pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Frankenstein's Army

FRANKENSTEIN'S ARMY

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (32) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (3)
Titre original : Frankenstein's Army
Réalisé par Richard Raaphorst
Année : 2013
Pays : Netherlands | USA | Czech Repu
Durée : 84 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Alors que le IIIe Reich est sur le point de capituler sous les assauts de l'armée russe, les Nazis tentent le tout pour le tout en mettant en pratique les basses oeuvres du baron Victor Frankenstein. Objectif : créer une armée de morts-vivants.

LA CRITIQUE

Le "found footage" est un genre singulier qui a perdu de sa superbe au fil du temps, faute surtout à sa surexploitation cinématographique, mais aussi à l'utilisation de ses codes dans divers autres types de fictions. C'est ainsi que les plans épileptiques à la première personne se sont multipliés et banalisés.
La réussite commerciale du "found footage" ne réside pas – ou peu – dans ses qualités cinématographiques, mais plutôt dans ses capacités à immerger le spectateur dans une réalité recomposée. L'amateurisme factice des prises de son et d'image, ainsi que le jeu "naturel" des acteurs, attestent que ce que l'on voit à l'écran sont des faits bruts rapportés non mis en scène, qui ne sont pas passés par le filtre d'un banc de montage.

Hélas, ce sous-genre se torpille lui-même, premièrement, par son invraisemblance (le protagoniste qui ne lâche jamais sa caméra), deuxièmement, par l'utilisation des techniques de cinéma pour rendre le métrage regardable (montage, musique d'ambiance, effets spéciaux...).
Sortir aujourd'hui un "found footage", relève donc de l'opération mercantile kamikaze. Heureusement bien sûr, certaines productions sortent leur épingle du jeu en proposant un spectacle visuellement ambitieux et scénaristiquement innovant. "FRANKENSTEIN'S ARMY" fait partie de cette catégorie là.

Certes bancal et inégal, le film de Richard Raaphorst n'en est pas moins un divertissement plaisant et assez malin dans sa mise en scène, dans lequel on retrouve un mélange étonnant de steampunk, de gore et d'humour satirique.
Il y est question d'un petit groupe de soldats russes durant la seconde guerre mondiale, qui, parti à la recherche de camarades en difficulté, se retrouvera confronté à des créatures mi-hommes mi-machines. L'un d'entre eux est chargé de tenir un journal de bord filmé, et pour se faire, il utilise une caméra couleur d'époque avec trois objectifs "zooms" et un remontoir.
Et c'est précisément en cela que "FRANKENSTEIN'S ARMY" parvient à sortir du lot : le rendu à l'écran de ces archives est assez convaincant, alors que les changements de zooms, le son du moteur de la caméra ainsi que le grain volontairement grossier de l'image rendent l'ensemble tout à fait réaliste. Comme dans un FPS passif, le spectateur est embarqué à la première personne dans le calvaire de ces soldats se faufilant de couloirs en couloirs.

Démarrant relativement lentement, "FRANKENSTEIN'S ARMY" devient bien plus captivant après la première demi-heure, lorsque les personnages découvrent enfin l'antre de Frankenstein. Dès lors, un déluge de gore craspec, de violence gratuite et de monstres impressionnants attendent le spectateur, le tout arrosé d'une dose d'ironie.
Bref, ce premier long-métrage de Richard Raaphorst (à l'origine de "THE ROCKETEER", l'un des segments de "THE ABCS OF DEATH" est à la fois original et visuellement intéressant. Et puis, de méchants monstres nazis, ça ne peut que titiller la curiosité du bisseux !
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Frankenstein's Army
Frankenstein's ArmyFrankenstein's ArmyFrankenstein's ArmyFrankenstein's ArmyFrankenstein's ArmyFrankenstein's Army

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 1 = ?

Cette page a été vue 8234 fois.