pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Death Sentence

DEATH SENTENCE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (52) | NEWS (3) | DVDS | VIDEOS
Titre original : Death Sentence
Réalisé par James Wan
Année : 2007
Pays : USA
Durée : 106 min
Note du rédacteur : 10 / 10

L'HISTOIRE

Entre sa carrière réussie et sa vie de famille épanouie, l'existence de Nick Hume est plutôt confortable. Pourtant, un soir, alors qu'il fait le plein d'essence avec son fils aîné, Brendan, la route de Nick va croiser celle d'un gang. Son fils n'y survivra pas.
Bien qu'arrêté, le coupable, Joe Darly, est vite libéré. Pour Nick, il n'est pas question qu'il puisse s'en tirer ainsi. Ravagé par la douleur et assoiffé de vengeance, il décide de prendre les choses en main et de punir lui-même l'assassin de son fils. Après avoir abattu Joe, Nick tente de revenir à son ancienne vie auprès de sa femme, Helen, et de son fils survivant, Lucas.
Nick croit que tout est fini, mais il a du sang sur les mains, et le grand frère de Joe, Billy, le chef du gang, est sur ses traces. Jusqu'où iront les deux hommes au nom de leur famille ?

LA CRITIQUE

Revenons un peu sur l'histoire de James Wan. Après des études de cinéma dans une faculté australienne, Wan réalise son premier film “officiel”, le moyen métrage "STYGIAN" en 2000, il a alors 23 ans. Il écrit, avec l'aide de son ami Leigh Whannell un scénario de long-métrage, qui deviendra, plus tard, "SAW".
Ne trouvant pas de financement assez intéressant pour le réaliser en Australie, il décide de choisir une scène de son film et décide de l'adapter pour en faire un court-métrage qui lui servira de bande-démo. Le court en boite, Wan envoie son scénario accompagné de la fameuse scène à plusieurs studios américains. Lion's Gate seront les premiers à lui offrir 1 million de dollars pour venir réaliser le film aux USA. La suite, on la connait, 54 897 871 $ de recettes sur le sol américain (soit 53 000 000 $ de bénéfices...). Il enchainera comme producteur exécutif sur les suites, mais refusera de les réaliser pour ne pas se laisser enfermer... Bien lui en a pris, vu que la qualité des opus ne fera que décliner par la suite...

James Wan, maintenant, je le surnommerais “l'inspecteur Arri”...

En 2006, il réalise "DEAD SILENCE", mais le film rentrera à peine dans ses frais, puisque vendu comme “le nouveau film du réalisateur de "SAW"“, alors qu'il s'agît en fait d'un film plus “classique”, sorte d'hommage aux films d'horreur Italiens des années 60 à 80, brassant, selon les dires, des influences diverses et variées et notamment des hommages appuyés à Argento et Bava.

En 2007, à 30 ans, le jeune prodige remet le couvert, nanti cette fois d'un budget plus confortable de 20 000 000 $ en réalisant "DEATH SENTENCE", véritable descente aux enfers d'un père de famille qui part en vendetta contre le gang qui a tué son fils lors du braquage d'une station service...
Nick Hume, père de famille tranquille et employé modèle bien sous tout rapport (Kevin Bacon, impressionnant), rentre d'un match de Hockey avec son fils aîné. Au cours d'une halte dans une station service, un gang fait irruption dans la boutique. Le fils de Hume n'y survivra pas. Hume a le temps d'identifier le tueur. Lors du procès, l'assassin est relâché, faute de preuves “tangibles” (le seul témoin étant le père de la victime, Hume lui-même...). Il décide alors de se faire justice lui-même, puisque l'administration n'est pas capable de rendre justice correctement, il tue l'assassin de son fils, qui se trouve être le jeune frère du chef de gang. Les deux hommes vont alors se livrer une guerre sans merci au nom de leur famille respective...

D'entrée de jeu : Putain, la claque !!! Attention, polar monstrueux ! Uppercut dans la tronche ! Coup de boule dans la gueule ! Coup de genoux dans les couilles ! "DEATH SENTENCE" est LE film choc du début 2008 !!!
Wan prend le temps, dans une introduction parfaite élaborée à partir d'images d'archive de la famille (anniversaires, fêtes, Noël...), de nous présenter Nick Hume et sa famille. Puis l'horrible survient dans la vie de cette tranquille famille moyenne...
L'attaque de la station service, d'une rare violence et filmée avec une urgence et une brutalité tétanisante est l'un des moments les plus forts que j'ai vécu au cinéma des derniers mois.

