pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Complex, The

COMPLEX, THE

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (12) | NEWS (1) | DVDS | VIDEOS (1)
Titre original : Kuroyuri Danchi
Réalisé par Hideo Nakata
Année : 2013
Pays : Japan
Durée : 106 min
Note du rédacteur : 6 / 10

L'HISTOIRE

Asuka, une étudiante infirmière, vient d'emménager avec sa famille dans un grand immeuble collectif. Très rapidement, des sons étranges se font entendre depuis l'appartement voisin occupé par un homme âgé et solitaire. Préoccupée par le bien-être du vieillard, elle se rend chez lui et le retrouve mort de malnutrition. Lorsque les bruits reviennent, Asuka retourne sur les lieux et tombe nez à nez sur une apparition du défunt. La panique l'envahit, d'autant plus que sa famille a disparu sans laisser de trace...

LA CRITIQUE

Alors que la tendance J Horror fait de moins en moins frissonner dans les salles obscures françaises, "THE COMPLEX" était attendu au tournant à la 20ème édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer. Quinze ans après "RING", Hideo Nakata, réalisateur du fameux "DARK WATER" et maître de l'horreur à la japonaise, revient aux racines de son succès avec une histoire d'enfants et de fantômes censée marquer son grand retour au cinéma d'horreur. Après avoir exploré plusieurs genres et s'être essayé à la réal internationale avec "RING 2 US" et "CHATROOM", Nakata collabore avec le scénariste et réalisateur de "JU-ON: WHITE GHOST", Ryuta Miyake, pour l'écriture de son nouveau long : "THE COMPLEX".
Nakata terrifie l'audience avec des gamines crasseuses aux cheveux longs et noirs depuis plus de 15 ans mais c'est pourtant par choix qu'il prend la décision de ne pas s'impliquer dans "SADAKO 3D" afin de réaliser son nouveau film... Alors, "THE COMPLEX", nouvelle référence J Horror pour 2013 ? Pas sûr...

Si Nakata n'a raflé aucun prix à Gérardmer, il y a une raison. Et si son dernier film n'était, aux yeux du public, qu'une énième histoire de fantômes japonais ? La trame narrative reprend l'éternel thème de l'enfant qui meurt dans l'anonymat, dont le fantôme viendra prendre sa revanche sur le monde. Avec un rythme lent mais efficace qui ne plonge jamais dans l'ennui, Nakata parvient à maîtriser une intrigue qui égare et surprend et le réal s'essaie à des prises de vue différentes de ses précédents films, notamment avec l'alternance de caméra subjective et de plans fixes.

Cependant, la direction photo trop hétérogène, vient déséquilibrer le métrage qui devient alors bancal esthétiquement avec des variations allant du sublime au grossier. Il semblerait que le directeur photo ait pris sa pause clope à chaque apparition du fantôme, délaissant une lumière soignée pour une photo bâclée, kitsch et multicolore du plus mauvais effet. Si une score plutôt classe et quelques jumpscares font monter la pression, le jeu d'acteur convenable (même si parfois trop caricatural), lui, la fait redescendre. Un bémol qui se ressent grandement chez le personnage féminin principal, qui se lie d'amitié avec le fantôme pour combler sa solitude et compenser la perte de sa famille... Un pitch sans surprise mais qui fonctionne.

Nakata signe un J Horror convenable, propre techniquement, un long qui n'apporte rien de nouveau mais divertit comme il faut. Avec "THE COMPLEX" et sa mise en scène maîtrisée, le réal recycle les ficelles qu'il a lui même tissées il y a 15 ans et rappelle qu'il est toujours là. Hideo le dit lui-même, il est de retour dans le J Horror buisness for good !

Note de : 6 sur 10
Publiée le
Complex, The
Complex, TheComplex, TheComplex, TheComplex, The

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 2 = ?

Cette page a été vue 1613 fois.