pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Left Bank

LEFT BANK

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (9) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS
Titre original : Linkeroever
Réalisé par Pieter Van Hees
Année : 2007
Pays : Belgium
Durée : 107 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Une athlète qui se réfugiait dans le sport pour fuir les contacts humains, est obligée de suspendre ses activités et de se confronter au monde extérieur. Elle s'installe avec son homme dans un appartement et découvre sur place des phénomènes étranges.

LA CRITIQUE

Athlète chevronnée, Marie se voit interdite d'entraînement pour des raisons médicales. Déçue de ne pouvoir participer à sa prochaine compétition, elle se console dans les bras de son nouveau boyfriend, Bobby, qui l'invite à s'installer chez lui pendant sa période de repos forcé. Logés dans un appartement de la rive gauche d'Anvers, Marie apprend par une voisine que l'ancienne locataire, Hella, a disparu dans d'étranges circonstances, alors qu'elle menait sa propre investigation sur ce lieu plein de mystères... Intriguée par l'affaire, elle poursuit donc l'enquête à l'aide de Dirk, le dernier compagnon de la victime...

Elle est si proche de chez nous, et pourtant, on ne connaît pas grand-chose de son cinéma en honteux profanes que nous sommes, en France et certainement partout ailleurs... bien que, ces dernières années voient émerger une nouvelle vague de films belges estampillés horreur comme "CALVAIRE" ou "VINYAN" de Fabrice Du Welz.
Souvent comparé à Roman Polanski, Pieter Van Hees nous propose avec "LEFT BANK" le premier acte d'une trilogie sur les thématiques de l'amour et de la souffrance, donc le second volet, le génialissime "DIRTY MIND", verse plutôt dans la comédie. En attendant le dernier film, qui sera vraisemblablement un polar, ce réalisateur flamand bien sympathique et bourré de talent, ne cache pas son goût pour la peinture contemporaine et le folklore celte dans lequel la Belgique puise ses racines, deux composantes essentielles de son film.

Thriller horrifique sur les traces de rites païens, s'inspirant d'une ancienne légende de puits destiné à des sacrifices humains encore vivace localement, "LEFT BANK" est traité avec beaucoup de réalisme et un soupçon d'onirisme, conférant ainsi une aura particulière à ce petit film sans prétention.
Pourtant, à première vue, le scénario n'avait rien de réellement original... Mais le réalisateur parvient à insuffler une certaine fraîcheur grâce à sa vision à la fois torturée et pleine de romantisme, à l'heure où pullulent remakes et séquelles sans âme...

Baignant dans une atmosphère angoissante, les personnages sont abordés avec psychologie, en particulier celui de Mary, qui, confrontée à d'inquiétants phénomènes, sombre petit à petit dans un univers de souffrance et d'aliénation, dans ce bâtiment qui semble avoir une emprise sur son état physique. Entre les insomnies, les nausées et la gangrène naissante de son genou, la jeune femme, frappée par des tragédies successives, s'enferme dans la solitude, elle qui s'autorisait enfin un bonheur bien mérité avec son petit ami.

Envoûtant et subtil, "LEFT BANK" démontre qu'avec passion et peu de budget il est possible de faire des films de qualité ! Quant à Pieter Van Hees, il fait partie des réalisateurs à suivre de très près !
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Left Bank
Left BankLeft BankLeft BankLeft BankLeft Bank

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 4 = ?

Cette page a été vue 3352 fois.