pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Father's Day

FATHER'S DAY

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (21) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (7)
Titre original : Father's Day
Année : 2011
Pays : USA | Canada
Durée : 99 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Ahab, un homme obsédé par celui qui a autrefois assassiné son père, se joint à un prêtre et à un prostitué pour retrouver et vaincre le monstre légendaire, connu sous le nom de Chris Fuchman, alias "le tueur de la Fête des Pères".

LA CRITIQUE

Production Troma qui remplit amplement son cahier des charges, "FATHER'S DAY" est un délire au doux parfum de film "Grindhouse".

Dire que ce métrage est une réussite est un euphémisme, au vue de son micro budget estimé à 10 000 dollars. Réalisé par un collectif de six réalisateurs (Astron-6), "FATHER'S DAY" jouit d'une esthétique minutieuse, nous replongeant dans l'ambiance des ces films de deuxième partie de soirée des années 80. Les couleurs saturées, les images filtrées et vieillies et les effets cheaps donnent l'impression que le film a été directement transféré d'une vieille VHS au support DVD. Sans oublier la musique, qui, avec ses thèmes aux sons de synthés et de guitares électriques, est en adéquation totale avec l'ambiance générale. Effet vintage garanti !

"FATHER'S DAY" s'inscrit dans la lignée de films comme "HOBO WITH A SHOTGUN", "MACHETE", "PLANET TERROR" ou encore "DEATH PROOF", nous contant une histoire sordide de vengeance. Ahab (Adam Brooks), un justicier borgne et producteur de sirop d'érable, va être amené à retrouver le tueur qui a assassiné son père. Aidé dans sa quête par un prêtre, John (Matthew Kennedy), un jeune prostitué gay, Twink (Conor Sweeny), et sa sœur stripteaseuse, Chelsea (Amy Groening), Ahab, va rechercher Chris Fuchman (Mackenzie Murdock) connu sous le nom du Father's Day Killer pour le trucider.

Le casting donne vie à des personnages attachants et hilarants. De nombreux dialogues et situations nonsensiques parsèment le métrage, le rendant totalement frapadingue.

"FATHER'S DAY" rentre dans le lard, pour notre plus grand bonheur, d'un certain conservatisme moral et religieux. Sa "fuck attitude" assumée, lui permet de montrer à l'écran des scènes de mauvais gout. Viols gays, cannibalisme, inceste, gore craspec et j'en passe, sont autant de provocations gentiment décalées qui ne sont pas à mettre devant tous les yeux. Âmes sensibles s'abstenir.

Bref, "FATHER'S DAY" est une sacrée réussite. Un micro budget pour du macro talent. Sûr qu'on entendra encore parler des petits gars d'Astron-6.
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Father's Day
Father's DayFather's DayFather's DayFather's Day

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 1 = ?

Cette page a été vue 3369 fois.