pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Drive

DRIVE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (19) | NEWS (2) | DVDS | VIDEOS (19)
Titre original : Drive
Réalisé par Nicolas Winding Refn
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 100 min
Note du rédacteur : 10 / 10

L'HISTOIRE

Un cascadeur tranquille et anonyme se métamorphose dès que la nuit tombe : il devient pilote de voitures pour le compte de la mafia. La combine est bien rodée jusqu'au jour où l'un des casses tourne mal et l'entraîne dans une course-poursuite infernale.

LA CRITIQUE

Deux ans après le très sensoriel "VALHALLA RISING", le réalisateur danois Nicolas Winding Refn, qui s'était illustré notamment avec "BRONSON" et sa trilogie "PUSHER", signe avec "DRIVE" un film de commande pour les Etats-Unis, qui devait au départ être confié à Neil Marshall, avec Hugh Jackman en tête d'affiche.
Bien que l'histoire, adaptée du roman éponyme de James Sallis, n'ait à première vue rien de spécialement inédit, la mise en scène en revanche se montre carrément bluffante du début à la fin ! D'emblée, une typo rose flashy annonce la volonté du réalisateur de s'écarter des sentiers battus, avant d'entrer dans le vif du sujet, avec une présentation du personnage principal en mission nocturne dans les rues de Los Angeles.

C'est Ryan Gosling qui incarne ce héros énigmatique, sorte de James Dean des temps moderne, garagiste et cascadeur le jour, pilote pour le compte de malfrats la nuit. Deux facettes de son habileté au volant qui dressent un parallèle intéressant avec la personnalité sombre de ce cowboy solitaire « sans nom », à la fois effacé, calme et attentionné, mais aussi capable d'une violence inouïe lorsque les circonstances l'exigent...
Force est de constater que l'acteur américain porte littéralement le film sur ses épaules, dans ce rôle aux dialogues minimalistes de vengeur froid et méthodique, qui préfère agir plutôt que de s'embarrasser de discours inutiles, au contraire des mafieux grandes gueules pour lesquels il travaille.
Outre le génial Bryan Cranston ("MALCOLM", "BREAKING BAD") qui interprète son boss garagiste un peu magouilleur sur les bords, Albert Brooks et Ron Perlman, sous leur apparente bonhommie, nous feront rapidement découvrir l'envers du décor et les règles impitoyables du Milieu, à un moment où notre héros s'embarque dans une relation platonique avec la douce Irène...

Loin des clichés niaiseux qu'on aurait pu craindre, les liens qui se créent entre le « driver » et la jeune femme (ainsi que son fils Benicio) offrent une palette d'émotions intenses, habilement véhiculées par les regards des acteurs, tout deux absolument époustouflants et justes.
Mais la belle idylle se verra rapidement interrompue par la sortie de prison du mari, lui aussi gangster notoire et élément déclencheur d'un règlement de compte sanglant, jalonné d'une violence montant crescendo. Un maelström de sentiments qui envahit le cascadeur (se résumant presque en une scène d'ascenseur...), dont l'apparente nonchalance masque un bouillonnement intérieur sur le point d'exploser à la face de ses adversaires au détour de quelques passages bien trash assez édifiants.

"DRIVE" est non seulement doté d'un scénario à la fois simple et solide, mais impose avant tout son style visuel classieux, notamment grâce à des jeux d'ombres ainsi qu'à des couleurs et des éclairages incroyables, comme en témoignent dès les premières minutes les magnifiques plans aériens de la ville. A l'image de son héros mystérieux qui garde le contrôle en toute circonstance, Nicolas Winding Refn maîtrise le langage des images à la perfection.
Un film coloré et pourtant d'une grande noirceur, rythmé par une bande son démente et très typée electro 80's, en totale osmose avec la tragédie qui se joue, sur fond de courses poursuites pleines de tension, qui, contrairement aux apparences, ne constituent qu'une infime partie de cette petite perle, à ne surtout pas manquer !
Note de : 10 sur 10
Publiée le
Drive
DriveDriveDriveDrive

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Kurton - 11/11/2011 à 22:39
# 3

Ryan Gosling est canadien.
Sinon un film qui fait du bien a Hollywood.

Sa note: 9/10
nikoslempaleur - 25/10/2011 à 14:57
# 2

une parenthese importante pour vous parler de kill katie malone pour tous vous prevenir ce film est une super daube surtput ne pas se fier a sa jolie pochette de dvd effet speciaux bidon ;acteur bidon tout a jeté Jai u l'impression de regarder un episode de charmed mdr

Sa note: 2/10
samael666 - 28/09/2011 à 01:34
# 1

Oui trop hâte de le voir celui la, mais déception il ne passe pas au cinéma dans ma petite ville, que de bons films ce réalisateur, la trilogie Pusher géniale, et l'excellent Bryan Cranston...

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 1 = ?

Cette page a été vue 4763 fois.