pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Crocodile De La Mort, Le

CROCODILE DE LA MORT, LE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (10) | NEWS | DVDS | VIDEOS
Titre original : Eaten Alive
Réalisé par Tobe Hooper
Année : 1976
Pays : USA
Durée : 90 min
Note du rédacteur : 7 / 10

L'HISTOIRE

Dans le fin fond de la Louisiane, le propriétaire d'un motel perdu entre bayou et forêt détient un crocodile. Une ex-prostituée disparaît après s'être faite renvoyée et être sensée allé dans ce motel... Gardé dans un enclos, le crocodile se nourrit des victimes de son maître et gare à celui ou celle qui osera pénétrer dans l'antre de la bête! En l'espace d'une nuit, nous découvrons tout le glauque de l'Amérique la plus profonde...

LA CRITIQUE

Il s'agit du film que Tobe Hooper a tourné juste après son fameux "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE". Dans ce film encore, Tobe Hooper a choisi de montrer les déviances du monde rural de l'Amérique profonde dans tout ce qu'elle a de plus glauque, tout comme dans son premier chef d'oeuvre.
Ce côté glauque est amplifié par l'image granuleuse tintée de jaune. L'aspect glauque du film est aussi amplifié par l'état de décrépitude avancé du motel où tout semble tomber en ruine à vitesse grand V. La musique elle aussi convient parfaitement à l'ambiance générale du film et rappelle énormément celle de "MASSACRE A LA TRONCONNEUSE" avec ses passages très aigus et irritants, en plus d'une constante radio débitant de la country ce qui devient un peu abrutissant à la longue. De plus, les cris fréquents et le fait que Marilyn Burns soit très vite bâillonnée n'est pas sans rappeler le célèbre chef d'oeuvre de Tobe Hooper.
Du côté du casting, nombreux sont les acteurs connus dans le genre à l'époque tel que Neville Brand ou Marilyn Burns ("MASSACRE A LA TRONCONNEUSE", "HELTER SKELTER") et nous pouvons aussi noter qu'il s'agit du premier film d'un peu d'importance pour Robert Englund qui, d'ailleurs, montre déjà certaines mimique de qui vous savez!
Le spectre du Vietnam plane tout au long du film et est représenté non seulement par Judd, le propriétaire du motel, ancien soldat à ses dires, mais aussi par l'exotisme de la présence du crocodile dans ce bayou plus habitué aux caïmans et autres alligators qu'à son cousin d'Afrique.
Tobe Hooper joue sur la folie du personnage de Judd: il semble à peu près normal lorsque ses lunettes sont vissées sur son nez mais perd tout contrôle lorsqu'il les retire. A chaque fois qu'il les enlève, une nouvelle personne est victime de sa folie meurtrière.
Le crocodile est une menace presque invisible puisqu'on ne le voit jamais dans son intégralité et qu'il n'y a aucune scène sous-marine comme il peut y en avoir dans "LES DENTS DE LA MER" de Spielberg tourné dans la même période. Par contre, on remarque vite une similarité entre ces deux films : le monstre, dans le style papier-maché, semble aussi faux dans l'un que dans l'autre.
La lumière joue aussi un rôle important dans le film. Tout d'abord le film est nocturne et laisse donc de larges parts d'ombres soulignées par de très étudiés rayons de lumière qui rend le personnage de Judd encore plus menaçant. Par la suite, un jeu de lumière rouge semble souligner les meurtres qui se sont passés et à venir.
Il est tout de même bon de souligner que le crocodile, si présent dans le titre français et sur l'affiche du film, n'a en fait que très peu d'importance dans l'intrigue. Tobe Hooper se concentre plus sur son maître et sa démence. Il ne sert, en fait, qu'à faire disparaître les victimes.
Le tout, pour l'époque, est assez gore avec de très belle scènes sanguinolentes à souhait , mais c'est son aspect glauque, habituel au réalisateur, qui est le plus marquant.
Note de : 7 sur 10
Publiée le
Crocodile De La Mort, Le
Crocodile De La Mort, LeCrocodile De La Mort, LeCrocodile De La Mort, LeCrocodile De La Mort, LeCrocodile De La Mort, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 2 = ?

Cette page a été vue 2910 fois.