Version Anglaise Flux RSS d'Oh My Gore  Suivez Oh My Gore ! sur Facebook Suivez Oh My Gore ! sur Twitter Suivez Oh My Gore ! sur Google Plus Suivez Oh My Gore ! sur Dailymotion 
pixel
Retour à l'accueil FlecheCritiquesFleche

Critique du film Darkest Hour, The

DARKEST HOUR, THE

FICHE  |  CRITIQUE(S)  |  PHOTOS (74)  |  NEWS (6)  |  DVDS  |  VIDEOS (32)  |  
  •  
  • Share
Darkest Hour, The
Titre original : The Darkest Hour
Réalisé par
Année : 2011
Pays : USA
Durée : 89 min
Note du rédacteur : 4.5 / 10

 

L'HISTOIRE

Cinq jeunes gens se retrouvent isolés à Moscou à la suite d'une attaque extraterrestre.
Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils affrontent, mais une chose est sûre : s'ils ne le découvrent pas, ils ne survivront pas...




LA CRITIQUE

Lorsque Sean et Ben se rendent à Moscou pour conclure une affaire, ils sont encore loin de se douter qu'ils vont non seulement se faire blouser par leur supposé partenaire, mais surtout qu'ils s'apprêtent à subir une attaque extraterrestre d'envergure mondiale !
Si le ballet de loupiotes dans le ciel nocturne offre, dans un premier temps, un spectacle saisissant, celui des victimes, littéralement désintégrées au contact de ces envahisseurs venus d'ailleurs, est un peu moins réjouissant pour la population terrifiée... Après avoir passé plusieurs jours cloitré dans un local pour échapper à la mort, un groupe de survivants − en majorité des américains, à l'hygiène miraculeusement irréprochable − se retrouvent à errer dans les rues désertes d'un Moscou post-apocalyptique.

Il ne faut certainement pas aller voir "THE DARKEST HOUR" pour y chercher une quelconque once d'originalité. Car outre le conformisme du scénario, le film semble piocher un peu partout pour trouver l'inspiration...
Dans une ambiance de fin du monde type "JE SUIS UNE LEGENDE" / "28 JOURS PLUS TARD" / "THE WALKING DEAD", nous suivons donc les pérégrinations de ces rescapés, de leur tanière dans une discothèque − qui rappelle un peu le récent "THE DIVIDE" (sauf que les jours défilent en accéléré et sans aucun enjeu psychologique pour les personnages) − à un centre commercial qui n'est, à son tour, pas sans rappeler le "ZOMBIE" de George Romero.
Les créatures, quant à elles, ont la capacité de se rendre quasi-invisibles et possèdent une vision des "pulsions électriques" humaines, qui à l'écran, renvoient immanquablement à "PREDATOR", surtout lorsque l'on assiste à la traque des survivants à travers leur point de vue. Des aliens, dont les procédés, proches d'un "SKYLINE" (mais en jaune-oranger), ont pour seul objectif d'aspirer les richesses minérales terrestres, comme dans un "COWBOYS AND ALIENS" ou un "BATTLE LOS ANGELES".
On notera également la ressemblance flagrante entre l'arme "micro-ondes" utilisée dans le film de Chris Gorak avec l'accélérateur de particules de "GHOSTBUSTERS"... coïncidence ?

Visuellement, les grands espaces de la capitale russe offrent un terrain de jeu assez improbable, permettant de beaux plans de rues figées dans le temps et jonchées de cendres lentement balayées par le vent. Les décors de lieux désaffectés et de bateaux/avions échoués sont également de bon ton pour projeter le spectateur dans ce paysage désolé, seulement, hormis ses qualités esthétiques, "THE DARKEST HOUR" et son scénario décérébré ne nous épargnent aucun poncif, sans compter que le récit se déroule en Russie, avec tout le folklore caricatural que l'on peut aisément imaginer... Heureusement, grâce à de judicieux placements de produits US, on se sent moins dépaysés, surtout lorsque l'on entend du Hip Hop russe ou que l'on se retrouve face à un commando de baraques moscovites armés jusqu'aux dents (mais gentils)...

Tout ça pour dire qu'après "LOS ANGELES : ALERTE MAXIMUM", Chris Gorak reste dans le registre du film catastrophe, avec un "THE DARKEST HOUR" spectaculaire (toutefois, sans effets spéciaux transcendants), qui se borne au simple divertissement, virant souvent involontairement au ridicule...
Darkest Hour, The Cinq jeunes gens se retrouvent isolés à Moscou à la suite d'une attaque extraterrestre.
Ils n'ont aucune idée de ce qu'ils affrontent, mais une chose est sûre : s'ils ne le découvrent pas, ils ne survivront pas...
Note de Lan : 4.5 sur 10
Publiée le




- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 4 = ?

Cette page a été vue 2118 fois.




© 2001-2013 Oh My Gore ! - Mentions Légales
Tous les contenus multimédia (images, photos, vidéos..) diffusés sur ce site sont la propriété de leurs auteurs ou ayants droits respectifs et ne sont diffusés que dans un but informatif.

- Liens - Contacts - OMG Army -

SciFi-Universe.com | Halluciner.fr


Oh My Gore !
Cinéma / Films Gore, Horreur, Trash, Splatter & Fantastique

-|- In Gore We Trust -|-

Visitez le site de Ear Visitez le site de Peta France