pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Death Bed

DEATH BED

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (14) | NEWS | DVDS (1) | VIDEOS
Titre original : Death Bed: The Bed That Eats
Réalisé par George Barry
Ecrit par George Barry
Année : 1977
Pays : USA
Durée : 78 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

Au bord d'une grande propriété, près d'un vieil hôtel particulier au bord de l'effondrement, se trouve un étrange bâtiment en pierre contenant uniquement une chambre. Dans cette pièce se trouve un lit.
Né de pouvoir démoniaque, le lit recherche la chair, le sang et l'essence de vie de voyageurs imprudents... Trois jolies filles arrivent en vacances, cherchant un endroit pour passer la nuit. A la place de beaux rêves, elles trouveront d'horribles cauchemars - et la cruelle faim insatiable du Lit !

LA CRITIQUE

Curieuse histoire que celle de "DEATH BED" !
Réalisé entre 1972 et 1977 par George Barry, ce film, qui sera le seul et unique de sa carrière, ne vit malheureusement jamais le jour... Tourné en 16mm, celui-ci aurait dû passer en 35mm pour pouvoir être exploité, un investissement dans lequel personne ne s'engagea à l'époque. Le film tombait donc aux oubliettes...
Par chance, pendant la période où George Barry recherchait un distributeur pour son film, un éditeur anglais en fit une copie pirate afin de le distribuer illicitement. C'est alors qu'en 2000, George Barry tombe par hasard sur une critique de "DEATH BED" sur le site Lightsfade ! Surpris par l'intérêt suscité par son film, il décide donc de reprendre le projet de sortir officiellement "DEATH BED", et ce 25 ans après !

Au casting de ce métrage, d'illustres inconnus pour lesquels "DEATH BED" sera le seul et unique film, à l'instar du réalisateur. Seul William Russ ("AMERICAN HISTORY X") poursuivra sa carrière d'acteur.

Inspiré par un cauchemar de son auteur, ce métrage à la limite du réalisme, ne sera certainement pas au goût de tout le monde ! Construit à la manière d'une pièce de théâtre en quatre actes (Breakfast, Lunch, Dinner et The Just Dessert), le rythme général du film est assez mou dans l'ensemble. Les scènes s'enchaînent lentement, entrecoupées de commentaires et de souvenirs du narrateur (un peintre victime et prisonnier du lit meurtrier).

Malgré cela, et une production plus que fauchée, on assiste tout de même à de belles scènes de meurtres et à de superbes séquences à l'intérieur du lit, appuyées par des effets de sang remarquables. Mais, années 70s obligent, certains effets sont un peu plus ridicules, comme par exemple les squelettes des mains du jeune homme à la fin du film...
Note de : 5 sur 10
Publiée le
Death Bed
Death BedDeath BedDeath BedDeath BedDeath Bed

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 6 = ?

Cette page a été vue 7201 fois.