pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Last Winter, The

LAST WINTER, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (12) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : The Last Winter
Réalisé par Larry Fessenden
Année : 2006
Pays : USA | Iceland
Durée : 101 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

L'HISTOIRE

Alaska, mine de Kink. Isolée depuis plusieurs mois, une petite équipe de scientifiques est chargée d'étudier et d'analyser une future zone d'exploitation pétrolière. Très vite, des événements troublants viennent perturber la vie de la station. Le climat, anormalement hostile, semble se retourner contre les habitants.
Hallucinations, démence, paranoïa... La folie semble s'emparer petit à petit de la base. Et si ces maux étaient les symptômes d'un mal plus grand ? Et si quelque chose en était à l'origine ? Et s'ils étaient en train de vivre leur dernier hiver ?

LA CRITIQUE

Avec un synopsis qui rappelle forcément "THE THING" de John Carpenter, "THE LAST WINTER" est dirigé par Larry Fessenden, acteur mais aussi réalisateur, notamment de "WENDIGO", avec lequel son dernier film partage curieusement quelques similitudes.
Si l'on y retrouve des décors enneigés, les croyances amérindiennes font également partie de ce thriller fantastique, porteur d'un message écologique convenu et un peu faiblard.
Alors que la compagnie North Industry envisage un forage au beau milieu de l'Alaska, la base sur laquelle ses employés sont mobilisés se retrouve au cœur d'inquiétants évènements : outre la présence inhabituelle de corbeaux, ce sont les membres de l'équipe qui, un à un, commencent à adopter un comportement étrange...

Le personnage intransigeant d'Ed Pollack, de retour sur les lieux après plusieurs semaines d'absence, incarne à lui seul toute la cupidité de l'homme, privilégiant les intérêts pétroliers et les enjeux financiers à l'impact de ces activités sur l'environnement, de surcroit, au détriment du bienêtre de ses collègues.
Bien que Ron Perlman paraisse idéal pour ce rôle de grande gueule, ni les rivalités au sein du groupe (notamment pour une femme), ni le mystère autour des morts ou des disparitions ne parviennent réellement à maintenir le spectateur en haleine. Loin de la tension palpable qui régnait dans "THE THING" ou dans "ANTARCTIC JOURNAL" de Yim Phil-sung, l'atmosphère que tente d'instaurer "THE LAST WINTER" manque tellement d'intensité que l'on peine à ressentir pleinement l'isolement et la paranoïa dont sont victimes les différents protagonistes.

Aux thématiques psychologiques et à la folie qui gangrène la base, s'ajoute une dimension surnaturelle, à travers les apparitions - réelles ou imaginaires - qui se manifestent dans ce paysage glacé et hostile. Face au réchauffement climatique, la nature semble réagir, se défendre contre l'homme destructeur. Mais là encore, si l'attitude singulière des employés de la station suscite une certaine curiosité au départ, on se lasse très vite de la platitude générale dans laquelle se complait le film, ne provoquant aucune réelle émotion, ni empathie pour les personnages.

Pourtant doté d'un vrai potentiel, "THE LAST WINTER" aurait pu se montrer bien plus efficace. Malheureusement, il laisse relativement indifférent...
Note de : 4.5 sur 10
Publiée le
Last Winter, The
Last Winter, TheLast Winter, TheLast Winter, TheLast Winter, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
marvin - 20/11/2011 à 17:24
# 1

Un film où il ne se passe rien... Et c'est interminable !

Sa note: 2/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 3 = ?

Cette page a été vue 2957 fois.