pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Crypte Du Vampire, La

CRYPTE DU VAMPIRE, LA

Titre original : La Cripta E L'incubo
Réalisé par Camillo Mastrocinque
Année : 1964
Pays : Italy | Spain
Durée : 82 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Laura, fille du Comte Ludwig Von Karnstein (Christopher Lee), est en proie à de terribles cauchemars chaque nuit. Elle imagine qu'elle est la réincarnation de son ancêtre, Sheena la sorcière, condamnée au bûcher. Dans ce vieux château sinistre, Rowena, la gouvernante, utilise les pouvoirs de medium de Laura, lors de ses crises, pour tenter de faire revenir Sheena.

LA CRITIQUE

Dirigé par Camillo Mastrocinque, qui réalisa notamment "UN ANGE POUR SATAN" avec Barbara Steele, "LA CRYPTE DU VAMPIRE" prend sa source dans la nouvelle la plus célèbre de Sheridan Le Fanu, "Carmilla", l'un des fleurons de la littérature gothique et vampirique, qui inspira par ailleurs Bram Stoker pour son "Dracula" quelques années plus tard.

Bien qu'il ne tienne pas le premier rôle dans ce film, Christopher Lee en est malgré tout le principal argument commercial. Déambulant la plupart du temps en peignoir de luxe dans le château familial rempli de vieilleries, ce dernier donne la réplique à un duo de jolies jeunes filles, dont l'étrange relation fusionnelle sera au cœur de cette intrigue macabre pleine de rebondissements.
Prenant quelques libertés avec l'ouvrage d'origine, "LA CRYPTE DU VAMPIRE" lui reste toutefois fidèle à bien des égards, en particulier à travers la sensualité qui s'intensifie au fur et à mesure du récit entre les deux personnages féminins : Laura, l'une des dernières descendantes de la famille Karnstein et sa nouvelle amie Ljuba, dont l'arrivée impromptue illumine l'existence morose.

Le scénario s'écarte un peu l'histoire écrite par Sheridan Le Fanu – qui se concentrait surtout sur l'état de langueur croissante de Laura et sur l'attraction étrange que sa nouvelle amie exerce sur elle – lorsqu'il prend le parti d'incorporer des éléments plus appropriés à une exploitation cinématographique. Ainsi, les rôles secondaires prennent davantage d'épaisseur, conférant à l'ensemble une dimension encore plus intrigante et un suspens habilement ménagé. Au cours de cette recherche du portrait d'une aïeule vengeresse menée par le restaurateur de tableaux, on soupçonnera chaque personnage avec la même intensité (à condition de ne pas avoir lu "Carmilla") : de la gouvernante inquiétante qui se livre à l'occultisme, à la bonne qui semble en savoir plus qu'elle ne veut bien l'avouer, en passant par le Comte lui-même, vraisemblablement effrayé par l'éventuelle découverte d'un secret de famille, et Laura, bien sûr, qui pense être la réincarnation de son ancêtre à cause de ses visions terrifiantes...

On s'attardera davantage sur l'énigme qui entoure Sheena de Karnstein et sur les mystères qui pèsent sur les cadavres et les disparitions que sur la prestation peu reluisantes des différents acteurs. Quoiqu'il en soit, quelques scènes marquantes (la gouvernante arpentant les escaliers du château avec un bien étrange chandelier, une découverte macabre dans une ancienne chapelle...), des décors aussi sinistres que fascinants (la crypte, le château féodal isolé, les ruines...) et un scénario particulièrement efficace font de "LA CRYPTE DU VAMPIRE" une œuvre digne d'intérêt.
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Crypte Du Vampire, La
Crypte Du Vampire, LaCrypte Du Vampire, LaCrypte Du Vampire, LaCrypte Du Vampire, La

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 2 = ?

Cette page a été vue 2116 fois.