pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Dread

DREAD

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (26) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (2)
Titre original : Clive Barker’s Dread
Réalisé par Anthony DiBlasi
Année : 2009
Pays : UK
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 5.5 / 10

L'HISTOIRE

Quaid, étudiant en philosophie, se lance avec deux camarades dans la réalisation d'un film pour étayer sa thèse sur les peurs les plus profondes de l'être humain. Ce projet va faire ressurgir chez lui des traumatismes liés à son passé.

LA CRITIQUE

Un soir, Stephen fait la connaissance de Quaid, qui lui propose de s'associer pour développer une étude sur la terreur en guise de thèse. Cheryl les rejoint, et ensemble, ils commencent à interviewer des jeunes à propos de leurs expériences personnelles. Les témoignages se succèdent et le projet touche à sa fin, lorsque Quaid commence progressivement à péter les plombs.
Alors que Cheryl se soumet d'elle-même au questionnaire devant la caméra, le jeune homme tente de passer de la théorie à la pratique en confrontant avec perversité les participants à leurs peurs les plus secrètes...

Basé sur une nouvelle de Clive Barker, "DREAD" met un certain temps à vraiment démarrer. Présentant un bon nombre de clichés, la première partie du film introduit progressivement les personnages principaux : Quaid, témoin du meurtre à la hache de ses parents alors qu'il était enfant ; Stephen, traumatisé par la mort de son frère dans un accident de voiture ; et Cheryl, victime d'abus sexuels de la part de son propre père boucher de profession, raison pour laquelle la simple vue de la viande la débecte...
Stephen découvre bientôt que Quaid se sert en réalité du projet pour vaincre ses propres démons, autrement qu'avec son habituelle tripotée de médicaments. Obsédé par ses visions, ce dernier déverse son malaise à travers ses peintures morbides jusqu'à ce qu'il commence à se servir des éléments filmés pour infliger une torture psychologique à son entourage qui finit par basculer dans l'horreur...

Malgré les efforts déployés, "DREAD" laisse relativement indifférent. Souvent prévisibles, les évènements se montrent de surcroît peu captivants. Quelques faiblesses dans un scénario qui manque d'autant plus de subtilité lorsqu'il développe la personnalité de Quaid, censé être le personnage le plus intéressant alors qu'il sombre doucement dans la psychose.

Restent néanmoins quelques scènes assez éprouvantes, notamment le passage de la séquestration de Cheryl sans autre forme de nourriture qu'un morceau de viande qui pourri au fil des jours alors qu'elle refuse d'en manger, ou encore la tentative désespérée d'Abby d'effacer sa tâche de naissance à l'aide d'une éponge abrasive...

Un film qui sera peut-être une déception pour les fans de l'auteur, mais qui reste relativement honnête comparé à d'autres de adaptations de Clive Barker comme "RAWHEAD REX" ou encore le récent "BOOK OF BLOOD".
Note de : 5.5 sur 10
Publiée le
Dread
DreadDreadDreadDread

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 3 = ?

Cette page a été vue 4689 fois.