pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Cyborg Soldier

CYBORG SOLDIER

Titre original : Cyborg Soldier
Réalisé par John Stead
Année : 2008
Pays : USA
Durée : 84 min
Note du rédacteur : 5 / 10

L'HISTOIRE

ISAAC est le premier prototype de cyborg construit par des scientifiques affiliés à une organisation militaire. Mais ISAAC n'a pas toujours été une arme de guerre robotique.
Il n'y a pas si longtemps, il était un être humain lui aussi...
Après s'être échappé de l'organisation, ISAAC est maintenant à la recherche de son identité et des véritables intentions de ses créateurs. Dans sa fuite, il prend en otage l'agent Lindsay Rearden, et ensemble, ils découvriront que l'organisation n'est pas vraiment celle qu'elle prétend...

LA CRITIQUE

Dur dur d'être un cyborg. Non seulement obligé de fuir un méchant au look de catcheur (Kevin Rushton, entraperçu dans "SAW IV" et cascadeur pour de vrai), mais aussi deux scientifiques, dont un avec la gueule de Bruce Greenwood (mais... mais.... c'est lui !) et l'autre ayant l'air plus sérieuse (Wendy Anderson), mais ça n'est qu'un air... elle a fait ses classes dans un épisode de "CHERIE, J'AI RETRECIE LES GOSSES".
Pour parfaire le casting, notre cyborg n'est autre que Rich Franklin, champion d'UFC aussi charismatique qu'un bégonia, et il est secondé par... une potiche déguisée en shérif, jouée par Tiffani Thiessen (Officiellement, je ne vous citerais aucun extrait de sa filmographie....).

Issu, tout comme notre méchant catcheur, de la grande famille des cascadeurs, le réalisateur John Stead a bien potassé son intégrale Nu Image (par ailleurs producteur de la chose) avant la réalisation de "CYBORG SOLDIER", singeant l'aspect cheapos des films de la glorieuse compagnie et parvenant à en retranscrire parfaitement l'aspect télévisuel, tant par l'image que par l'usage de décor famélique propre aux petits budgets de la firme.
John Stead a peut-être d'ailleurs trop regardé les DVD de notre bon Avi Lerner, tant le générique de "CYBORG SOLDIER" ressemble à l'animatique d'un de ses menus : une forêt enneigée numérique, avec les noms apparaissant à l'intérieur de cases dans une typo que n'aurait pas reniée les monteurs de "SAUVES PAR LE GONG" (avec Miss Thiessen).

L'histoire se passe réellement sans accroc, tous les poncifs du genre étant enquillés gaiement : le robot s'enfuit, a sur sa trace une palanqué de vilain gros-bras, retrouve sur sa route une fille qui commence par avoir peur mais qui peu à peu ressent de l'attirance pour lui, on y place une scène servant à montrer que même un robot peut avoir des émotions (la scène de la petite fille perdue dans les bois), on refait "UNIVERSAL SOLDIER" en retirant des balles de son corps, on fait commettre des crimes aux méchants pour montrer que ce sont vraiment des méchants, on invente une petite histoire pour dire que notre robot a un passé qui fait pleurer... Bref, tout y est pour un téléfilm bon, mais vite oublié.

Note de : 5 sur 10
Publiée le
Cyborg Soldier
Cyborg SoldierCyborg SoldierCyborg SoldierCyborg Soldier

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
marvin - 05/08/2011 à 10:16
# 1

Rien que voir la jaquette et j'ai déja la gerbe, apparemment ya pas d'erreur sur la marchandise...

Sa note: 1/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
2 + 3 = ?

Cette page a été vue 2363 fois.