pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Fright Night

FRIGHT NIGHT

Titre original : Fright Night
Réalisé par Craig Gillespie
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 106 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

L'HISTOIRE

Charlie Brewster est au top : élève de terminale parmi les plus populaires, il sort en plus avec la plus jolie fille du lycée. Il est tellement cool qu'il méprise même son meilleur pote, Ed. Mais les problèmes vont arriver avec son nouveau voisin, Jerry. Sous les dehors d'un homme charmant, il y a chez lui quelque chose qui cloche...

LA CRITIQUE

A l'heure où la mode est aux remakes, le film culte de Tom Holland, "VAMPIRE... VOUS AVEZ DIT VAMPIRE", n'échappe pas à cet état de fait, avec une version 2011 en 3D qui n'augurait rien de très exaltant...
Et en effet, remettre au goût du jour cette comédie horrifique des 80's était un pari risqué (et complètement inutile), d'autant que les nombreux fans de l'original l'attendent au tournant.

Evidemment, "FRIGHT NIGHT" mise clairement sur la nouvelle génération ado plutôt que sur les nostalgiques des 80's... C'est sans doute pour cette raison que l'ensemble des personnages est d'une fadeur désolante. Du Peter Vincent, acteur has been vieillissant, on passe au magicien de Las Vegas trentenaire et excentrique vivant dans le luxe ; la gentille Amy devient une teen aguicheuse qui n'a plus rien d'attendrissant ; quant à Jerry le vampire, exit le dandy accompagné de son fidèle comparse, Colin Farrell campe à présent le rôle d'un prédateur solitaire en marcel, qui ressemble davantage à un héros de "DESPERATE HOUSEWIVES".
Le film de Craig Gillespie s'emploie également à développer les relations entre les jeunes protagonistes (et à en accentuer les traits de caractère), avec des scènes de vie sociale et scolaire dont l'intérêt reste discutable, quand la simplicité et la candeur des personnages d'origine apportaient une certaine fraicheur ainsi qu'un second degré distrayant.

Bien que quelques passages se montrent plutôt amusants (notamment la poursuite en voiture rythmée, qui se solde par un placement de produit inventif), on est tout de même très loin du capital comique de "VAMPIRE... VOUS AVEZ DIT VAMPIRE".
Plus le film se prend au sérieux, plus il perd le charme vintage de son prédécesseur. Et dans la même logique, la découverte précoce de la nature du nouveau voisin des Brewster laisse de moins en moins de place à la paranoïa de Charley, devant laquelle ses proches restaient perplexes et qui occasionnait un certain nombre de rebondissements plein d'humour. D'ailleurs ici, les rôles sont inversés : c'est Ed, l'ami d'enfance, qui donne l'alerte, alors qu'il incarnait autrefois le copain incrédule et moqueur, toujours friand de blagues douteuses.
Reste qu'on appréciera le caméo de Chris Sarandon (qui jouait le rôle de Jerry Dandrige en 1985), même si cette bonne surprise ne suffira pas à relever le niveau général du film, qui a abandonné les make up old school pour des effets numériques sans âme.

Du long métrage original, "FRIGHT NIGHT" a bien conservé la dentition des vampires, si particulière et caractéristique. Mais ni les jolies désintégrations à la lumière du jour (l'un des seuls intérêts de la 3D), ni les transformations – certes techniquement plus fluides – ne sont à la hauteur des mutations bien funs de l'époque, de surcroît, plus nombreuses et plus variées.

En définitive, un remake bien décevant qui traine en longueur...
Note de : 4.5 sur 10
Publiée le
Fright Night
Fright NightFright NightFright NightFright Night

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 3 = ?

Cette page a été vue 2603 fois.