pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Colin

COLIN

Titre original : Colin
Réalisé par Marc Price
Ecrit par Marc Price
Année : 2008
Pays : UK
Durée : 97 min
Note du rédacteur : 7.5 / 10

L'HISTOIRE

Colin est attaqué par un zombie, il meurt et devient à son tour un mort vivant. Nous le suivons alors qu'il erre au beau milieu des rues jonchées de cadavres. A travers ses rapports avec les objets, les lieux et les gens, nous apprendrons qui était Colin et comment il en est arrivé là...

LA CRITIQUE

Contrairement à la plupart des films de morts vivants qui s'intéressent aux survivants et à leur combat pour le rester, ici, le spectateur suivra les errances d'un jeune homme fraîchement zombifié dans les rues d'une banlieue de Londres, infestée par une multitude de ses nouveaux congénères.
En quête incessante – et souvent infructueuse – de nourriture, Colin se retrouve dans des situations de plus en plus fantasques au fil de ses pérégrinations, et tombera même sur sa sœur, encore non contaminée, qui tentera de raviver quelques souvenirs chez son frère, en qui elle croit encore percevoir une once d'humanité...

Non, il ne s'agit pas du film du Captain Iglo, mais de cette petite production britannique qui avait fait sensation lors du dernier Festival de Cannes !
Si "COLIN" avait à ce point créé la surprise, c'est principalement parce que son budget riquiqui de 45 livres sterling (soit une cinquantaine d'euros) a tout de même permis à Marc Price de réaliser un long métrage à la fois intelligent, original et techniquement valable doté d'honnêtes effets spéciaux.

Des acteurs recrutés sur Facebook, des maquilleurs professionnels acceptant de travailler bénévolement, le vieux caméscope des parents et du matériel emprunté à droite à gauche... ou comment avec du talent et un grand sens de la débrouillardise ce jeune standardiste trentenaire démontre audacieusement qu'un cinéma de qualité n'est pas incompatible avec de faibles moyens.
Bien que "COLIN" montre inévitablement quelques signes de faiblesse liés à un budget plus que limité, le film n'en demeure pas moins crédible grâce notamment à des acteurs plutôt convaincants, dont les prestations sonnent tellement juste qu'elles confèrent un certain réalisme à chacune des scènes, tournées la plupart du temps en pleine rue et sans autorisation.

Proche d'un "ZOMBIES ANONYMOUS" ou d'un "ZOMBIE HONEYMOON" dans l'esprit, le film comporte assez peu de dialogues, nous immergeant rapidement dans le vif du sujet à travers la métamorphose du personnage principal, sa décrépitude progressive, ses nouvelles sensations et perceptions, ainsi que ce qui lui reste de son passé...

Versant plus dans le contemplatif que dans la boucherie gratuite, "COLIN" ressemble à un film de zombie gore, parfois drôle, qui aurait toute la sensibilité et la poésie d'un film d'auteur. Un mélange curieux mais diablement efficace, valorisé de surcroît par une très jolie musique, qui plaira aux spectateurs en quête de fraîcheur et d'originalité.
Note de : 7.5 sur 10
Publiée le
Colin
ColinColinColinColinColin

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Aucun commentaire pour l'instant.
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
4 + 4 = ?

Cette page a été vue 3165 fois.