pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Duel Au Couteau

DUEL AU COUTEAU

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (19) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : I Coltelli Del Vendicatore
Réalisé par Mario Bava
Année : 1966
Pays : Italy
Durée : 85 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Arald, roi des Vikings, a disparu en mer il y a plusieurs années. Son général, Aghen , rentre au pays avec son armée et décrète que la couronne et l'épouse d'Arald, Karin, lui appartiennent. Cette dernière s'enfuit avec son fils, Moki, pour se cacher dans la forêt. Un jour, alors qu'ils sont attaqués par des hommes d'Aghen, un voyageur solitaire leur porte soudain secours. Il reste avec eux pour réparer les dégâts causés par l'attaque, et Karin commence à se confier à lui...

LA CRITIQUE

Si vous aimez l'aventure, les combats et des costumes très folklo, "KNIVES OF THE AVENGER" risque de vous plaire. Comme vous l'avez compris en lisant le synopsis, ce Bava est un western viking, quasi remake de "SHANE" officieusement. Mais comme toujours avec Bava, remake ou pas, on est loin d'être déçus : une photo superbe et de nombreuses péripéties captivent le spectateur.
En plus de ce côté épique, les duels sont des scènes qui vous resteront en mémoire tant les attaques sont parfaitement orchestrées. L'image des trois poignards violemment plantés dans la porte reste en tête... Le traître Agen l'a échappé belle. Le face à face entre ce dernier et le charismatique Agor – interprété par Cameron Mitchell - est pesante, dans le bon sens du terme : la tension entre eux est palpable. Ces deux hommes prêts à s'attaquer au moindre signal rappellent les affrontements des westerns italiens.
Mais, "KNIVES OF THE AVENGER" étonne également par la profondeur de ses personnages et la complexité de leurs liens. La relation entre Agor et le fils de Karin, Moki est forte et semblable à celle d'un père et de son fils. Tout ce qu'ils partagent et ce que l'adule transmet à l'enfant penser font penser à une sorte d'initiation, d'apprentissage, qui trouve tout à fait sa place dans le récit. Le fil narratif se tient d'ailleurs parfaitement, et c'est d'ailleurs un des derniers films où Bava respectera ce traitement classique du récit.

A noter quelques petites anecdotes, reprises dans le documentaire « Un western viking », présent dans les bonus : Bava, comme pour "LES VAMPIRES ", a repris le projet abandonné par un autre après 15 jours de tournage, pour cette fois-ci, tout refaire à sa sauce.
Également, notre cher Tarantino revendique ce film de Bava comme source d'inspiration, pour les couleurs. On pense alors à la scène finale : Agor, chevauchant, au coucher du soleil, avec un superbe morceau de musique... et on comprend pourquoi !
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Duel Au Couteau
Duel Au CouteauDuel Au CouteauDuel Au CouteauDuel Au CouteauDuel Au Couteau

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 6 = ?

Cette page a été vue 2378 fois.