pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film G.I. Joe : Le Réveil du Cobra

G.I. JOE : LE REVEIL DU COBRA

Titre original : G.i. Joe : The Rise Of Cobra
Réalisé par Stephen Sommers
Année : 2009
Pays : USA
Durée : 118 min
Note du rédacteur : 5.5 / 10

L'HISTOIRE

Des montagnes de l'Asie centrale aux déserts d'Egypte, des rues de Paris au pôle Nord, les agents de l'équipe d'élite connue sous le nom de G.I. Joe mènent une lutte acharnée contre un ennemi redoutable. Disposant des toutes dernières technologies en matière de renseignement et de matériel militaire, ils combattent le puissant marchand d'armes Destro et la mystérieuse organisation terroriste nommée Cobra, qui cherchent à plonger le monde dans le chaos...

LA CRITIQUE

Après la sortie de "TRANSFORMERS", la nostalgie des dessins animés 80's a gagné Stephen Sommers, qui en bon metteur en scène de blockbusters (remarqué il y a une dizaine d'année pour "LA MOMIE"), reprend à son compte le thème très américain et bien connu de la génération trentenaire des célébrissimes G.I. Joe, pour l'adapter à son tour à l'écran.
Comic book à l'origine, décliné en figurines par la suite, G.I. Joe s'inscrit également dans la lignée des Supers Héros Marvel, à l'instar des succès cinéma de "X-MEN", "SPIDERMAN", "HULK", "IRON MAN" et consors...

Condensé d'épisodes de la série, "G.I. JOE : THE RISE OF COBRA" introduit quelques uns des personnages principaux ; d'un côté l'unité d'élite commandée par le Général Hawk (Dennis Quaid), de l'autre, l'organisation terroriste Cobra aux dessins peu louables, menée par un savant fou masqué et diabolique, déterminé à dominer le monde avec l'aide du plus grand marchand d'armes, James Mc Cullen (plus tard rebaptisé Destro), à la tête d'un véritable empire.
Dotés d'un armement surpuissant et de moyens de communication ultra évolués, les deux clans se livrent une guerre secrète aux quatre coins du globe, pour une technologie appelée Nanobots, concentrée dans des ogives qui ne demandent qu'à être activées pour détruire - ou plutôt faire fondre tel de l'acide - tout ce qu'elle touchent !
Alors que Duke et Ripcord intègrent les G.I. Joe, pour préserver le monde de la Nanotechnologie, ils retrouvent une vieille connaissance au sein de Cobra, Ana (ou La Baronne), ce qui risque bien de compliquer leur mission...

Cocktail survitaminé d'action à outrance, de romance et rivalités académiques, et de prouesses technologiques tendances SF, le film s'est attribué un casting international comme l'exige le scénario, Sienna Miller, Chris Eccleston, Dennis Quaid, Adewale Akinnuoye-Agbaje ("LOST"), notre Saïd Taghmaoui national, ou encore le coréen Lee Byung-hun ("A BITTERSWEET LIFE"), sans oublier Arnold Vosloo et Brendan Fraser pour le clin d'œil à une longue et fructueuse collaboration.
Stéréotypés mais relativement fidèles aux héros d'origine, les personnages ont été épargnés par le côté « Village People » kitsch de la version animée, affublés de combinaisons hi-tech moulantes à souhait pour lesquelles ils n'ont pas intérêt à abuser de la savoureuse gastronomie américaine... On admirera notamment le costume blanc du Ninja Storm Shadow, impeccable en toute circonstance, même après une course poursuite dans les rues de Paris (avec la traversée d'un Tramway en plein centre ville !) ponctuée de fusillades et explosions de bagnoles à gogo, devant une Tour Eiffel à l'agonie.

Les équipes de CNN se substituent à celles de France 3 Ile de France dans une capitale (une fois de plus) ravagée, heureusement que des CRS chevronnés osent se frotter aux armures blindées des G.I.Joe, nous permettant ainsi de découvrir une infrastructure policière jusqu'alors insoupçonnée...
Qu'ils soient sous-marins, aériens, ou terrestres, les combats versent systématiquement dans la surenchères avec des effets spéciaux CGI parfois un peu décevants, l'occasion d'exposer un florilège de véhicules aussi connus que les personnages eux mêmes, qui rappelleront à certains les jouets de leur enfance !

Un divertissement sympathique involontairement drôle par moments (et un peu lourd lorsqu'il s'aventure sur le terrain de l'humour), utilisant comme d'habitude des poncifs usés jusqu'à la corde...
Tous les personnages les plus intéressants n'ayant pas été exploités, une suite est forcément à prévoir, comme le suggère d'ailleurs le titre complet du film.
Note de : 5.5 sur 10
Publiée le
G.I. Joe : Le Réveil du Cobra
G.I. Joe : Le Réveil du CobraG.I. Joe : Le Réveil du CobraG.I. Joe : Le Réveil du CobraG.I. Joe : Le Réveil du CobraG.I. Joe : Le Réveil du CobraG.I. Joe : Le Réveil du Cobra

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Nic la niqueNic la nique - 11/09/2011 à 14:14
# 2

alerte a la bouse, une ignoble et écœurante adaptation a gros moyens.

Sa note: 3/10
Gama08Gama08 - 19/12/2009 à 06:37
# 1

Un bon p'tit film d'action a effets spéciaux qui livre la marchandise promise et ne se fiche pas du spectateur. J'ai été agréablement surpris puisque je m'attendais à être déçu... lol.

Sa note: 7/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 3 = ?

Cette page a été vue 2894 fois.