pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Koma

KOMA

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (19) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Réalisé par Chi-Leung Law
Ecrit par Susan Chan
Année : 1999
Pays : Hong-Kong
Durée : 88 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

Alors que dans un hôtel de luxe s'achève une soirée de noces bien arrosée, une femme est découverte morte dans sa chambre baignant dans son sang, le rein lui ayant été ôté par un mystérieux personnage. Pendant son interrogatoire de police, Ching reconnaît une jeune femme sur les bandes de la caméra de surveillance de l'hôtel, celle-ci s'avère également être la maîtresse de son petit ami Wai...

LA CRITIQUE

Troisième long-métrage du réalisateur de "INNER SENSES" et auteur de "VIVA EROTICA", "KOMA" verse encore une fois dans le thriller horrifique. A l'écriture, nous retrouvons Susan Chan, qui avait déjà participé à des films aussi connus que "A MOMENT OF ROMANCE II", "TOKYO RAIDERS" ou encore "SILVER HAWK"... Côté casting, les deux rôles principaux sont tenus par deux visages plus ou moins familiers du paysage cinématographie hongkongais, à savoir Angelica Lee, déjà remarquée dans le très médiatisé "THE EYE", et Karena Lam, qui a également joué dans "INNER SENSES" du même réalisateur, et plus récemment, l'un des rôles principaux de "HEROIC DUO" aux côtés d'Ekin Cheung et Leon Lai.

L'histoire débute sur l'arrestation de Ling, suspectée dans une affaire de trafic d'organes pour avoir été vue par Ching sur les lieux d'un vol de rein... L'enquête policière sera peu à peu reléguée au second plan pour laisser place à une intrigue plus intimiste mettant en scène un triangle amoureux... Commence alors un chassé croisé inquiétant entre les deux jeunes femmes que tout oppose, l'une petite amie de Wai, l'autre sa maîtresse, qui deviendront tour à tour ennemies jurées et amies complices. Un peu à la manière d'un "LIAISONS FATALES" version HK, cette situation malsaine ne pouvait que virer au drame...

Si l'intrigue, souffrant cruellement d'un manque d'originalité, aurait sans doute pu être mieux exploitée par le réalisateur, ce qui sauve le film reste incontestablement le duo Angelica Lee / Karena Lam, malgré de petites maladresses dans la psychologie des deux personnages, un peu trop mise en avant et pourtant si peu étoffée... Remarquons également l'omniprésence de l'univers hospitalier et médical : la maladie rénale et handicapante de Ching, le poste de médecin de Wai, l'emploi de Ling au centre de recherche immunitaire et l'hospitalisation vouée à l'échec de sa mère... sans oublier les vols de reins au scalpel ! Autant d'éléments qui auraient pu faire pencher la balance vers une ambiance encore plus glauque et terrifiante, mais qui ne sont pas franchement développés à bon escient.

Dommage car "KOMA" n'est pas fondamentalement mauvais, mais la sauce a beaucoup de mal à prendre. Quelques scènes sanglantes et une bande originale angoissante, ne suffiront malheureusement pas à couvrir ce scénario somme toute assez léger... Notons toutefois parmi les passages marquants, un petit clin d'oeil à "SHINING" de Stanley Kubrick, et également une scène impressionnante d'un choc entre une voiture et un poids lourd ! Sans oublier le final... surprenant !
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Koma
KomaKomaKomaKomaKoma

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 5 = ?

Cette page a été vue 4621 fois.