pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Fourth Kind, The

FOURTH KIND, THE

Titre original : The Fourth Kind
Réalisé par Olatunde Osunsanmi
Année : 2009
Pays : USA, UK
Durée : 98 min
Note du rédacteur : 3.5 / 10

L'HISTOIRE

Une femme enquête sur les nombreuses disparitions inexpliquées survenues dans un village d'Alaska au cours des 40 dernières années.

LA CRITIQUE

Avec "THE FOURTH KIND", le réalisateur Olatunde Osunsanmi - déjà à l'origine du bien médiocre "THE CAVERN", sombre contrefaçon de "THE DESCENT" - s'emploie avec obstination à convaincre le spectateur de la véracité des faits qu'il expose dans son film.
Ainsi, dès l'introduction, on a droit à une étrange intervention de l'actrice principale, Milla Jovovich, nous avertissant du caractère troublant de ce qui va suivre, et expliquant que de vraies images d'archives fournies par la psychologue mise en cause dans l'affaire (et interprétée par ses soins) jalonneront le métrage...

Et effectivement, le procédé est allègrement utilisé pour créditer la thèse d'enlèvements extra-terrestres qui auraient eu lieu en masse dans la ville de Nome en Alaska.
Le docteur Abigail Tyler aurait ainsi livré des enregistrements audio personnels et un certain nombre de bandes vidéo contenant ses séances d'hypnose avec ses patients victimes de phénomènes inexpliqués pendant leur sommeil, qui constitueront l'essentiel du matériel de base du film.
A l'écran, cela se concrétisera de manière assez maladroite avec un découpage de l'image comprenant la scène du film, et en parallèle le témoignage soit disant réel des protagonistes, ou d'autres images d'archives émanant notamment des services de police.
Et c'est encore plus navrant lorsque le réalisateur utilise de ridicules effets visuels d'affichage type équaliseur ou des transcriptions écrites de conversations défilant sur l'écran, dont l'intérêt reste franchement discutable. A force d'en rajouter des tonnes pour donner l'illusion d'une authentification des documents avancés, on finit par ne plus y croire du tout.

Il était déjà difficile d'imaginer qu'une psychologue soit établie dans un si petit patelin d'Alaska où tout le monde se connait, mais que penser alors du fait que toutes les victimes consultent (c'est déjà dur à concevoir en métropoles, où malgré une certaine démocratisation le sujet reste encore plus ou moins tabou), et au même endroit de surcroît !
Reste que l'idée plutôt séduisante à propos d'anciennes croyances sumériennes laisse le public sur sa faim, et si l'on considère cette théorie avec une certaine lueur d'espoir, l'intrigue retombe finalement comme un soufflé, ne parvenant pas à sortir "THE FOURTH KIND" de sa léthargie ambiante.
Sorte de mix entre "RENCONTRE DU 3E TYPE" et "PARANORMAL ACTIVITY", le film affiche donc clairement ses intentions. Une tentative ratée de faire croire à un vrai documentaire, qui n'est pas très honnête envers le spectateur, en plus de tirer en longueur jusque pendant le générique de fin...
Note de : 3.5 sur 10
Publiée le
Fourth Kind, The
Fourth Kind, TheFourth Kind, TheFourth Kind, TheFourth Kind, TheFourth Kind, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
cocoyo38 - 02/08/2010 à 19:39
# 3

Sympa ce film non?

Sa note: 8/10
nicole pralong - 02/08/2010 à 08:27
# 2

c'est le film que je vais voir 2 fois

Sa note: 9/10
guy rousseau - 02/08/2010 à 02:39
# 1

J'ai trouvé le résumé du film super intéressant, j'ai hâte d'aller le voir les effets spéciaux super réalisent.

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 5 = ?

Cette page a été vue 3810 fois.