pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Indiana Jones Et Le Royaume Du Crane De Cristal

INDIANA JONES ET LE ROYAUME DU CRANE DE CRISTAL

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (132) | NEWS (16) | DVDS | VIDEOS (11)
Titre original : Indiana Jones And The Kingdom Of The Crystal Skull
Réalisé par Steven Spielberg
Année : 2008
Pays : USA
Durée : 124 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

La nouvelle aventure d'Indiana Jones débute dans un désert du sud-ouest des Etats-Unis. Nous sommes en 1957, en pleine Guerre Froide. Indy et son copain Mac viennent tout juste d'échapper à une bande d'agents soviétiques à la recherche d'une mystérieuse relique surgie du fond des temps. De retour au Marshall College, le Professeur Jones apprend une très mauvaise nouvelle : ses récentes activités l'ont rendu suspect aux yeux du gouvernement américain. Le doyen Stanforth, qui est aussi un proche ami, se voit contraint de le licencier. A la sortie de la ville, Indiana fait la connaissance d'un jeune motard rebelle, Mutt, qui lui fait une proposition inattendue. En échange de son aide, il le mettra sur la piste du Crâne de Cristal d'Akator, relique mystérieuse qui suscite depuis des siècles autant de fascination que de craintes. Ce serait à coup sûr la plus belle trouvaille de l'histoire de l'archéologie. Indy et Mutt font route vers le Pérou, terre de mystères et de superstitions, où tant d'explorateurs ont trouvé la mort ou sombré dans la folie, à la recherche d'hypothétiques et insaisissables trésors. Mais ils réalisent très vite qu'ils ne sont pas seuls dans leur quête : les agents soviétiques sont eux aussi à la recherche du Crâne de Cristal, car il est dit que celui qui possède le Crâne et en déchiffre les énigmes s'assure du même coup le contrôle absolu de l'univers. Le chef de cette bande est la cruelle et somptueuse Irina Spalko. Indy n'aura jamais d'ennemie plus implacable... Indy et Mutt réuissiront-ils à semer leurs poursuivants, à déjouer les pièges de leurs faux amis et surtout à éviter que le Crâne de Cristal ne tombe entre les mains avides d'Irina et ses sinistres sbires ?

LA CRITIQUE

19 ans... 19 années d'attente, d'espoir, de désillusions, puis, enfin, alors qu'on n'y croyait plus, l'annonce du début de tournage, accompagné des premières photos... Un tournage rapidement booké, suivit d'une post production intensive et voilà, enfin, que débarque Henri Jones Junior, pour sa quatrième aventure cinématographique.

"INDIANA JONES ET LE ROYAUME DU CRANE DE CRISTAL" sort aujourd'hui en France et Vendredi aux USA, après une projection au festival de Cannes... Moi, j'ai pu le voir hier soir, avec mon ami Pako (photographe de plateau de "SURVIVANT(S)" entres autres) à 00h00, en séance spéciale. L'heure tardive nous est favorable, la salle n'est remplit qu'à un bon tiers... On sera tranquille...

Les lumières s'éteignent, on a droit à 2 bandes-annonces : "KUNG-FU PANDA" (dont le doublage français est à chier, alors qu'en VO le génie Jack Black double le panda du titre)et le très attendu (pour ma part) "EAGLE EYE", thriller d'action avec Shia Laboeuf. Pas de pubs ; un luxe que le cinéma peut s'offrir, puisque cette séance spéciale est à peine censée exister (il n'y a pas de possibilité de réserver, leur informatique ne marche pas à cette heure, le cinéma est désert, la plupart des lumières ne sont même pas allumées et les néons qui éclairent les affiches le soir sont déjà éteins, il n'y a que le caissier et un gars de la sécurité et l'entrée est à un tarif unique payable en cash uniquement).

