pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Innkeepers, The

INNKEEPERS, THE

Titre original : The Innkeepers
Réalisé par Ti West
Ecrit par Ti West
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 101 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Après cent ans d'existence, l'hôtel The Yankee Pedlar n'est qu'à quelques jours de sa fermeture définitive. Les derniers employés Claire et Luke sont bien décidés à profiter du peu de clients pour lever le mystère de cet hôtel considéré comme le plus hanté de la Nouvelle-Angleterre...Après cent ans d'existence, l'hôtel The Yankee Pedlar n'est qu'à quelques jours de sa fermeture définitive. Les derniers employés Claire et Luke sont bien décidés à profiter du peu de clients pour lever le mystère de cet hôtel considéré comme le plus hanté de la Nouvelle-Angleterre...

LA CRITIQUE

Ti West commence à avoir derrière lui une carrière conséquente, depuis le début consacrée au film qui fait peur mais jalonnée malheureusement de plus de plantages ("CABIN FEVER 2", "THE ROOST"...) que de réussites, toutes relatives soient elles ("THE HOUSE OF THE DEVIL"). Ces films ont cependant en commun le bon goût de vouloir rendre hommage aux glorieuses années 80 et à leurs kilomètres de couloirs étroits tous plus terrifiants les uns que les autres. "THE INNKEEPERS" s'inscrit dans cette logique, offrant au spectateur indulgent une lente plongée dans les méandres d'une vieille bâtisse aux secrets inavouables.

Claire et Luke s'ennuient ferme dans cet hôtel à l'agonie dont la fermeture est prévue pour la fin de semaine. Peu de clients : une mère et son fils en plein drame familial, une actrice sur le retour, et peu de choses trépidantes dans leur vie respectives... Luke est persuadé qu'un fantôme hante l'hôtel, il a même mis sur pied un site internet dédié au poltergeist. Ces derniers jours seront donc l'occasion pour eux de mener l'enquête.
Découpé en trois parties, plus un épilogue, annoncés sur des panneaux noirs façon cinéma muet, le film assume son parti pris old school. Mais il s'octroie tout de même une certaine originalité via un second degré et un humour rafraîchissant apportés par le duo Claire-Luke, permettant de détendre le ressort avant d'embrayer sur des scènes plus stressantes.

Et c'est là que ça se complique. Malgré une bonne volonté évidente, le réalisateur peine à instaurer une atmosphère glauque et flippante, ne se privant d'aucun cliché dés qu'il souhaite faire monter la pression. On a donc droit à de rares apparitions ultra téléphonées qui ont pour seul avantage d'être servies par des maquillages convaincants. Le reste du temps, on attend... bah pas grand-chose en fait. Personnages intrigants qui ne seront jamais traités en profondeur (le papy, l'actrice), disparition d'objet totalement inutile, semi-révélations qui restent en suspens... La liste est longue.

Cependant, si une intrigue cousue de fil blanc, des clichés difficilement défendables, une interprétation fragile du personnage central et un rythme absolument pachydermique tirent invariablement le film vers le fond, on n'est pas non plus face à une purge complète. On notera donc au rayon des réjouissances les très efficaces maquillages des fantômes, une ambiance sonore crispante, une photo parfaitement adaptée, et donc pour les plus indulgents, une progression de l'horreur plutôt bien maitrisée.

Les années 80, en plus du mia, ont accouché de quelques gros morceaux de cinéma : "VENDREDI 13", "AMYTIVILLE" ou encore "SHINING", auquel "THE INNKEEPERS" fait de nombreux clins d'œil... Et si vouloir se référer à cette glorieuse époque est une preuve d'amour du genre et une démarche plutôt louable, le contrat n'est malheureusement qu'à moitié rempli ici encore. En bref pour des vacances vraiment rock' n roll, je ne saurais trop vous conseiller de prendre une chambre à l'Overlook plutôt que dans ce Yankee Pedlar un peu trop calme...
Note de : 5 sur 10
Publiée le
Innkeepers, The
Innkeepers, TheInnkeepers, TheInnkeepers, TheInnkeepers, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
samael666 - 27/04/2012 à 04:19
# 1

Sara Paxton, très jolie et sympa dans ce fim, mais un rythme pachydermique tu l'as dit ,bizarrement j'ai quand même passé au travers ,et une fin très décevante, une impression de vide en fin de compte ,un petit 6 pour moi.

Sa note: 6/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 6 = ?

Cette page a été vue 3227 fois.