Version Anglaise Flux RSS d'Oh My Gore  Suivez Oh My Gore ! sur Facebook Suivez Oh My Gore ! sur Twitter Suivez Oh My Gore ! sur Google Plus Suivez Oh My Gore ! sur Dailymotion 
pixel
Retour à l'accueil FlecheCritiquesFleche

Critique du film House Of The Dead

HOUSE OF THE DEAD

FICHE  |  CRITIQUE(S)  |  PHOTOS (38)  |  NEWS  |  DVDS  |  VIDEOS
  •  
  • Share
House Of The Dead
Titre original : House Of The Dead
Réalisé par
Année : 2004
Pays : Canada / USA / Germa
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 7 / 10

 

L'HISTOIRE

Un groupe de jeunes idiots débarque sur une île pour assister à une rave party. En guise d'accueil ils sont attaqués par une bande de zombies, réanimés par un prêtre espagnol banni de sa terre banale, jadis exécuté pour le meurtre d'un capitaine et le détournement d'un navire de guerre. Heureusement pour eux les jeunes fêtards profiteront du soutien d'une femme flic et d'un trafiquant d'armes (pratique pour exploser du zombie) qui les accompagneront jusqu'à une chapelle inhabitée dans laquelle ils tenteront de se réfugier.





LA CRITIQUE

Portage à l'écran du célèbre jeu de tir de Sega, on doit cet ovni qu'est "HOUSE OF THE DEAD" à un certain Dr. Uwe Boll, réalisateur allemand jusque là inconnu, producteur dans une société allemande tout aussi obscure. Au niveau du casting on retrouve Jonathan Cherry ("FINAL DESTINATION 2"), la blonde Ellie Cornell ("HALLOWEEN 4" et 5) et l'acteur Jürgen Prochnow qui interprétait l'écrivain Sutter Cane dans "IN THE MOUTH OF MADNESS" de John Carpenter.

Autant le dire d'emblée "HOUSE OF THE DEAD" n'est assurément pas un grand film dans le sens classique du terme et regorge de maladresses : scénario minimaliste, faux raccords, personnages stupides et absence globale d'un minimum de cohérence... En témoigne cette scène dans laquelle un personnage traverse une étendue d'eau et réapparaît de l'autre côté sans la moindre trace d'humidité, ou ces zombies qui sautent sur des trampolines mal dissimulés. Rassurez vous ces défauts semblent minimes tant il s'avère que la préoccupation majeure du réalisateur est de filmer de façon « moderne » de longs gunfights contre les morts-vivants, abusant sans retenue d'effets techniques prétentieux façon "MATRIX". A savoir une overdose de « time bullet » et de nombreux mouvements circulaires autour des personnages filmés au ralenti. L'innovation majeure si l'on peut dire est d'avoir même oser insérer des extraits du jeu vidéo durant les scènes d'action ! Difficiles à digérer dans un premier temps, on finit presque par s'habituer au cours du film...

Les morts-vivants les plus décomposés ont le charme des zombies de "BURIAL GROUND", hormis leur rapidité et leur tendance à sauter (!), car comme dans le film de Andrea Bianchi ils savent manier haches et autres armes blanches. En matière de gore "HOUSE OF THE DEAD" reste plutôt soft mais compense la relative absence de barbaque par une surprenante quantité d'impacts sanglants sur les corps et autres explosions de têtes. Point de scène de cannibalisme néanmoins excepté quelques morsures et amputations. Les effets spéciaux traditionnels (prothèses, mannequins, capsules de faux sang...) sont mêlés à des effets numériques du même type que les giclées de sang dans "BATTLE ROYALE 2".

Un film qui a défaut d'être parfait a le mérite de proposer un spectacle très divertissant (du moins pour ceux qui apprécient de voir des zombies se faire trouer de balles tout le long du film) et plutôt sincère dans sa démarche, respectant le concept du jeu dont il est tiré contrairement au pitoyable "RESIDENT EVIL". Uwe Boll ne compte pas en rester là puisqu'il se prépare à adapter d'autres jeux vidéo tels que "ALONE IN THE DARK" (actuellement en pré production) et "BLOOD RAYNE" la vampire chasseuse de nazis. Malgré une si mauvaise réputation il n'est pas exclu que ce HOUSE OF THE DEAD devienne avec le temps le pêché mignon de plus d'un fantasticophile. Le genre de film dont les défauts sont finalement ignorés tant le résultat est distrayant.

Pour conclure un extrait d'un dialogue que nous offre la piste audio franco-québécoise :

« Et toutes ces créatures, vous les avez créées afin de devenir immortel... Pourquoi ? »
« Pour toujours être vivant ! »
House Of The Dead Un groupe de jeunes idiots débarque sur une île pour assister à une rave party. En guise d'accueil ils sont attaqués par une bande de zombies, réanimés par un prêtre espagnol banni de sa terre banale, jadis exécuté pour le meurtre d'un capitaine et le détournement d'un navire de guerre. Heureusement pour eux les jeunes fêtards profiteront du soutien d'une femme flic et d'un trafiquant d'armes (pratique pour exploser du zombie) qui les accompagneront jusqu'à une chapelle inhabitée dans laquelle ils tenteront de se réfugier.

Note de Basicautopsyprocedure : 7 sur 10
Publiée le




- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
# 3
herrterry - 14/01/2011 à 21:33
Inspiré du jeu video du même nom, sans prétention mais regardable.

Peut le faire.
Sa note: 5/10
.:..:..:.
# 2
jes - 18/02/2008 à 16:15
j' ai adoré le film surtout avec rudy il est trop ford
Sa note: 10/10
.:..:..:.
# 1
The TrooperThe Trooper - 20/05/2007 à 10:41
un film pas aussi mauvais, si on le prend au second degré. c'est du grand n'importe quoi cinematographique qui force un chouya le respect... et puis y'a Ona Grauer... alors.....
.:..:..:.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 4 = ?

Cette page a été vue 10827 fois.




© 2001-2013 Oh My Gore ! - Mentions Légales
Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs et ne sont diffusés que dans un but informatif.

- Liens - Contacts - OMG Army -

SciFi-Universe.com | Halluciner.fr


Oh My Gore !
Cinéma / Films Gore, Horreur, Trash, Splatter & Fantastique

-|- In Gore We Trust -|-

Visitez le site de Ear Visitez le site de Peta France