pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Haunter

HAUNTER

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (22) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Réalisé par Vincenzo Natali
Ecrit par Brian King
Année : 2013
Pays : Canada | France
Durée : 97 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

Lisa est décédée en 1986 dans des circonstances étranges, aux côtés de sa famille, après qu'ils furent tous piégés dans leur propre maison. Devenue un fantôme, elle va alors tenter de protéger une jeune fille qui vient habiter dans cette même bâtisse et qui risque de subir le même sort.

LA CRITIQUE

Depuis son premier long-métrage "CUBE", instantanément devenu culte dès sa sortie en 1997, le réalisateur canadien Vincenzo Natali poursuit sa carrière de façon plutôt discrète, enchaînant avec plus ou moins de réussite les films de genres ("NOTHING", "CYPHER", "SPLICE"). Après la superbe relecture moderne aux accents cronenbergiens du mythe de Frankenstein qu'était "SPLICE", le voilà qui s'attaque donc au film de fantômes.
On sent que le réalisateur et son scénariste Brian King (déjà auteur pour lui du malin script de "CYPHER") sont conscients que le terrain est déjà bien balisé par une multitude de films du même genre ("SIXIEME SENS", "LES AUTRES", "PARANORMAL ACTIVITY", "MAMA", "INSIDIOUS" et autres "SINISTER" pour n'en citer que quelques-uns) et que les attentes des spectateurs amateurs de ce genre de films n'en sont que plus grandes.
"HAUNTER" ("celui qui hante", comme le chantait Michel Berger) tente donc de brouiller les pistes dès le départ, lorgnant du côté d'"UN JOUR SANS FIN", en mettant en scène une famille condamnée à revivre chaque jour le même scénario, sous le regard désespérément lucide de l'adolescente Lisa. Mais l'éternelle boucle se met à dérailler, et l'on comprend au bout d'une demi-heure qu'en réalité, parents et enfants sont morts, réduits à l'état de spectres hantant inlassablement leur maison. La question développée dans le reste du film sera donc de découvrir comment ils en sont arrivés là. Un peu comme si "HAUNTER" commençait là où s'arrêtait le classique "LES AUTRES" d'Alejandro Aménabar.

Un début prometteur donc, mais par la suite, le long-métrage va s'efforcer de maintenir l'intérêt du spectateur en multipliant les pistes et rebondissements, sans que la sauce ne prenne véritablement. Car à vouloir jouer au plus malin, Natali et son scénariste en oublient l'essentiel : les personnages. Là où le concept de "CUBE" était un prétexte pour étudier le comportement et la psychologie d'individus obligés de cohabiter ensemble, les personnages de "HAUNTER" ne sont pas vraiment exploités, réduits à de simples automates, et leur destin funeste finit par ne plus nous intéresser, même celui de Lisa, interprété pourtant avec justesse par la jeune Abigaïl Breslin ("SIGNES", "BIENVENUE A ZOMBIELAND").
Et puis bon, "HAUNTER" se veut aussi un film fantastique et d'horreur, mais mis à part quelques jumps-scares convenus, le film ne parvient jamais à être véritablement angoissant. Hitchcock disait : "Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film.", et Natali aurait dû suivre ce précepte, car le bad guy de l'histoire (pourtant interprété par le charismatique Stephen McHattie"PONTYPOOL") n'est lui non plus pas très bien exploité et jamais vraiment terrifiant.
Reste la mise en scène de Natali, efficace et classieuse, que vient malheureusement entacher quelques SFX numériques un peu douteux.
Premier véritable échec artistique dans la carrière du cinéaste canadien, "HAUNTER" sera vite oublié et n'hantera donc jamais la mémoire des amateurs du genre.
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Haunter
HaunterHaunterHaunterHaunterHaunterHaunter

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Dol - 19/04/2014 à 13:43
# 1

Excellent film.

Sinon merci pour le gigantesque spoil dans le résumé...

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 6 = ?

Cette page a été vue 4600 fois.