Par une réalisation impeccable, d'une force évocatrice rare, Wan nous fait voyager au coté de Nick Hume lors de sa pénible descente aux enfers. Rarement un drame familial a aussi bien été retranscrit. Wan nous fait ressentir la douleur de cette famille avec une fulgurance touchante. C'est triste émouvant, jamais artificiel et ça marche !
Puis, un peu à la manière du privé incarné par Nicolas Cage dans "8MM", le personnage de Kevin Bacon va peu à peu devenir aussi fou et dangereux que les membres du gang responsables de la mort de son fils. La réalisation suit cette virée sans retour avec une apparente simplicité, mais en réalité tout est calculé pour nous faire ressentir le désarroi, le doute. Nick Hume est perdu et Wan, à la moitié du film, décide de perdre son spectateur avec son héros dans une scène qui restera dans les anales : une poursuite à pied dans un parking souterrain, sur plusieurs niveau, filmé en un monstrueux plan séquence (et pas un faux plan séquence raccordé numériquement, il s'agît d'un vrai plan séquence, shooté caméra à l'épaule avec hargne, mais précision), qui se conclut par la chute impressionnante d'une voiture qui tombe du toit du parking.

D'une maîtrise absolument hallucinante, cette scène fait office de retournement de situation. Après avoir tué le jeune responsable de la mort de son fils, Hume est menacé et harcelé par le gang, puis durant cette scène, il se retourne contre l'attaquant pour devenir à son tour une dangereuse menace pour le gang. Hume sort les flingues, se rase le crâne, et c'est parti pour l'affrontement final, summum de violence et de brutalité qui n'oublie jamais d'être crédible, et par moment superbement poétique.

James Wan a accompli là un beau boulot, "DEATH SENTENCE" est un grand film, noble, remarquablement filmé et éclairé et qui n'oublie jamais, entre deux décharges d'adrénaline, de nous émouvoir et de tenir un discours plutôt bien vu sur la vengeance et le dicton “Qui sème le vent récolte la tempête”. Un œuvre magistrale qui entre directement en pôle position de mon classement des meilleurs films de 2008...
Note de : 10 sur 10
Publiée le
Death Sentence
Death SentenceDeath SentenceDeath SentenceDeath SentenceDeath Sentence

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
CannibalorCannibalor - 28/02/2010 à 14:28
# 8

Excellent sur tout les points! Vu au ciné (mais encore une distribution pourrie dans les salles) et ressortie secoué. Plutôt violent, très bien ficellé, bonne musique, et Wan ne glorifie pas la vengeance, ça c'est top! A voir absolument à défaut de l'acheter!

Sa note: 9/10
Sin - 17/07/2008 à 15:33
# 7

J'ai vu les trois chef-d'oeuvre de James Wan, et je n'ai jamais été déçu. Death Sentence est exellent d'action et d'émotion!

blackman - 21/02/2008 à 09:29
# 6

salut oui ce film m'a beaucoup plu pour un polar je trouve qu'il est très bien ficellé

Sa note: 9/10
Oh My Gore !Oh My Gore ! - 16/02/2008 à 19:39
# 5

Houla, very sorry, c'est vrai que les titres sont proches. Bref, c'est corrigé, merci.

vincethecrockvincethecrock - 16/02/2008 à 10:00
# 4

Sinon, le synopsis au début est celui de "Dead Silence" JM...
Bizarre que ça n'ait étonné personne...

Oh My Gore !Oh My Gore ! - 15/02/2008 à 19:34
# 3

J'ai quand même envie de me laisser tenter moi, la critique de Vince m'a donnée envie :)

cendrillon is deadcendrillon is dead - 15/02/2008 à 19:25
# 2

Pas trop fana des polars urbains, j'ai quand meme passé un agréable moment devant Death Sentence.

Le scénario ne brille pas des masses mais y'a quand meme de putain de scènes d'actions.

ManiakManiak - 15/02/2008 à 19:10
# 1

moué, un polar sympa au début (notamment la chouette scène de course poursuite) mais qui est bien vite plombé par une repompe hasardeuse de The Crow...

wan ferait mieux d'essayer de faire un truc original pour une fois...

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 1 = ?

Cette page a été vue 3192 fois.