pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Class 1984

CLASS 1984

FICHE | CRITIQUE(S) | PHOTOS (37) | NEWS | DVDS | VIDEOS (2)
Titre original : Class 1984
Réalisé par Mark L. Lester
Ecrit par Mark L. Lester
Année : 1981
Pays : USA
Durée : 99 min
Note du rédacteur : 9 / 10

L'HISTOIRE

Le professeur de musique Norris intègre le lycée Lincoln suite à une mutation...
Il découvre que ce lieu est livré à la délinquance et à divers trafics !
Les élèves refourguent de la drogue, entrent dans l'établissement avec des armes blanches et ne respectent pas l'environnement scolaire...
Très vite, Norris essaye de faire respecter les préceptes de bonne conduite et de rappeler les lycéens irrespectueux...
En vain !
Tout bascule lorsque Norris est menacé de mort par Stegman, un punk leader d'une bande de délinquants et pire lorsqu'on s'en prend à son épouse, enceinte de quelques mois...
La rage s'empare de Norris et il va accomplir un carnage !

LA CRITIQUE

Film culte pour toute une génération, "CLASS 1984" provoque encore le même malaise de nos jours...
Malheureusement encore d'actualité (malgré le contexte ancré années 80 et le fait que le film soit tourné aux Etats Unis), ce film est une étude de mœurs pour le moins très réaliste et qui démontre parfaitement le côté ambigu et improbable de l'éducation et de son impact auprès de la jeunesse, si désœuvrée soit-elle...
Ici, l'anarchie rôde à chaque coin de couloir, s'immisce dans les mentalités et rien, à priori, ne semble l'enrayer !
Perry King et surtout Roddy Mac Dowall (hallucinant de jusqu'auboutisme et de folie) essayent encore de faire respecter leur autorité face à un proviseur blasé et laxiste, et la violence appelant la violence, il ne restera qu'une seule alternative : le mal par le mal !
La dernière demie heure du métrage témoigne alors d'une violence extrême, presque surréelle !
Le « gore » est bel et bien présent avec un découpage de bras à la scie circulaire et divers coups de surin...
La dépravation est inhérente avec également des réseaux de prostitutions de mineures, des scènes de toxicomanie et un viol très difficile donc à déconseiller aux personnes fragiles...
Au niveau de l'action, c'est simple : on ne dénote aucun temps mort, l'efficacité prime et la montée en tension se fait crescendo, ne lésinant sur aucun moyen, aussi bien logistique que scénaristique !
"CLASS 1984" aura droit à deux séquelles bien éloignées de son propos original et son titre interprété par Alice Cooper « I am the future » fait figure de leitmotiv, renforçant la perversité du personnage de Stegman, le punk qui répète inlassablement « Je suis le futur, je suis le futur »...

Un excellent film, éprouvant mais finalement distrayant et bien défoulant...
Note de : 9 sur 10
Publiée le
Class 1984
Class 1984Class 1984Class 1984

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
ottoriversottorivers - 09/05/2009 à 03:50
# 4

Pour un film de studio c'est vrai qu'il n'y vas pas de main morte. La B.O n'est hélas jamais sortie, j'avais enregistré les passages musicaux ainsi que les meurtres sur une cassette avec mon petit magnéto quand j'avais 12 ans. Hé, hé, je me les repassais en boucle.
Assez similaire dans le genre à la série des "justicier dans la Ville" avec Bronson. Du vigilantisme (fachisme pour certains) grand public, mais bien fun. Une sorte de film d'exploitation inavoué, justifié par un message simpliste.
On s'en fout après tout: "The Show must go on".

Sa note: 8/10
SUSPIRIA - 03/05/2009 à 00:48
# 3

Je l'ai vu 14 fois étant ado (et ce n'est pas une excuse, juste une explication) et 2 fois ces 5 dernières années (la dernière diffusion était pour le faire découvrir à mon ex)

Mais je suis un MAD Killjoy tout simplement et j'adore les films barrés qui peuvent aller très loin comme ce Class 84 justement !

Sa note: 9/10
KilljoyKilljoy - 02/05/2009 à 23:37
# 2

faut être barré pour le voir 16 fois lol ! sacré Susu !

Sa note: 9/10
SUSPIRIA - 02/05/2009 à 23:33
# 1

L'un des films de chevet de ma tendre jeunesse cinéphilique ! c'est simple, je l'ai vu 16 fois !!!
Je me souviens quand il est sorti à l'écran au cinéma Apollo Lens, sur l'affiche était écrit l'avertissement suivant : Strictement interdit au moins de 18 ans !!!
C'est dire si ce film ultra violent complètement barré, délirant, presque cartoonesque a fait beaucoup de bruit lors de sa sortie.
Et de plus le sujet reste encore tristement d'actualité aujourd'hui, Mark Lester avait vu juste sur ce coup-la et la réalité à même dépassé la fiction (en oubliant la partie revenge innatendue et un peu décallée).
J'ai bien aimé aussi cette subtilité du scénario qui fait que le film ne rentre pas dans le thème de l'auto-défense du type un justicier dans la ville dans sa dernière demi-heure puisque que le prof de musique fou de rage et de haine fera tout pour essayer de récupérer sa femme vivante, c'est donc avant tout une question de survie !
Le film peut même se voir comme une sorte de nanar complètement givré de la casquette (le prof qui fait son cours avec un flingue, bien avant Adjani !!! et le final qui verse dans le grand-guignol sans aucune limite de bienséance).
Class 84 joue à double niveau: c'est un cri d'alarme contre l'insécurité et la violence grandissante dans le milieu scolaire en même temps qu'un pur divertissement ultra jubilatoire qui lésine rarement sur la violence omniprésente, mené à un rythme d'enfer, qui joue avec nos nerfs, nos émotions, nos sens à plein régime et sans avoir froid aux yeux (la scène de viol est quand même sacrément torchée comme le dit Killjoy).
Véritablement culte et plutôt extrême, les suites n'auront plus la même saveur et le même degré de folie que ce film de malade proprement hallucinant dans tous les sens du terme.

Sa note: 9/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
6 + 2 = ?

Cette page a été vue 2226 fois.