pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Exorciste 3, L'

EXORCISTE 3, L'

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (6) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : L'exorciste 3
Réalisé par William Peter Blatty
Année : 1990
Pays : USA
Durée : 110 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Le lieutenant Kinderman enquête sur un meurtre atroce qui le conduira bientôt à d'autres tous aussi horribles. Les indices lui donne vite à penser qu'il s'agit de rites sataniques ayant un rapport entre eux et des meurtres passés une quinzaine d'années auparavant.
Le modus operandi est le même que le tueur au gémeau sauf que celui ci est passé sur la chaise électrique quinze ans plus tôt. L'enquête policière mènera Kinderman sur les traces d'un patient prétendant s'appeler légion.

LA CRITIQUE

Ce film fait suite à l'exorciste premier du nom, ignorant complètement le deuxième appelé "HE HERETIC" qui fut un échec sur tout les tableaux.
Il s'agit là d'une adaptation du roman « légion » de William Peter Blatty dont le film portait le même nom à l'origine.

La première partie du film jusqu'à la rencontre du lieutenant Kinderman (Georges C. Scott) avec le père Dyer (Ed flanders) se contente de brosser leur personnalité respectives, le tout enroulé de plans mettant en scène une église profanée par une force invisible. Blatty joue de sa caméra, vue contre plongée etc.. et donne le ton artistique que prendra le film. Le coté dramatique du film basé sur l'amitié entre le lieutenant Kinderman et le père Dyer est inattendu et marche bien, l'un à la foi l'autre non, ce qui donne droit à des dialogues assez cocasses.
La surprise est à venir quand à la suite des meurtres le film s'entoure d'une intrigue bien ficelée, et nous emmène dans une enquête policière mettant en scène le tueur au gémeau enfermé dans une cellule d'asile psychiatrique, joué avec maestria par un Brad Dourif au sommet de sa forme, son rôle est doté de longs textes qui rendent son personnage très intéressant en terme de possession, son personnage est un tandem avec le père Karras joué lui par Jason Miller, mort suite à l'exorcisme pratiqué dans le premier opus.

Fort d'un scénario original et bien ficelé, l'hôpital psychiatrique sera la toile de fond du film, qui en tirera profit intelligemment avec des scènes d'angoisses bien maitrisées (le plan fixe de plus de trois minutes dans le couloir est une scène qui ne manque pas de piquant et fait mouche à tous les coups, même après plusieurs visionnages).

Même si la majeure partie du film se passe dans cet hôpital, il n'y a pas d'effets huis clos étouffant, d'autres personnages dans d'autres lieux évite ce piège et suivent la trame du film en gardant la même pression, notamment avec les patients; des vieux fous déambulant dans le pavillon seront être des puissant alliés aux forces du mal (la scène hilarante avec une vielle dame et sa radio fait mouche).
Il ne faut pas s'attendre à des scènes sanglantes dans ce film, il est tout autant que le premier basé sur l'angoisse et joue de la suggestion et le talent d'acteur, la migration à volonté du mal dans d'autres corps rend se phénomène angoissant et confine à l'épouvante.

La fin, même si elle à été remaniée à contre cœur, reste potable bien que les effets manques de panache et de sens artistique flagrant.
Un final très basique exorcisant le mal à se retirer du corps possédé sans vraiment d'effets spéciaux à proprement parlé, la simulation d'ouverture des entrailles de l'enfer ne sont pas vraiment une réussite, mais le film ne se veut pas clinquant aux niveau des effets visuels.

Fort de l'expérience navrante de "L'EXORCISTE 2" ce film évite le piège de se focaliser sur un exorcisme concentré sur le personnage principal en étoffant sa narration sur une enquête policière. Pas de remake donc, mais bien une suite dotée d'une nouvelle histoire.
Le film bien accueillie par la critique de l'époque avait néanmoins déprécié l'interprétation de Georges C. Scott qui reprenait là le même rôle interprété jadis par feux J. Lee Coobs (ce n'est pas mon avis).
Quant à Brad Dourif lui, se voyait nominé pour un meilleur second rôle.
Une apparition de Samuel Jackson) est à notée, si si.
Reste le montage du film dont on sent bien la patte des studios à avoir voulu à tout prix en faire un film commercial surtout pour sa fin. En résumé un bon film trop sous estimé.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Exorciste 3, L'
Exorciste 3, L'Exorciste 3, L'Exorciste 3, L'Exorciste 3, L'

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 6 = ?

Cette page a été vue 3832 fois.