pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Elmer le remue-méninges

ELMER LE REMUE-MENINGES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (28) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Brain Damage
Réalisé par Frank Henenlotter
Année : 1987
Pays : USA
Durée : 1H40 min
Note du rédacteur : 8.5 / 10

L'HISTOIRE

Comment un espiègle, mysterieux et monstrueux petit animal quitte ses trop vieux propriétaires pour faire un pacte avec un jeune homme chez lequel il s'installe. Elmer le comble de visions et de gaieté mais en échange Brian lui fournit la nourriture essentielle a son existence, des cerveaux humains.

LA CRITIQUE

Si Henenlotter avait voulu, il aurait pu être Peter Jackson. Comme lui, il souffre d'une cinéphagie pathologique qui remonte à l'époque où il arpentait les salles de la 42e sur New York ou les drive-in.

Mais jamais distribué par les studios, le gaillard a préféré œuvrer plus ou moins dans la clandestinité afin de pouvoir garder le contrôle de ses films. Ce qui donne un résultat non pas amateuriste mais profondément underground, où ses héros errent dans les bas-fonds new-yorkais, dans les quartiers pauvres de la grande pomme.

Dans "ELMER" ("BRAIN DAMAGE" en vo), Brian habite dans une piaule avec son frère, sort avec une fille gentille comme tout, mais le jour où Elmer s'empare de son corps et de son esprit, il délaisse les rapports aux autres, le sexe le laisse de marbre, il zone dans des boîtes pourries, des casses de voitures, des repères de clodos.

Le métrage constitue une habile métaphore des ravages de la drogue (Elmer lui injecte dans le cerveau un produit par piqûre), l'isolement qu'elle crée, l'inhibition qui coupe de la réalité (amnésie des meurtres de Brian, mais le réveil est brutal). Y a qu'à voir la réaction à l'abandon du nid du vieux couple d'Elmer, d'abord psychologique puis physique. On entre alors dans un monde de la misère humaine à tous niveaux, que vient renforcer une photographie blafarde, ultra-réaliste, qui capte la lumière artificielle et ô combien triste de la réalité de cette vie délabrée. Retour vers le style scorsesien de "TAXI DRIVER".

Mais s'il sait en quelques idées de mise en scène donner de véritables émotions, Henenlotter n'oublie pas l'humour ravageur qui a fait les beaux jours de "BASKET CASE" ("FRERES DE SANG" en vf), auquel il rend hommage intelligemment par une guest apparition : le titre déjà, jeu de mot avec le prénom du héros ; puis une scène de fellation tordante où le sexe de Brian est remplacé par Elmer aux formes définitivement phalliques : pas d'éjaculation étouffante, juste une explosion interne de cervelle...

Alors oui, scénaristiquement, on reste dans le domaine du gore : meurtre, scène de la vie quotidienne, meurtre, scène de...etc, etc. Mais en apposant à ce schéma une évolution de la relation du monstre à son maître-esclave et une variation dans la mise à mort, Henenlotter parvient à éviter la monotonie. D'autant qu'il insère dans son récit des séquences oniriques (la première piquouse) qui révèlent un talent inattendu dans ce genre d'objet cinématographique.

Dommage que ce cinéma se soit un peu perdu. Et vive la VHS !!!
Note de : 8.5 sur 10
Publiée le
Elmer le remue-méninges
Elmer le remue-méningesElmer le remue-méningesElmer le remue-méningesElmer le remue-méninges

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
spif - 20/10/2011 à 06:27
# 2

trés bon film !! Une histoire original ! Je l'avais découvre en achetan toute les vhs de film d'horreur ds un vidéo club ! C t la bonne epoque ! Oui mec vive la vhs !! Il y a vraimen que des film pourie qui sort maintenan ! Sinon allé voir se film ! Il est trés simpa ... ! salu

Sa note: 8/10
marvin - 12/09/2009 à 13:11
# 1

troooooop bon, ce réalisateur est tordu a souhait! J'adhère!

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 6 = ?

Cette page a été vue 2108 fois.