pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Detour

DETOUR

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (12) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Snarveien
Réalisé par Severin Eskeland
Année : 2009
Pays : Norvège
Durée : 78 min
Note du rédacteur : 4 / 10

L'HISTOIRE

Lina et Martin reviennent de Norvège en voiture. Lors d'un barrage routier, un policier leur demande d'emprunter un détour à travers la forêt suédoise...

LA CRITIQUE

En préparation d'un mariage, Lina et Martin passent la frontière suédoise pour se fournir massivement en alcool. Ayant évité de justesse un contrôle de police, ils sont cependant détournés de leur chemin par un accident qui bloque le trafic. Perdus en pleine forêt, leur route sera jalonnée d'évènements aussi improbables qu'inquiétants...
Après un épisode houleux avec un garagiste du coin, voilà que par un drôle de hasard la voiture se met à faire des siennes. Bloqués en pleine nuit chez un couple de retraités, Lina et Martin s'apprêtent à découvrir qu'ils sont les héros d'un snuff movie diffusé en direct sur le net, grâce à des caméras de surveillance infrarouges traquant leurs moindres déplacements...

Voguant sur les succès scandinaves de "MANHUNT" ou "COLD PREY", "DETOUR" ne fait pas vraiment la promotion touristique de la campagne suédoise, qui compte vraisemblablement son lot de bouseux « consanguins », friands de nouvelles technologies malgré leur isolement apparent. Car localement, seulement cinq personnages - dont un policier - feront leur apparition dans le film face au couple, victime de malchances successives qui ne doivent rien au hasard... mais ça, Lina et Martin mettront un temps fou à le réaliser !

Compatissant aux malheurs des deux protagonistes, il reste cependant difficile de réellement ressentir de quelconques émotions en partie à cause de cette fâcheuse tendance qu'ont certains films à anesthésier les réflexes de leurs « héros », les empêchant de s'armer face au danger ou tout simplement de s'interroger sur l'omniprésence du seul policier en service, qui tombe toujours comme un cheveu sur la soupe à chaque mésaventure.
Dans l'ensemble "DETOUR" reste pourtant relativement crédible, mais on y déplorera le manque cruel d'enjeux et de rebondissements, la moitié du film focalisant sur les échanges inutiles du couple, la plupart du temps en voiture.
Quant aux potentielles tortures auxquelles on s'attend (pas forcément le meilleur parti à prendre), elles se limiteront à un coup de coude dans la tronche et une séquestration dans une cave (qu'on imagine un peu musclée), le sang couvrant le visage de la jeune femme étant provoqué par une bête chute en pleine course poursuite dans les bois !
On appréciera au moins les petits tributes Metal à Black Sabbath ou Metallica de ce film, qui se laisse regarder sans passion, honnêtement réalisé mais terriblement insipide...
Note de : 4 sur 10
Publiée le
Detour
DetourDetourDetourDetourDetour

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
ottoriversottorivers - 26/04/2010 à 12:13
# 1

Impression cruelle de déjà vu malgré une facture honnête, plus que dispensable. Le truc des caméras installées partout n'est pas du tout développé, donc à quoi bon. Surtout que l'on a du mal à croire que des abrutis pareils soient capables d'installer autant de matériel au fonctionnement si compliqué, surtout sans raison.

Sa note: 2/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 3 = ?

Cette page a été vue 2498 fois.