Sans aucun temps mort, à la fin de la bande-annonce de "EAGLE EYE", l'image saute et le logo "Paramount" apparaît, la montagne du logo bien connu se transforme en tas de sable d'où sort un petit chien de prairie. La caméra s'élève pour nous laisser voir un convoi de camions militaires, on reconnaît immédiatement la similitude avec le camion de transport de troupes des "AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE". Je vais laisser là les explications, pour ne pas déflorer la scène d'introduction du film. Sachez qu'elle commence un poil trop cash à mon goût et que le retour d'Indy est loin d'être assez iconique à mon avis (moins intense que le retour de Rambo, par exemple...). Après cette introduction, très très spectaculaire malgré tout, on retrouve avec plaisir la faculté où enseigne le docteur Jones, sa maison, etc... Petit clin d'œil au personnage du père absent de cette aventure. Shia Laboeuf entre en scène, c'est un jeune homme qui cherche à retrouver le professeur Oaxley (un ami à lui et connaissance de Indiana) qui a disparu en cherchant le fameux crâne de cristal du titre, il demande de l'aide à Jones et le jeu de piste pour retrouver Oaxley et le très convoité artefact commence...

Chemin faisant, Indiana retrouvera des amis, son seul véritable amour : Marion Ravenwood (la tenancière du bar des "AVENTURIERS"...) et devra lutter contre un groupe de méchants communistes...

Alors qu'en est-il de cette quatrième aventure ? Spielberg a tout fait pour que ce film reste ancré dans l'esprit des premiers opus, ce qui évite au film de devenir un magma informe d'images numériques comme les "STAR WARS" récents, la lumière de Janusz Kaminski est, comme toujours, formidable et rend tout à fait hommage au travail de Douglas Slocombe sur les premiers films... L'esprit est respecté, l'action, presque omniprésente, est menée tambours battants, comme à la grande époque. Ford est au top niveau, les décors et effets spéciaux sont impressionnants. Mais "INDIANA JONES ET LE ROYAUME DU CRANE DE CRISTAL" est-il une totale réussite ? Non...

Les scènes inoubliables des premiers films étaient nombreuses et restent encore aujourd'hui des références (l'ouverture, la scène des serpents, la poursuite avec le camion militaire, le combat mano à mano avec l'immense soldat sous les ailes de l'avion, le final des "AVENTURIERS"... L'ouverture, le repas, la scène d'énucléation, la poursuite en petit train, le final sur le pont suspendu du "TEMPLE"... La scène de poursuite à moto, la visite des sous-sols de Venise, la poursuite bateaux sur les canaux de Venise ou la poursuite en char dans le désert de "LA DERNIERE CROISADE" et j'en passe...). Le problème est que contrairement au trois précédents films où ces scènes sont assez nombreuses, elles sont ici assez minoritaires : L'ouverture est excellente mais n'atteint jamais le niveau de ce que l'on a vu par le passé, seule une incroyable poursuite en véhicules militaires dans la jungle atteint le niveau des autres épisodes en terme d'action et de spectacle... La mise en scène, fabuleuse joue énormément sur la géographie, l'espace, la temporisation et le hors-champ (une habitude dans les aventures d'Indiana Jones). Le final, bâclé est assez décevant et les morts des bad guys n'ont rien d'aussi spectaculaire et gore par rapport à certaines scènes ultra graphique des précédents films (remember la mort des nazis qui fondent dans "LES AVENTURIERS").

Mais c'est surtout dans le traitement du scénario, dont je ne peux pas dévoiler les tenants et aboutissants, que le film pêche légèrement. Et là, on a envie de dire : "ils ont mit 20 ans pour écrire ce film, ils ont refusé un script de Darabpont qui trimballait une superbe réputation et voilà le résultat ? What the fuck ?" Le traitement de certains personnages (principaux ou secopndaires) et de leurs rapports les uns aux autres est assez je m'en foutiste, et certaines idées sont à peine exploitées... Probablement le grand souci scénaristique de tous les films qui foncent à toute allure, mais pourtant, "LES AVENTURIERS", bien qu'étant une locomotive lancée à vive allure, ne souffrait pas de ce handicap... Pourtant, dans l'émotion, comme dans l'action (les retrouvailles entre Marion et Indy, la poursuite dans la jungle), Spielberg retrouve la grâce des premiers opus pour notre plus grand bonheur.

