pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Inseminoïd

INSEMINOID

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (8) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS
Titre original : Inseminoïd
Réalisé par Norman J. Warren
Année : 1981
Pays : USA
Durée : 93 min
Note du rédacteur : 2 / 10

L'HISTOIRE

Au cours d'une expédition archéologique sur une planète hostile, l'équipage d'un vaisseau subit les assauts répétés d'une présence extra-terrestre...

LA CRITIQUE

"Le film qui a traumatisé toute une génération", "version interdite aux moins de 18 ans", "malsain", "choquant"... Ça donne envie, non ? Et pourtant, "INSEMINOID" n'est qu'un remake non avoué et totalement raté d'"ALIEN", par un réalisateur à la filmographie limitée et peu attrayante ("LA TERREUR DES MORTS-VIVANTS", "SATAN'S SLAVE").
Alors que deux cosmonautes explorent une grotte, un accident survient et l'un d'eux se retrouve inconscient, le casque brisé. S'ensuivront d'étranges évènements, à l'intérêt parfois discutable, avec bon nombre de scènes rappelant d'ailleurs le classique de Ridley Scott, en particulier celle du repas. Heureusement, Warren n'a quand même pas poussé le plagiat jusqu'à faire exploser le ventre d'un de ses acteurs pour en faire sortir une bébête !

Et les bébêtes justement ? Les rares qui apparaissent à l'écran sont ridicules : des morceaux de caoutchouc par-ci par-là, quelques grognements et le tour est joué !
A la place des bestioles bien baveuses, c'est une femme qui s'apprête à massacrer les membres de l'équipage de la station spatiale (baptisée "Xeno").
Alors que l'on déplore déjà le manque d'originalité du film, la créature à forme humaine interprétée par (Judy Geeson (au casting du prochain Rob Zombie, "LORDS OF SALEM") n'a pas grand chose d'extra-terrestre et ne nous offrira par ailleurs aucune mutation physique.

En voulant créer un climat de tension permanente, le réalisateur rate son coup et ne fait que décourager le spectateur, devant cet "INSEMINOID" d'une mollesse incroyable...
Hormis quelques passages susceptibles de nous sortir de la léthargie (comme la séquence du rêve, paradoxalement), rien ne parvient réellement à maintenir l'attention, d'autant que tout ce que l'on est en droit d'attendre n'arrive jamais : pas d'hécatombe sanglante, pas de monstres assoiffés et enragés...
Mais y a-t-il quelque chose à sauver ? Peut-être la musique, qui reste à peu près potable.
Mais un conseil, ne regardez jamais ce film en VF ! Sinon, plus rien ne vous empêchera d'éteindre votre lecteur DVD avant la fin. On vous aura prévenus...
Note de : 2 sur 10
Publiée le
Inseminoïd
InseminoïdInseminoïdInseminoïdInseminoïd

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
BRUNO MATEIBRUNO MATEI - 11/05/2012 à 11:51
# 1

Un de mes films de chevet dans le domaine du Bis eightie

Sa note: 7/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 5 = ?

Cette page a été vue 2307 fois.