pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Driller Killer

DRILLER KILLER

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (17) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : The Driller Killer
Réalisé par Abel Ferrara
Année : 1979
Pays : USA
Durée : 96 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Reno est un jeune artiste peintre New yorkais de talent qui se voit affronté une période creuse de sa vie. Pas de vente de toile, manque d'inspiration, plus d'argent pour payer le loyé, et depuis peu, son talent est brouillé par le bruit incéssant des répétitions d'un groupe de punk qui vient d'amménager en bas de chez lui. Surmené et légèrement victime du "syndrome de stendhal", il finit peu à peu par tomber dans une folie meurtrière.

LA CRITIQUE

"Un film qui dépasse les limites de l'horreur. Aussi terrifiant que Massacre à la tronçonneuse"
Ce film, d'Abel Ferrara (qui y joue le rôle de Reno), est le premier film de ce réalisateur (après "NINE LIVES OF A WET PUSSYCAT" inconnu de tous). Ne nous voilons pas la face, ce n'est pas une merveille sur les plans techniques. La version française souffre de doublages exécrables, les acteurs jouent pas très bien et les effets spéciaux ne sont pas vraiment convaincants. Rajoutez à cela, le choix d'un mauvais groupe de punk qui squatte l'écran une bonne partie du film. Bref, on est bien loin de la phrase prometteuse, signée par on ne sait qui, et présente au recto du DVD... Remarque, tourné avec un petit budget, on ne pouvait pas s'attendre à mieux.

"Et soudain, le sang coule à flots..."
A par contre ça oui, rien à dire ! C'est vrai que le sang coule à flot dans ce film, mais malheureusement, on ne voit que ça... Du sang et rien que du sang. Pas de tripailles, de morceaux de chairs volants, de membres arrachés... Bref, un long métrage bien vide en matière de gore choquant... On ne retiendra qu'une scène, celle du clochard qui se fait percer le front. C'est bien dommage de la part d'un tueur en série qui charcute ses victimes à coups de perceuse électrique.

Ce qui sauve l'honneur de ce film, c'est toute l'étude psychologique que l'on peut en tirer. Bon il est vrai que je n'ai toujours pas compris l'utilité de la première scène dans l'église, mais la montée progressive de la folie chez Reno est superbement orchestrée. Elle en devient même dérangeante. A bout de nerf, il ne voit plus les choses comme avant. Même ses deux superbes colocataires ne l'intéressent plus. Il ne voit en elles que la cause de son échec. Le meurtre des clochards devient en faite une thérapie pour lui. Impuissant face à ce destin qui le guette, il décide à sa façon de le fuir. Mais Reno n'est pas au bout de ses peines. Un dur et long travail sur sa dernière toile lui donnait l'espoir de pouvoir s'en sortir. Mais lors de sa présentation à son acheteur potentiel (un gérant d'une galerie d'art), le lourd verdict tombe et reste sans appel... Ce tableau, bien que très bon sur le plan technique, manque totalement de créativité et ne vaut pas un sous. Un argument de plus apporté dans sa chute vers la folie et qui deviendra à cette étape définitive. La réaction qu'il a lorsqu'il sa petite amie le quitte, est la pour en témoigner.

On appréciera également tout ce qui fait les films des années 70-80, l'ambiance, les décors, les fringues, la musique, les dialogues... et les quelques scènes cultes comme celle de l'abri bus, de la perforation du crâne ou encore, les petites scènes érotiques au féminin entre la ravissante Carolyn Marz et Baybi Day. Une touche est également apporter pour que le spectateur ne relève de la société que le mauvais côté. Ainsi, des vues de sans abris sous toutes leurs coutures ont été tournées (alcool, vomissements, maisons en cartons...).

Même si les purs amateurs de gore n'apprécieront peut-être pas, je suis sur que les autres seront charmés par ce film qui mérite tout de même une certaine attention. Notez qu'il aura fallut attendre 1988 pour voir sa sortie vidéo en France. Abel Ferrara signera par la suite deux classiques : "BAD LIEUTENANT" et "KING OF NEW-YORK".
Note de : 6 sur 10
Publiée le
Driller Killer
Driller KillerDriller KillerDriller KillerDriller Killer

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Woody - 20/10/2007 à 21:25
# 2

Ce film est effectivement dérangeant, bien qu'ennuyeux, et non sans rappeler un certain "Henry". Même avec un faible budget, la mise en scène pourrait être nettement plus soignée...

Sa note: 5/10
steeve - 27/05/2007 à 17:10
# 1

rien a retenir sur ce filn comment dire ,NUL.A oublier tres vite.(et dire que j'ai acheté ce film)

Sa note: 2/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 6 = ?

Cette page a été vue 5528 fois.