pixel
Retour à l'accueil > Critiques >

Critique du film Chasseur de Rêves, Le

CHASSEUR DE REVES, LE

Titre original : Le Chasseur De Reves
Réalisé par Patrice Gablin
Ecrit par Patrice Gablin
Année : 2008
Pays : France
Note du rédacteur : 6.5 / 10

L'HISTOIRE

Le monde disparaît peu à peu dans les ténèbres, et pourtant certains se raccrochent à leurs rêves. Ces rêves aujourd'hui disparus, même le Chasseur les regrette, lui qui a réveillé le monstre qui sommeille en chacun de nous...

LA CRITIQUE

"LE CHASSEUR DE REVES" n'est pas seulement le titre d'un livre de Nicolas Vanier mais également le nom du troisième court-métrage de Patrice Gablin, après ses précédents opus "ASCENSION" et "LUMIERES PERDUES".
Fort de ses expériences passées, le réalisateur français reste fidèle à son style teinté de poésie et de nostalgie pour nous livrer un court-métrage de qualité.

Dans une atmosphère sombre et onirique, nous suivons donc l'aventure d'un chasseur chargé d'accomplir une dernière mission dans des contrées lointaines et interdites, mission qui ne se déroulera pas exactement comme prévue...
Très vite, le spectateur se retrouve immergé dans l'univers torturé du réalisateur, un monde sans aucun avenir au sein duquel les rêves ont disparus, où le passé s'efface à l'instar de l'humanité, qui quitte peu à peu chaque être...

Entre illusion et cauchemar, ce mystérieux personnage au nom oublié, poursuit sa quête inavouée en compagnie du jeune Ismaël au détour de lieux désaffectés, dans l'obscurité de magnifiques paysages forestiers et montagnards, somptueusement mis en scène et sublimés par une jolie musique ainsi qu'un traitement de l'image très peaufiné.

Pour ce réalisateur autodidacte au budget ultra limité (environ 600€ englouti principalement par la création de la créature en latex de Jérémy Caravita), les qualités esthétiques semblent revêtir une importance primordiale. Ainsi, grâce à un savoir technique bien maîtrisé, les lumières, les cadrages et les contrastes plongent le spectateur dans une atmosphère apocalyptique qui n'est pas sans rappeler l'ambiance du "LABYRINTHE DE PAN" de Guillermo Del Toro.

Un soin apporté à l'aspect visuel au détriment du jeu des comédiens, manifestement bénévoles, qui semblent réciter un texte devant la caméra et échanger des dialogues monocordes manquant invariablement de naturel.
Malgré cela, on retiendra surtout les capacités de Patrice Gablin à réaliser un court métrage efficace et encourageant avec de faibles moyens.
Note de : 6.5 sur 10
Publiée le
Chasseur de Rêves, Le
Chasseur de Rêves, LeChasseur de Rêves, Le

- VOS COMMENTAIRES (ancienne version pour ceux qui n'ont pas de compte Facebook) -

Attention, vous laissez des commentaires sur le film et non sur la critique ou le site.
Tout commentaire injurieux, raciste ou déplacé sera supprimé par la rédaction.
Sharita Termeer - 07/08/2014 à 09:46
# 3

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Sharita Termeer - 07/08/2014 à 07:05
# 2

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Sharita Termeer - 01/08/2014 à 14:46
# 1

Properly just considered i'd say howdy. Terrific web site Ian.

Laissez votre commentaire
Nom / Pseudo :
Email :
Site Web :
Commentaire :
1 + 5 = ?

Cette page a été vue 3629 fois.