pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Death Kiss, The

DEATH KISS, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (31) | NEWS (1) | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : The Death Kiss
Réalisé par Edwin L. Marin
Année : 1932
Pays : USA
Durée : 70 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Miles Brent est assassiné lors du tournage de la scène finale d'un film. La police réalise que la victime jouissait d'un grand succès auprès des femmes d'Hollywood, multipliant ainsi les suspectes potentielles. Alors que les soupçons se portent de plus en plus précisément sur Marcia Lane, le scénariste Franklyn Drew décide alors de mener sa propre enquête...

LA CRITIQUE

"THE DEATH KISS" est la première réalisation d' Edwin L. Marin, dont la carrière comptera presque 60 films et la direction de quelques monstres du cinéma tel que John Wayne, James Stewart, Michèle Morgan ou dans ce cas précis Bela Lugosi. Un réalisateur chanceux pour ce premier film, puisqu'il aura eu l'honneur de diriger la triplette d'acteur aperçue dans le "DRACULA" de Tod Browning, réalisé un an plus tôt.
L'histoire nous entraîne donc sur le tournage du film "The Death Kiss" et nous fait ainsi assister au film dans le film, laissant au spectateur le privilège de voir le dessous des cartes et la vie sur un plateau de tournage de l'époque. Un script astucieux et bien écrit va alors jouer la partition du « qui est vraiment le suspect », nous présentant tour à tour différents personnages inquiétants, ce qui donnera à Bela Lugosi l'occasion de froncer les sourcils comme personne.

Deux équipes vont se former pour mener l'enquête en parallèle. D'un côté le scénariste du film, beau gosse et intelligent, aidé d'un aide de camp ridicule qui devient la caution humoristique du film par ses gaffes successives. De l'autre les véritables agents de police, facilement idiots et bornés qui suivront toutes les fausses pistes tête baissée.
Le film se laisse suivre sans déplaisir. On en profite comme d'une agréable curiosité sortie du grenier, qui nous permet d'apprécier la façon dont les scènes d'action étaient tournées à l'époque (dans le noir...), mais aussi l'iconographie des costumes et des voitures aux lignes pulpeuses, chers à de nombreux films de gangsters et autres polars. A noter tout de même la performance très inégale des acteurs, certains ayant du mal à ne pas en faire des caisses, versant dans la plus pure caricature.

"THE DEATH KISS" distille une ambiance de film noir finalement léger, baigné dans une ambiance zigzaguant entre une partie de "Cluedo" géant ou de "Qui est-ce ?", le portrait d'une époque révolue, d'un Hollywood où se côtoient le glamour et le crime, thèmes chers au romancier James Ellroy, que ce dernier utilisera cependant de façon beaucoup plus virulente et vénéneuse dans ses œuvres phares. On pense notamment à "L.A. CONFIDENTIAL" dont ce "DEATH KISS" semble porter les gênes, en être une version préhistorique. Une curiosité qui n'accuse que les défauts de son grand âge et saura néanmoins vous faire passer un moment agréable.
Note de : 5 sur 10
Publiée le
Death Kiss, The
Death Kiss, TheDeath Kiss, TheDeath Kiss, TheDeath Kiss, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 5 = ?

Cette page a été vue 1805 fois.