pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Inside

INSIDE

Titre original : From Within
Réalisé par Phedon Papamichael
Ecrit par Brad Keene
Année : 2008
Pays : USA
Durée : 89 min
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

L'histoire se passe dans une petite ville très dévote, où une jeune femme balance entre son attachement au christianisme et son désir d'expérimenter le monde extérieur. Son besoin d'indépendance s'amplifie lorsque les habitants commencent à mourir les uns après les autres dans d'étranges conditions.

LA CRITIQUE

La petite communauté de Grovetown est frappée par une vague de suicides inexpliqués, qui semblent se transmettre comme un virus sur ses habitants. Alors que l'entourage de la jeune Lindsay se décime sous ses yeux impuissants, elle prend le parti d'Aidan, le frère de l'une des victimes perçu comme un adorateur du diable, au risque de se mettre le reste de la ville à dos, à commencer par son petit ami, le fils de l'influent pasteur...
Sous l'emprise d'un fanatisme religieux tenace, Grovetown cache bien des mystères sous ses aspects paisibles... Et la mort de Sean, première d'une longue série, se révèlera le catalyseur d'une vengeance d'outre tombe en réponse aux méthodes peu orthodoxes de prétendus soldats du seigneurs pour préserver la ville de l'hérésie.

Phedon Papamichael, déjà connu notamment pour son travail en tant que directeur de la photographie pour de nombreux films depuis le début des années 90 ("W.", "WALK THE LINE", "IDENTITY", "THE MILLION DOLLAR HOTEL"...) signe son troisième long métrage en tant que réalisateur avec "INSIDE" qui ne sortira en France qu'en direct to vidéo.
Dans une atmosphère pesante se réclamant – on ne sait trop pourquoi – des deux films cultes que sont "SHINING" et "ROSEMARY'S BABY", la série d'autolyses se montre suffisamment explicite pour écarter toute référence à un pacte suicidaire type "SUICIDE CLUB". Car effectivement, s'il est au départ assez tentant de s'appuyer sur le film de Sono Shion, chaque drame nous éclaire toujours un peu plus sur les circonstances des « suicides ». Par conséquent, on pensera plutôt à des films japonais (ou coréens) de fantômes vengeurs, notamment dans le traitement et l'apparence des apparitions « spectrales », alors que les victimes se trouvent comme possédées, persécutées par leur propre reflet et succombant une à une au maléfice d'un grimoire...

Dommage que ces choix scénaristiques empruntent une voie aussi convenue, quand tout l'aspect « extrémisme religieux » aurait pu donner lieu à une trame bien plus enrichissante.
On appréciera d'autant plus le mode de vie quasi autarcique et sectaire de cette communauté repliée sur sa foi exacerbée, que ses habitants dévoilent peu à peu des facettes peu glorieuses de leur personnalité... A cela s'ajoute évidemment l'intolérance et le rejet des différences, auxquels le couple héro se retrouvera confronté. Un duo de jeunes acteurs trop lisse et souvent insupportable, quand le reste du casting est assez convaincant et confère au film un côté réaliste.

Un peu décevant dans l'ensemble...
Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
Inside
InsideInsideInsideInside

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 3 = ?

Cette page a été vue 4066 fois.