pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Deadhunter Sevillian Zombies

DEADHUNTER SEVILLIAN ZOMBIES

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (9) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Deadhunter Sevillian Zombies
Réalisé par Julián Lara
Ecrit par Julián Lara
Année : 2003
Pays : Spain
Durée : 76 min
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

Le projet de construction du métro dans la ville espagnole de Séville a du être stoppé, suite à la mort mystérieuse de plusieurs ouvriers. Vingt ans plus tard, le chantier a repris et les cadavres refont surface, émergeant des souterrains pour envahir la ville et en exterminer ses habitants. Le nombre de victimes augmentant de manière inquiétante, le dernier espoir de sauver Séville est un groupe spécial d'intervention, le Deadhunters, qui s'est juré de combattre jusqu'à la mort pour arrêter le carnage. De la scène d'ouverture au grand final, les Deadhunters chassent les zombies, mais parfois au prix d'horribles conséquences...

LA CRITIQUE

Julián Lara est de retour derrière la caméra une année après son court "EVIL NIGHT" qui avait reçu de bonnes critiques à sa sortie. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, la majeure partie du casting de son premier jet revient s'impliquer dans "DEADHUNTERS SEVILLAN ZOMBIES", tout premier long métrage du réalisateur espagnol.
Pour ce nouvel opus, à l'origine prévu comme un second court métrage, Julián Lara réitère la formule qu'il avait appliquée sur "EVIL NIGHT" en assurant à la fois la réalisation, le scénario et la production. Si, comme un certain réalisateur Néo-Zélandais, notre cinéaste ibérique se plaît à figurer dans ses propres films, ici encore dans l'un des rôles principaux, on ne peut que lui souhaiter le même parcours que Monsieur Peter Jackson !

On entre très vite dans le vif du sujet avec une séquence d'ouverture plutôt cash, où un jeune chippendale se trémousse devant quelques demoiselles très enjouées avant de se faire tuer sauvagement par l'une d'elles métamorphosée en zombie. C'est alors qu'intervient la présentation des Deadhunters, un commando anti-zombies chargé de nettoyer la ville de Séville...

"DEADHUNTERS SEVILLAN ZOMBIES" est un vrai film amateur, réalisé par un passionné qui nous livre ici un cocktail bien rythmé, oscillant entre le gore et la comédie. En effet, même le spectateur a droit à une bonne dose de massacres sanglants, Julián Lara n'hésite pas à y insérer quelques petites notes divertissantes comme la scène du papy unijambiste qui se bat avec ses cannes contre les « motherfucker zambies », ou bien celle du personnage qui entame une danse du « handkerchief » pour échapper aux zombies...
Ce mélange gore/humour, ainsi que l'aspect très amateur des maquillages, de la réalisation et aussi de l'interprétation des acteurs n'est pas sans rappeler un certain "BAD TASTE". Film auquel le réalisateur fait d'ailleurs un petit clin d'œil lors d'une séquence dans un vidéo club où un Deadhunter, après avoir hésité sur un film avec Jenna Jameson, choisi finalement la cassette du premier film de Peter Jackson !
Egalement, une autre très belle référence au "ZOMBIE" de Romero, notamment à travers la scène d'introduction avec son communiqué radio, et celle du supermarché...
Les plus observateurs noteront aussi le très rapide caméo du boss de la Troma, Lloyd Kaufman (il est décidément sur tous les coups celui-là !) qui joue au spectateur de cinéma victime d'un mort-vivant assoiffé de sang.

Mais outre ses influences affirmées, "DEADHUNTERS SEVILLAN ZOMBIES" n'en demeure pas moins un film de zombies à part entière, divertissant, même si peu innovant, qui souffre parfois de quelques longueurs et qui aurait mérité un budget un peu plus important !
Julián Lara, un jeune cinéaste à suivre de très près...
Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
Deadhunter Sevillian Zombies
Deadhunter Sevillian ZombiesDeadhunter Sevillian ZombiesDeadhunter Sevillian ZombiesDeadhunter Sevillian ZombiesDeadhunter Sevillian Zombies

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
3 + 1 = ?

Cette page a été vue 4065 fois.