pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Hitman

HITMAN

Titre original : Hitman
Réalisé par Xavier Gens
Ecrit par Skip Woods
Année : 2007
Pays : France / USA
Durée : 100 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Crâne rasé, code barre tatoué sur la nuque, costume noir, chemise blanche et cravate rouge : l'agent 47 est le plus mystérieux et le plus insaisissable des tueurs professionnels. Réputé pour la minutie avec laquelle il va jusqu'au bout de ses missions, il obéit toujours à un protocole strict : extrême vigilance, extrême discrétion et extrême soin apporté à l'exécution de ses contrats. Patience et détermination sont ses deux armes de prédilection. Rien ne l'arrête. Sa signature : l'absence de preuves. Sa spécialité : disparaître sitôt sa mission accomplie. Un vrai fantôme, obligé de se découvrir le jour où Belicoff, candidat aux élections russes, lui tend un piège. Avec Interpol, les services secrets russes et trois tueurs de sa propre agence à ses trousses, l'agent 47 est contraint de briser son propre protocole pour mener à bien sa mission...

LA CRITIQUE

"FRONTIERE(S)", à peine terminé, on apprenait que Xavier Gens avait signé avec la FOX, en partenariat avec Luc Besson et Europa Corp. pour réaliser l'adaptation du jeux vidéo ultra célèbre : "HITMAN". Quelques mois plus tard, on était informé, via internet, des différents artistiques opposant la FOX et la vision Xavier, qui voyait en ce film la possibilité de réaliser un polar noir, violent et trash, à l'image du jeux. La FOX, qui voulait au départ sortir un film NC 17 (interdit aux moins de 17 ans) a décidé de modifier la classification et de la baisser à R (interdit aux moins de 17 ans non-accompagnés).
Le résultat : Xavier a plus ou moins été “écarté de la salle de montage” pour laisser la place à un monteur (Nicolas Toth) spécialisé dans le charcutage anti-violence (il a déjà sévit sur "DIE HARD 4" en rendant le film totalement inoffensif et loin de la fuck you attitude du 1er et du 3ème opus)... Mais cela n'a pas suffit et la FOX a finit par demander à Luc Besson de retourner certains plans ou scènes avec Olivier Mégaton (réalisateur du sous-estimé "LA SIRENE ROUGE") derrière la caméra.

Bon le constat est très très simple : On le voit gros comme une maison au sujet des coupes qui ont fait couler beaucoup d'encre, du retournage de certains plans par Mégaton et l'autre dont le nom m'échappe, c'est même clairement visible.
Certaines scènes n'ont ni queue ni tête, certains plans sont recyclés à l'envers, ou inversé façon miroir (le soleil couchant), ou carrément ré-utilisés tels quels (notamment un plan où 47 marche dans un couloir : on y a droit 2 fois dans 2 scènes différentes...), ceci probablement pour faire raccord entre deux scènes séparées par des coupes...

On sent que dans les scènes d'action il manque plein de trucs, car chaque combat, chaque fusillade est écourtée et ne dure que quelques instants à part peut-être un seul combat (malheureusement, un combat à l'épée qui tombe un peu à plat et qui laisse à penser qu'il n'a été placé là que pour s'attirer la sympathie du public lambda qui aime l'action à la Europa Corp). L'exemple le plus frappant de ces combats coupés est le combat contre le dernier garde à la fin du film : Pif paf, le mec saigne à l'oreille (on ne sait pas pourquoi), paf et re-pif et hop finit. En fait, dans cette scène l'agent 47 arrache l'oreille du garde à main nue, c'est violent, trash et tout, mais là, hop y'a plus le plan... Juste après on voit le bad guy saigner dans un plan large, on comprend qu'il existe sûrement d'autres plans rapprochés... Bref...

L'histoire est assez plate, voire ridicule, normal le scénario est de Skip Woods (le glandu qui a écrit cette purge de "OPERATION ESPADON" quand même... On voit tout de suite qu'on a pas à faire au meilleur, si vous me permettez).
Et puis y'en a marre d'avoir droit dans chaque film Europa/Besson à une “pouffiasse” pseudo actrice-mannequin originaire d'Europe centrale, ou de l'est (remember Milla Jovovich à l'époque, puis l'Allemande des "TAXI", l'ange de Jamel Debouze, etc...).
Apparemment, “Gros Luc” aime la fille facile Roumaine et ça commence un peu à saouler...

Bon sinon, il reste le principal, et le plus important et je conclurais là-dessus :
Une histoire limite, des figures imposées débiles (l'audi à la "TRANSPORTEUR", la prostituée godiche), un acteur à peine plus charismatique qu'un mec atteint d'un cancer en phase terminale, une production design par moment calamiteuse (certains décors puent grave), un méchant jamais dangereux, un agent du FBI con comme ses pieds, une expurgation presque totale de la violence, un remontage honteux, etc...

RIEN ! Et non, rien de tout ça n'efface une chose certaine à la vue du film : Xavier est un sacré réalisateur, doué d'un sens de la mise en espace, du cadre et du découpage proprement impressionnant... Et ça c'est beau !!!
Note de : 5 sur 10
Publiée le
Hitman
HitmanHitmanHitmanHitmanHitmanHitmanHitman

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
CannibalorCannibalor - 28/02/2010 à 14:54
# 2

Endormant et pas du tout dans l'esprit du jeu vidéo (où est - ce que Hitman saute d'une fenêtre quand son appart explose?)! Vraiment pas terrible!

Sa note: 3/10
woody - 24/04/2008 à 20:07
# 1

Ca c'est de la baston!! Un film absolument à voir pour les fans de films d'action américains spéctaculaires!!

Sa note: 9/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 1 = ?

Cette page a été vue 2440 fois.