pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Deranged

DERANGED

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (7) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Deranged
Réalisé par Jeff Gillen, Alan Ormsby
Ecrit par Alan Ormsby
Année : 1974
Pays : USA
Durée : 94 min
Note du rédacteur : 8 / 10

L'HISTOIRE

Ezra Cobb est un simple d'esprit qui a toujours vécu surprotégé par sa mère possessive. Il reste à son chevet lorsqu'elle tombe malade. Quand elle vient à mourir, il ne le supporte pas, et fait comme si elle vivait toujours. Mais peu à peu il commence à entendre la voix de sa mère lui demanda de la ramener à la maison. La raison d'Ezra vacille totalement et il va chercher le cadavre de sa mère au cimetière. Pour lui rendre une beauté, il se met à déterrer d'autres cadavres et à prélever des bouts de peaux pour la rafistoler. Il conserve également les corps pour qu'ils tiennent compagnie à sa mère. La folie d'Ezra ne fait que commencer...

LA CRITIQUE

Novembre 1957, Edward Théodore Gein est arrêté suite à une affaire de disparition par un jeune shérif du Wisconsin. En fouillant sa maison les enquêteurs découvrent le corps d'une femme, pendue à l'envers et éviscérée. Ils trouvent également des crânes, des morceaux de cadavres, des abat-jour et une corbeille à papier en peau humaine...
Ed Gein est un simple d'esprit qui se retrouve tout seul pour la première fois de sa vie à la mort de sa mère, en décembre 45. Ayant la maturité et les connaissances d'un enfant, fasciné par la personne de sa mère et par les femmes, il se travestit et exhume des cadavres qu'il ramène chez lui. Ce fait divers sordide a profondément marqué les esprits, et Ed Gein est devenu l'un des serial killers les plus célèbres des Etats Unis, bien qu'il n'ait fait « que » deux victimes. Pour faire bonne mesure, les journalistes et les juges n'hésitèrent pas à en rajouter dans les détails horribles, et on parlera beaucoup de cannibalisme et de nécrophilie sans que ces faits furent authentifiés.

Cette affaire excitera les cinéastes et de nombreux films s'inspireront du personnage : "PSYCHOSE", "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE" et "LE SILENCE DES AGNEAUX". D'autres films font plus que s'en inspirer et prennent le parti d'adapter de manière réaliste le fait divers. "DERANGED" est de ceux là, et on pourra aussi citer le plus tardif "ED GEIN : LE BOUCHER" de Chuck Parello.

"DERANGED" joue à fond la carte du réalisme dès le début. Le film commence par le sempiternel texte introductif nous rappelant que les faits relatés dans le film sont authentiques, hormis les noms des personnages. Ed Gein devient ainsi Ezra Cobb. S'en suit une présentation par un vrai journaliste qui avait couvert l'affaire à l'époque. Le journaliste est sur les lieux même de l'histoire, et il reviendra interrompre le cours du récit à plusieurs reprises. Si ce procédé permet de nous rappeler à chaque instant l'authenticité des faits, il permet une prise de distance et nous sort de l'ambiance du film, empêchant le spectateur de véritablement plonger dans l'esprit du personnage principal. Cependant, malgré ces interventions, l'ambiance très macabre est particulièrement réussie. Toute l'imagerie du film va dans ce sens, le cimetière, les corps qui meublent la maison du tueur... La musique, jouée à l'orgue d'église, concourt aussi à renforcer cette atmosphère glauque et macabre.

Les effets spéciaux, signés par un Tom Savini encore jeune, sont bien réalisés et relativement sanglants. On remarquera notamment les nombreux cadavres très crédibles de la mère de Cobb et de ses amies défuntes. Ces effet gores, même s'ils sont très présents dans le film, ne prennent jamais le pas sur l'ambiance et le déroulement de l'histoire. On n'assiste pas du tout à une succession de meurtres sauvages. Au contraire Jeff Gillen et Alan Ormsby prennent le temps de développer la psychologie de leur personnage. Le difficile rôle d'Ezra Cobb incombe à Robert Blossom, et il se révèle vraiment impressionnant dans son rôle. En plus d'une ressemblance physique avec Ed Gein, Blossom effraye vraiment avec ses mimiques et son regard halluciné. L'acteur est véritablement habité par son rôle et livre une performance très impressionnante à rapprocher de celle de Joe Spinell dans "MANIAC".
Enfin on remarquera aussi quelques pointes d'un humour très noir dans le film. Mais là encore, l'humour reste à la fois discret et très macabre et s'intègre très bien au film, sans jamais empiéter sur l'horreur.

"DERANGED" est un très bon film de serial killer à l'ambiance poisseuse et morbide. A(re)découvrir absolument.
Note de : 8 sur 10
Publiée le
Deranged
DerangedDerangedDerangedDeranged

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
echo - 25/07/2008 à 12:24
# 1

le meilleur film sur ed gein.
a rapprocher de texas chainsaw pour l'ambiance glauquissime.
il ne faut pas s'arreter aux premieres images (qui font un peu film-reportage "La 5"), car ce film ne se devoile pas si facilement.
terriblement derangant.

par contre, ed gein a, me semble t'il, tué bien plus de personnes que ezra : une gamine, 2 chasseurs, son frere (jamais prouvé).
de plus, le protocole a été le meme pour mary et sa derniere victime.
ainsi le message "tout ce que vous aller voir s'est reellement passé" perd un peu de son crédit. ceci n'est qu'une adaptation, la realité a été nettement plus cradingue.

mais, malgré ces details, l'interpretation de blossom laisse sur le cul et l'humour noir qui se degage du metrage enormissime.

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 4 = ?

Cette page a été vue 5806 fois.