pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Chronicle

CHRONICLE

Titre original : Chronicle
Réalisé par Josh Trank
Année : 2012
Pays : UK | USA
Durée : 83 min
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

Trois lycéens se découvrent des superpouvoirs après avoir été en contact avec une mystérieuse substance. La chronique de leur vie n'a désormais plus rien d'ordinaire...
Ils utilisent d'abord leurs nouveaux pouvoirs pour jouer des tours à leur entourage, mais rapidement tout commence à échapper à leur contrôle et leur amitié est mise à rude épreuve lorsque l'un d'eux révèle son côté le plus sombre.

LA CRITIQUE

Premier long-métrage de Josh Trank co-écrit avec le fils de John Landis, "CHRONICLE" puise ses inspirations dans diverses références cinématographiques, pour un résultat curieusement assez atypique.
Au départ, le film dresse le portrait d'Andrew, un adolescent introverti et mal dans sa peau, qui se met à filmer sa vie avec une caméra qu'il trimballe partout. Le jour où, avec deux copains, ils découvrent une roche dans un souterrain, leur vie bascule pour le meilleur et pour le pire...

A priori, on pourrait classer "CHRONICLE" dans la catégorie « superhéros », puisque c'est au contact du bloc de pierre qu'Andrew, Steve et Matt acquièrent soudainement des pouvoirs de télékinésie. Mais d'entrée, l'image « caméra à l'épaule », justifiée dans un premier temps par la nouvelle lubie du héros (puis par divers types de caméras de surveillance ensuite), fait davantage penser à un "BLAIR WITCH"-like surfant sur le succès plus récent de "REC" et de ses descendants.
Le mélange des genres est d'autant plus surprenant qu'il s'éloigne des codes habituels, les évènements prenant une tournure, certes prévisible dans l'absolu, mais relativement originale dans un tel contexte.
Effectivement, à l'inverse de chez Marvel ou DC Comics, les nouvelles facultés du trio ne sont pas utilisées à des fins altruistes, comme pour sauver la planète de personnages malfaisants ou jouer les justiciers masqués. Ici, il s'agit simplement d'adolescents ordinaires qui se retrouvent malgré eux dotés de superpouvoirs, de plus en plus difficiles à contrôler à mesure qu'ils se développent.

C'est justement tout l'enjeu du film, qui, au lieu de déployer toute l'artillerie pour offrir un divertissement spectaculaire permanent, mise sur un certain réalisme ainsi que sur la psychologie du personnage principal pour expliquer ses futurs agissements.
Maltraité par son père et souvent malmené par ses camarades de classe, Andrew (non sans rappeler "AKIRA") est le candidat idéal : à la fois fragile et animé d'une violence revancharde prête à exploser, le jeune homme, trahi par un visage terrifiant sous ses airs angéliques, s'apprête à succomber à l'ivresse du pouvoir que lui procurent sa force extraordinaire et sa capacité à faire léviter les objets par la pensée.
Des scènes ludiques de farces faites aux clients d'une grande surface à des séquences où les trois acolytes apprivoisent leurs capacités à voler, on est encore loin d'imaginer la façon dont sa colère latente va s'abattre sur la ville de Seattle...

Une belle surprise de la part du réalisateur pressenti pour diriger le futur reboot des 4 FANTASTIQUES !
Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
Chronicle
ChronicleChronicleChronicleChronicle

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
samael666 - 07/03/2012 à 20:13
# 1

Beaucoup aimé, la fin quand même assez spectaculaire et oui ça peu faire penser a Akira, qui lui était supposé être transposé au grand écran cette année , mais le projet tombé a l'eau ,dommage ,encore un autre...

Sa note: 8/10
Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
5 + 5 = ?

Cette page a été vue 2806 fois.