire du film en bref. Passons à la critique.

Le cinéma australien à l'époque était plutôt discret et ne faisais pas vraiment entendre parler de lui. Mais avec "MAD MAX", il se fît connaître très brusquement. Car il faut bien admettre que "MAD MAX" peut encore choquer aujourd'hui par sa barbarie et son ultra violence. Pourtant "MAD MAX" est très très peu gore, seulement tout se joue sur les scènes. Le film peut avoir le même effet que "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE", on imagine la violence tant l'atmosphère est malsaine et apocalyptique et le film joue véritablement avec les nerfs du spectateur.

"MAD MAX" représente en fait un monde en perdition, le notre actuellement, car la violence augmente de jour en jour et risque un jour de prendre le dessus. Car la violence actuelle (et celle de l'époque) est parfois diablement bien représentée. Le personnage de Max est la vengeance et la justice elle même, car les salauds qui lui ont enlevé son bonheur et sa vie DOIVENT mourir et payer leurs actes. Sa vengeance finale est tellement époustouflante qu'elle parait beaucoup plus longue que tout le tiers du film qu'on a vu avant. Une vengeance épique, désespérée et violente (d'ailleurs impossible que "SAW" ne se soit pas inspiré du sort que Max réserve au dernier cinglé).

Passons maintenant au côté technique, les scènes de poursuites routières sont incroyables et magnifiquement filmées pour l'époque (parfois camera à ras du sol, on croirait conduire le véhicule qu'on voit). Le jeu des acteurs (surtout Mel Gibson) est magistral et criant de vérité surtout pour une production de ce type (350.000 $).
Bryan May signe une musique géniale, parfois émouvante voire brusquement violente ou épique, d'ailleurs elle fonctionne à merveille dans les scènes utilisées (si la vengeance finale n'avait pas une musique aussi époustouflante, je ne sais pas si elle aurait fait le même effet).
Si vous voulez voir un film radical dans tous les sens du terme, regardez "MAD MAX", vous ne serez pas déçus.
Note de : 10 sur 10
Publiée le
Mad Max
Mad MaxMad MaxMad MaxMad MaxMad Max

[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/displayreviews.php on line 299: include(/inc_commentsfr.php) [function.include]: failed to open stream: No such file or directory
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /home/users3/o/ohmygore/www/displayreviews.php on line 299: include() [function.include]: Failed opening '/inc_commentsfr.php' for inclusion (include_path='.:/home/temporaire/upload:/usr/local/lib/php/:/usr/local/lib/ZFramework')

Cette page a été vue 3533 fois.