pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Faiseur d'Epouvantes, Le

FAISEUR D'EPOUVANTES, LE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (10) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS
Titre original : The Manitou
Réalisé par William Girdler
Ecrit par Jon Cedar
Année : 1978
Pays : USA
Durée : 104 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

Karen, 28 ans, accouche d'un horrible gnome, qu'elle portait dans le dos, véritable personnification d'un sorcier indien maudit qui se réincarne régulièrement de cette façon. Grace à un devin professionnel, Harry Eskin, qui se sert de l'énergie des ordinateurs et à la volonté farouche de Karen, le monstre est détruit à tout jamais après avoir malgré tout provoqué de nombreux cataclysmes et autres phénomènes irrationnels.

LA CRITIQUE

"THE MANITOU" (ou "LE FAISEUR D'EPOUVANTE") est adapté du roman éponyme de Graham Masterton, maître de l'horreur aux côtés de Clive Barker ou Dean Koontz. Le film est réalisé par William Girdler, avec Tony Curtis et Susan Strasberg dans les rôles principaux.

Alors que le générique est plutôt bien fichu (sans être extraordinaire, il pose adroitement le sujet global du film, à savoir la magie indienne), la voix de la femme malade, interprétée de façon convaincante par Susan Strasberg, fait froid dans le dos : gutturale et douce à la fois, elle est si lente et inquiétante que Linda Blair en frémirait.

Mais voilà, les points positifs s'arrêtent là. Et dès la scène où les protagonistes soupçonnent très sérieusement la thèse de la magie noire, le film part en sucette...
L'ennui nous gagne alors d'un coup, comme si la révélation de ce que l'on savait déjà depuis le début gâchait toute la suite, qui se suivra dès lors sans véritable intérêt...
On notera également une mise en scène totalement ridicule : par exemple, lorsque les personnages ne trouvent rien de mieux à faire que de taper des bâtons les uns contre les autres pour faire fuir le sorcier super-puissant !
Les effets stylistiques sont, eux aussi, extraordinairement ratés : imaginez donc Tony Curtis dans une vieille robe de voyant trop grande pour lui courir dans un couloir, et au ralenti de surcroit... Ce qui n'est qu'un exemple parmi d'autres.

Avec des décors d'une pauvreté impressionnante (de l'appartement dénué de toute vie sociale, à la chambre d'hôpital qui ressemble à une morgue), aucun lieu ne semble avoir été vraiment travaillé, laissant au spectateur un goût d'inachevé.
Et que penser du sorcier super-puissant ? Il vous fera sans doute bien rire ! Affublé d'un maquillage ignoble, avec la voix chevrotante habituelle des sorciers indiens, il n'est absolument pas effrayant.
Ajoutez à cela des images de synthèse si mal maîtrisées (évidemment, c'était les prémices de ce genre d'effets spéciaux, mais quand même !) et si excessivement utilisées dans le final, que l'on finit par ne plus très bien comprendre ce que l'on regarde.
Les fans du livre remarqueront également que Girdler a occulté des tas de détails, préférant entrer dans le vif du sujet, et délaissant ainsi ce qui faisait le charme du roman.

En définitive, "THE MANITOU" est un vieux film qui a mal vieilli et qui ne présente aucun réel intérêt.
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Faiseur d'Epouvantes, Le
Faiseur d'Epouvantes, LeFaiseur d'Epouvantes, LeFaiseur d'Epouvantes, LeFaiseur d'Epouvantes, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
BRUNO MATEIBRUNO MATEI - 05/04/2011 à 10:27
# 1

Un régal pour l'amateur de nanar indétronable ! ll y a des séquences proprement impensables, dignes à figurer dans les anthologies du grotesque !

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 6 = ?

Cette page a été vue 2032 fois.