pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Désaxé

DESAXE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (13) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS
Titre original : Axed
Réalisé par Ryan Lee Driscoll
Année : 2012
Pays : UK
Durée : 84 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Un père de famille d'ordinaire sévère se montre étonnamment très souple à l'idée de laisser ses deux enfants sécher l'école pour prendre un jour de repos loin de la ville. Toute la famille est aux anges, mais ils paniquent quand ils réalisent que le père compte bien faire de cette petite virée organisée, leur dernière sortie.

LA CRITIQUE

Petit film de pétage de plombs, "DESAXE" met en scène un père de famille qui, suite à sa perte d'emploi, décide de trucider femme et enfants dans leur maison de vacances.
Reposant essentiellement sur les épaules de Jonathan Hansler, qui joue cet homme dérangé, "DESAXE" souffre du surjeu parfois outrancier de son acteur principal. Il faut dire que ce dernier s'en donne à cœur joie, singeant - hache à la main – le Jack Torrance interprété par Jack Nicholson dans "SHINING", qui lui aussi, disjoncte et se transforme en fou meurtrier.

Le déséquilibre entre ce personnage fort et la platitude du jeu du reste du casting (ainsi que son manque de réactivité face aux différentes situations), rend le métrage peu crédible.
En effet, à de nombreuses reprises, les victimes ont l'occasion, soit de fuir, soit de se débarrasser de leur bourreau, mais elles n'en font rien, ce qui donne parfois un aspect nonsensique à certaines scènes.
Citons, par exemple le passage où la mère est malmenée devant son fils, sans que celui-ci ne bouge d'un cil, bien qu'autour de lui se trouvent quelques outils de jardin qui auraient fort bien pu faire office d'armes blanches... De la même manière, lorsque les deux adolescents sont réunis avec leur père autour de la table à manger pour déguster un rôti quelque peu cramé, aucun ne songe à se servir de l'arsenal potentiel à leur disposition pour se défendre (couteaux de cuisine, fourchettes, plat bouillant, assiettes)... même s'il est vrai qu'avec le père mis hors d'état de nuire à ce moment du métrage, celui-ci n'aurait duré que 45 minutes.

Ironique et comique parfois malgré lui, "DESAXE" n'en reste pas moins efficace. Le réalisateur, Ryan Lee Driscoll, ne s'encombre pas de longueurs inutiles, rendant son film dynamique. Il parvient également à déstabiliser son audience en jouant la carte de l'ironie, tout en la contrebalançant par des actes extrêmement violents (filmés de manière subjective), tant physiquement que moralement. C'est bien simple, le père, méprisant et méprisable mais diablement déterminé, ne reculera devant rien pour réaliser son plan tordu.

Bref, "DESAXE" est agréable à voir, parfois dérangeant, souvent risible mais vite oublié.
Note de : 6 sur 10
Publiée le
Désaxé
DésaxéDésaxéDésaxéDésaxé

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 4 = ?

Cette page a été vue 2161 fois.