pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film King Of The Lost World

KING OF THE LOST WORLD

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (10) | NEWS (1) | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : King Of The Lost World
Réalisé par Leigh Scott
Année : 2005
Pays : USA
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

Un avion de ligne s'écrase quelque part en Amazonie et se scinde en deux. Au milieu des débris, les survivants tentent de s'organiser en attendant les secours qui tardent à venir. Ils décident alors de retrouver l'autre moitié de l'avion, en pensant y trouver une radio émetteur. En chemin, certains indices laissent à penser qu'ils ne sont peut être pas seuls dans la jungle. Les rescapés doivent bientôt composer avec un environnement plus hostile qu'il n'y parait, un monde mystérieux peuplé d'animaux préhistoriques et d'une tribu sauvage.

LA CRITIQUE

Production de la célèbre société Asylum, spécialisée dans le « mockbusters » (la parodie petit budget de blockbuster avec entre autres "TRANSMORPHERS", "PARANORMAL ENTITY", "THE DA VINCI TREASURE"...), "KING OF THE LOST WORLD", énième adaptation cinéma du roman Le Monde Perdu, oscille entre un mauvais "JURASSIK PARK" et un "KING KONG" remaké du pauvre avec quelques relents à la "LOST". Si Sir Arthur Conan Doyle voyait ça, il se retournerait dans sa tombe !

Dès le début, le spectateur pourra se délecter d'effets numériques ultra cheap, en particulier dans le traitement visuel du crash de l'avion et du gorille géant, ainsi que du reste du bestiaire qui occupe ce territoire équatorial.
Scorpions, araignées et dragons gigantesques, voilà ce qui attend les rescapés livrés à eux-mêmes dans cette forêt hostile verte fluo, un mélange de créatures préhistoriques et de n'importe quoi s'ajoutant à la découverte d'une tribu primitive (qui physiquement n'a d'exotique que les peintures corporelles et les pagnes en lambeaux) aux coupes de cheveux soignées et limite gominées pour certains protagonistes masculins, de surcroit rasés de près jusqu'aux pattes !

Pour rester crédible dans le ridicule, la confrontation entre les deux civilisations est elle aussi bien gratinée, notamment dans l'incompréhension des survivants face à un peuple au « dialecte » portugais peu insolite, laissant échapper quelques locutions familières à l'oreille d'une importance capitale comme « dos monstros » ou « macaco giganto».

Côté dialogues, ce n'est pas triste non plus ! Il y a bien cette réplique mémorable sur le thème des cacahuètes ou encore « on va voir si ce macaque aime les bananes explosives », sans oublier les commentaires complètements idiots des personnages (l'une des héroïnes demandant si l'avion découvert est bien le leur, à savoir celui qui vient tout juste de s'écraser, alors qu'il est déjà envahi par la végétation).

Ne parlons même pas du final, sans queue ni tête, qui laisse relativement perplexe. Mais c'est bien ce qui fait tout le charme de ce navet sympathique.
Merci Leigh Scott pour cette bonne poilade sur fonds verts, tellement drôle que j'en pleure encore...
Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
King Of The Lost World
King Of The Lost WorldKing Of The Lost WorldKing Of The Lost WorldKing Of The Lost World

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Nic la niqueNic la nique - 18/08/2015 à 09:39
# 2

Ce film n'as absolument rien pour lui. Il n'y a pas de second degrés a saisir c'est juste une énorme daube mal jouée, mal produite, mal réalisée... passez votre chemin. 1/10

barbietuerick - 07/01/2013 à 06:23
# 1

une tuerie,kong va te r habiller...oh on peu deconner

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 6 = ?

Cette page a été vue 3219 fois.