On a attendu 20 ans, je pense qu'il est donc normal d'éprouver une légère déception, mais bien que cette critique donne un aspect assez négatif sur le film (ceci sans doute dû au fait que je suis plus dur envers spielberg tant je le pense capable de bien mieux), il faut se replacer dans le contexte du film tel qu'il m'a été donné de le voir hier, et je terminerai là-dessus : Le plaisir est intact, l'émotion qui m'a envahit était forte et mon coeur a battu comme à l'époque quand le premier plan, en ombre partée, sur Indy qui met son chapeaux, est arrivé. Très très petite déception, oui... Très très grand plaisir, oui ! "INDIANA JONES ET LE ROYAUME DU CRANE DE CRISTAL" est quand même un putain de film, un nouvel épisode qui n'a finalement que peu de choses à envier aux autres et surtout l'un des meilleurs films de l'année, c'est indéniable...
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Indiana Jones Et Le Royaume Du Crane De Cristal
Indiana Jones Et Le Royaume Du Crane De CristalIndiana Jones Et Le Royaume Du Crane De CristalIndiana Jones Et Le Royaume Du Crane De CristalIndiana Jones Et Le Royaume Du Crane De CristalIndiana Jones Et Le Royaume Du Crane De CristalIndiana Jones Et Le Royaume Du Crane De Cristal

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Ivan - 13/05/2012 à 20:13
# 6

Pas le meilleur Indie, oui.
Une merde, non.
Il faut quand même dire que Jones, si l'on fait abstraction de certaines répliques un peu prétencieuses mais différentes des premiers opus dans l'esprit, est bonne.
Malgré ses 65ans, Ford nous donne le sentiment d'être qqun de crédible dans un rôle d'Indie vieillissant mais toujours en mesure de tenir la baraque. Apparement il aurait passé qques mois dans un centre de remise en forme à la manière des footballeurs fétards qui se sont lachés pendant leurs vacances.

Si l'on considère l'histoire , celle ci est très moyenne. En revanche le scénario a été écrit en 12h au plus autour d'une bouteille. Une rencontre, une carte, bref un jeu de piste tout simple et sans interet.

Sinon, la photo est bonne, les personnages corrects, l'action n'est pas crédible mais efficace.

A regarder pour se détendre. Bref 6

Sa note: 6/10
CannibalorCannibalor - 28/02/2010 à 15:00
# 5

Bon c'est sympa, même bien, on retrouve Indy avec plaisir, mais la fin est nul... Loin d'être le meilleur de la série...

Sa note: 7/10
Nekrathaal - 01/12/2008 à 06:03
# 4

Je sais pas si c'est l'effet Harrison Ford qui vous rend aveugle , mais ce film est une vraie merde du début à la fin .
Jeu d'acteur extrèmement nul .
Scénario et cascade totalement grotesque et incrédible .
je parle même pas des dialogues totalement risible .
Et alors le ponpon c'est la mise en scène qui généralement est très bonne dans les Indiana , et bien la on a le droit a une animation débridé , tellement débridée qu'il n'y'a aucun fond , aucune ambiance ....
UN PUR NAVET .
Je lui met 1/10 ( pour le casting^^)

echo - 25/07/2008 à 13:16
# 3

bof bof.
fin grotesque.

vincethecrockvincethecrock - 31/05/2008 à 10:22
# 2

Ah oui, sinon, il faut replacer la critique dans son contexte,n vu que je dis "hier soir"é à un moment. Elle a été écrite le mercredi matin de la sortie du film, et je l'avais vu le mardi soir à 00h00...

vincethecrockvincethecrock - 31/05/2008 à 10:20
# 1

Erratum : pour la dernière phrase, il faut lire "l''un des meilleurs (FILM) de l'année, c'est indéniable..."

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 5 = ?

Cette page a été vue 2208 fois.