pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Excision

EXCISION

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (35) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (2)
Titre original : Excision
Réalisé par Richard Bates, Jr.
Ecrit par Richard Bates, Jr.
Année : 2012
Pays : USA
Durée : 81 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Pauline n'est pas une ado typique. Ses diverses fascinations (comme son fantasme d'effectuer des opérations chirurgicales sur des inconnus) effraient ses parents. Il n'y a que sa jeune sœur, atteinte de mucoviscidose, qui la comprenne. Mais lorsque Pauline décide de perdre sa virginité, c'est là que les choses vraiment étranges commencent...

LA CRITIQUE

Contrairement à ce que laisse supposer son titre, "EXCISION" n'évoque aucunement l'atroce mutilation des parties génitales féminines qui se pratique encore dans un certain nombre de pays d'Afrique... Extension d'un court métrage éponyme réalisé en 2008 par le même Richard Bates, Jr. qui sévit aujourd'hui, le film expose l'adolescence troublée d'une jeune fille marginale, fascinée par des visions fantasmagoriques ultra sanglantes.

Pauline vit à priori une existence tout à fait ordinaire dans une banlieue américaine, entourée de ses deux parents et de sa petite sœur, hélas atteinte de la mucoviscidose. Peu préoccupée par son apparence contrairement aux adolescentes de son âge, la lycéenne au physique ingrat présente un comportement sociopathe qui lui vaut le mépris de ses camarades et l'incompréhension d'une mère conservatrice, obsédée par la perfection et les bonnes manières. Mais derrière sa personnalité singulière et ses multiples provocations face à l'autorité parentale, au corps enseignant ainsi qu'aux représentants de l'église, Pauline caresse le rêve de devenir chirurgienne dans un but bien précis...

Pour interpréter l'héroïne perturbée, le réalisateur s'est tourné vers AnnaLynne McCord ("NIP TUCK", "BEVERLY HILLS NOUVELLE GENERATION"), que l'on n'attendait absolument pas dans un tel rôle, à l'instar du reste du casting, composé d'une série d'acteurs emblématiques "utilisés" à contre-emploi. Ainsi nous retrouvons avec plaisir John Waters en révérend et psy pour ado improvisé, Malcolm MacDowell en prof de maths, Ray Wise en proviseur de lycée et surtout, Traci Lords – la célèbre star du porno des 80's – qui campe à merveille une mère de famille coincée et castratrice, dont la constante retenue provoque davantage de malaise que les étranges états d'âme de sa fille aînée, avec laquelle elle est en conflit permanent.

Ce cynisme dans le choix des interprètes caractérise l'ensemble du film, notamment à travers des lignes de dialogues assez savoureuses. Pauline, sorte de "CARRIE" insoumise qui joue les Dr Frankenstein, agit selon ses propres règles, faisant preuve d'un pragmatisme à la fois déconcertant, touchant et curieusement naïf, donnant lieu à quelques scènes assez mémorables.
Comédie horrifique décalée qui s'inscrit dans la mouvance du cinéma indépendant, "EXCISION" déballe une esthétique Pop Art aux couleurs acidulées, en particulier lors des séquences de rêves morbides, fantasmes médicaux aux tendances nécrophiles. Une œuvre surprenante, peut-être un peu trop « Arty » pour certains spectateurs...
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Excision
ExcisionExcisionExcisionExcision

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 4 = ?

Cette page a été vue 5829 fois.